Des chiens pour venir en aide aux patients soignés en psychiatrie

Le centre hospitalier Philippe Pinel d’Amiens intègre depuis sept ans des chiens thérapeutes dans son unité psychiatrique

Quatre chiens thérapeutes intégrés au parcours de soins psychiatriques

Les chats et chiens ont mis longtemps à être tolérés puis accueillis dans les structures de soins ou d’assistance aux personnes.

L’hôpital d’Amiens est un exemple concret des progrès que la médiation animale a réalisé pour imposer la présence animale comme une évidence dans la prise en charge des malades et dans le processus de guérison.

Ainsi, son service de psychiatrie ne peut plus s’en passer depuis 2010, date à laquelle quatre chiens ont intégré l’unité pour faire partie intégrante de l’arsenal thérapeutique ! Leur insertion dans le dispositif de soins psychiatriques, réalisée sous l’impulsion d’un infirmier cynothérapeute a permis d’en faire bénéficier 259 patients âgés de 6 à 98 ans, en sept ans.

Dans le service de psychiatrie, 54 médecins prescrivent désormais la cynothérapie, ou thérapie par le chien, dans leur prise en charge.

L’intervention d’un chien thérapeute permet de diminuer les médicaments car il agit précisément auprès du patient comme un médicament

Le chien « bien dans sa peau » agit auprès des patients comme un traitement. Par le biais des sens et des émotions du patient, il impacte son fonctionnement cérébral comme le ferait un médicament psychotrope.

La cynothérapie constitue donc une thérapie à part entière.

De même que le médicament ou la psychothérapie refaçonnent respectivement l’architecture cérébrale du malade en modulant l’activité des connexions entre les neurones, le chien par sa présence et les échanges complices qu’il développe avec le patient aboutissent aux mêmes effets, avec les mêmes bénéfices.

La thérapie, avec le concours de toute l’équipe soignante, met ainsi à profit les interactions entre le chien et le malade pour faire cheminer ce dernier vers la guérison ou réinventer des apprentissages.

De plus, la cynothérapie ne déplore aucun effet secondaire ni n’émet aucune contre-indication sauf peut-être exception faite des individus phobiques aux chiens, encore que…

Ainsi dans l’unité de soins psychiatriques de cet hôpital, les médecins soignent le vivant par le vivant, dans le respect des deux parties !

Le soin de l’humain ne passe pas seulement par la parole ou l’usage de médicaments mais par d’autres canaux tout aussi importants et qui prédominent dans la relation homme-chien : l’émotionnel, les affects, la vue ou encore le toucher….

Dans La Nouvelle République, le Dr Cyril Guillaumont, chef de pôle explique les raisons de ce choix : « On a commencé à utiliser ce type de thérapie pour des patients qui avaient du mal à s’ouvrir sur l’extérieur. Le patient replié sur lui-même se focalise sur l’animal qui le rassure, et arrive ainsi à faire abstraction du milieu persécutif environnant pour se confronter à la réalité ».

Mais ces échanges avec le malade peuvent également être bénéfiques pour le chien qui est respecté dans ses besoins d’occupation et d’interactions positives. Un enrichissement certainement bilatéral !

Une part d’indicible permet de rompre le processus d’isolement de ces patients au départ très seuls et renfermés, en abaissant notamment leur niveau de stress et en permettant de les adapter à une vie sociale…

L’apaisement que leur procure la présence des chiens permet également de diminuer les traitements psychotropes lorsqu’ils sont nécessaires.

Comme pour n’importe quel traitement, le médecin évalue l’état du patient au préalable puis après la cynothérapie. Cette dernière est donc effectuée sur prescription et ne l’est qu’avec l’accord du patient.

Par Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

Crédit photo : Shutterstok

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre adresse e-mail ne sera jamais publiée, mais votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>