Et après le décès de mon maître ?

Des solutions variées existent : legs, maisons de retraite, familles d'accueil...

Le cas des Etats-Unis

Aux Etats-Unis, les maîtres soucieux du sort de leur animal après leur mort peuvent être rassurés. Il est en effet possible pour eux de formuler leur souhait concernant le devenir de leur animal de compagnie par le biais d’un document légal.

Un bichon maltais a hérité de douze millions de dollars

Ainsi Leona Helmsley, devenue richissime grâce à l’immobilier avait légué à son bichon maltais en 2007 la somme de douze millions de dollars. Le juge avait ensuite réduit cette somme à deux millions de dollars et avait transmis une partie du reste aux petits enfants de la défunte. Le chien a coulé des jours heureux et luxueux jusqu’à sa mort en décembre 2010.

L’histoire ayant défrayé la chronique, elle a également créé un précédent pour tous les autres maîtres.

Un document légal précisant les conditions de la garde

Des maisons de retraite pour animaux existent dans tous les Etats-Unis et quarante-cinq états, au moins, possèdent un acte légal permettant aux maîtres de formuler leur souhait concernant le sort de leur chien après leur propre décès. Le contrat précise le nom de la personne responsable et le financement de la garde.

Il existe une littérature à ce sujet ainsi que des avocats spécialisés dans ce type de contrat.

Les autres solutions

Environ 2 % d’animaux sont remis à des refuges chaque année au décès de leur maître. Dans les années 80, les premiers sanctuaires pour animaux survivant à leur maître avaient été créés par la Société Protectrice des Animaux de San Francisco.

Certaines Écoles Vétérinaires accueillent les animaux dans un centre pour les replacer chez des particuliers. Tel en est ainsi pour l’École du Texas (centre Stevenson). Il faut compter entre 50 000 et 100 000 dollars par animal jusqu’à son décès. Le surplus des frais est versé au centre ou à l’École. D’autres organismes ne sont pas aussi onéreux. Ainsi, en Californie, la Fondation pour chats Blue Bell facture 6500 dollars, le coût des soins jusqu’à la fin de vie de l’animal et accueille une cinquantaine de chats. Une grosse somme d’argent avait été versée au départ par sa créatrice, Bertha Gray Yergat, qui désirait qu’après sa mort les 200 chats recueillis soient bien traités.

Cependant en grande majorité, les gens choisissent la famille ou des amis pour confier leur animal après leur décès.

Le revers de la médaille

Le versement de grosses sommes d’argent induit malheureusement un biais à cause de la cupidité de certains. Pour exemple, jusqu’à la mort de son chien, le propriétaire d’un Berger allemand avait laissé l’usufruit de sa propriété à des proches. Ceux-ci sont allés jusqu’à maintenir le chien en vie dans un état végétatif avec des machines pour en profiter le plus longtemps possible. Il est donc nécessaire d’assurer ses arrières lorsqu’une grosse somme d’argent doit être versée.

Et en Europe ?

Plus près de chez nous, hormis les refuges, existe-t-il des structures qui peuvent accueillir des animaux dont les maîtres disparaissent?

vicanis-chien-deces-service

La société Vicanis, dont le siège se trouve en Belgique, propose à Tournes dans les Ardennes, un hébergement provisoire ou définitif pour les chiens dont les maîtres sont brutalement frappés d’incapacité ou décèdent et qui nécessitent une prise en charge rapide de leur animal.

Ce centre qui allie grands espaces extérieurs et intérieurs, au sein d’une structure luxueuse propose un concept unique sans cage et au service du chien. Encadré par des professionnels de la relation animale, cette structure d’accueil fortement capitalisée et pleinement propriétaire de ses installations, veille sur le confort et le bien-être des animaux qui leur sont confiés.

Le principe consiste à régler une cotisation durant cinq ans pour devenir membre du club et obtenir ainsi le Pass tranquilllity à vie. Sur le plan pratique, la prise en charge est effectuée sur simple appel téléphonique, Vicanis venant chercher le chien à domicile.

Crédit photo : Shutterstock

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>