Deux chiens d’une valeur de 80 000 euros détecteurs du cancer du sein

Un projet clinique dont l'ambition est de labelliser les chiens renifleurs

L’efficacité scientifique des chiens renifleurs, même si elle est incontestable, n’a pas encore obtenu à ce jour de reconnaissance officielle.

Le projet KDOG est issu des travaux d’Isabelle Fromantin, infirmière spécialisée dans les plaies tumorales à l’Institut Curie et Docteur en Sciences. Il regroupe une équipe pluridisciplinaire de soignants, chercheurs et experts cynophiles. Comme le rapporte le Figaro, son objet est d’initier une grande campagne de recherche clinique dans le but de créer un label scientifique pour les chiens capables de détecter les cancers grâce à leur odorat. Dans le futur, le dépistage du cancer du sein chez la femme pourrait ainsi se faire par le simple envoi dans un laboratoire spécialisé d’un tissu porté quelques heures sur le sein. Technique beaucoup moins onéreuse qu’une mammographie, et donc d’une aide précieuse, en particulier dans les pays en voie de développement.

Aujourd’hui samedi 2 avril, l’Institut Curie et l’Ecole supérieure de physique et de chimie industrielle de Paris lancent officiellement une levée de fonds sur le site kdog.fr. Ceci afin de récolter 80 000 euros, la somme nécessaire à l’achat de deux chiens. L’un d’entre eux, un Malinois nommé Thor, est le premier chien éduqué par les experts cynophiles des douanes pour détecter le cancer du sein.

Crédits photos : ©Shutterstock – @Fotolia

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (aucun vote)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>