Pourquoi parlons-nous à nos chiens comme à des bébés ?

Le "parler bébé" faciliterait les interactions avec les êtres vivants ne maîtrisant pas la parole

Les raisons qui nous poussent à nous exprimer en « parler bébé »

Les raisons poussant les individus adultes à s’exprimer de manière particulière (ton plus aigu et plus variable) en s’adressant à leurs congénères bébés ne sont pas tout à fait définies.

Plusieurs hypothèses sont émises pour expliquer le « parler bébé » ou « baby talk » :

Il est possible que l’émotion suscitée par la morphologie faciale du bébé (face arrondie, petit nez…) en soit à l’origine.

Ou encore que ce mode d’expression soit un facilitateur d’apprentissage du langage, son utilisation s’arrêtant quand le bébé est en capacité de parler.

Des pistes sont apportées par une étude publiée dans la revue Proceedings of the Royal Society B. qui étudie la manière dont les humains parlent à leurs chiens ainsi que la réponse de ces derniers.

Le « parler chien », un registre proche du « parler bébé »

Pour expliquer notre manière de nous exprimer avec les chiens, les chercheurs de l’Institut de neurosciences Paris-Saclay (CNRS/Université Paris-Sud) basés à l’Université de Saint Etienne ont testé les mêmes hypothèses que celle émises pour le « parler bébé » :

La première que le facies attendrissant d’un chiot pourrait expliquer le changement de notre intonation lorsque nous nous adressons à lui. Ce registre de langage que l’on appelle le « parler chien » étant très proche du « parler bébé ». S’il s’agit d’un comportement spontané émis en réponse à des caractéristiques juvéniles, cette manière de communiquer devrait en toute logique se restreindre aux chiots et dont s’arrêter lorsque l’animal devient adulte.

La seconde, qu’il s’agirait d’une tentative pour interagir avec un être vivant dépourvu de parole. Auquel cas nous devrions continuer d’utiliser un tel registre avec des chiens parvenus à l’âge adulte.

En étudiant la séquence acoustique de phrases prononcées par des humains devant des photographies de chiens de tout âge, d’abord sur un ton amical puis ensuite sur un ton neutre, les chercheurs ont mis en évidence le fait que notre façon de parler à des chiots est fortement similaire au « parler bébé » et que nous perpétrons ce registre quel que soit l’âge du chien.

Puis les auteurs ont ensuite fait écouter les enregistrements à des chiens de tout âge, d’abord en « parler chien » puis en langage normal, la réponse de l’animal étant filmée : quel que soit leur âge, les chiens ignorent tout enregistrement en langage neutre ; tandis que le « parler chien » entraîne une réaction d’intérêt exacerbée (aboiements d’excitation) de la part des chiots et une indifférence totale de la part des chiens adultes.

Nous aimerions plus ou moins consciemment que notre chien puisse nous répondre

L’utilisation du « parler chien » quel que soit l’âge de l’animal auquel les humains s’adressent, indique donc que ce registre est employé à des fins d’interaction avec un individu non doué de parole. Il est alors possible que l’utilisation du « parler bébé » avec notre progéniture soit due à notre souhait d’optimiser notre communication avec un petit être qui ne maîtrise pas encore la parole et/ou dont on penserait qu’il présente des difficultés à nous comprendre.

Les résultats apportés par les enregistrements montrent de leur côté que le « parler chien » est fort efficace pour amorcer une interaction avec un chiot mais devient obsolète avec un individu adulte même si nous persistons à le faire. Les chiens adultes attendent probablement d’autres signaux (visuels, gestuels…) et/ou ne réagissent qu’à des voix d’individus familiers. L’étude suggère que de manière plus ou moins consciente, nous pressentons un défaut de compréhension du chien qui nous pousse à utiliser un registre particulier, comme si cela pouvait amener l’animal à progresser sur la voie du langage … en lui octroyant la possibilité de nous répondre.

Crédit photo : Shutterstock

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>