Que faire en cas de problème de cohabitation entre chats ?

La cohabitation est considérablement facilitée par l’utilisation des phéromones

Lorsque deux chats présents sous le même toit ne parviennent pas à organiser leur espace de vie ou présentent des difficultés pour y parvenir, cela peut se manifester par des relations conflictuelles entre eux : comportements agressifs et bagarres deviennent alors de plus en plus fréquents.

Les éléments déclencheurs

Les bagarres peuvent débuter suite à l’introduction de l’autre congénère mais également suite à un changement concernant l’un des deux chats ou l’environnement. La puberté peut également constituer un élément déclencheur.

Les facteurs aggravants

Les propriétaires qui en redoutant l’issue des conflits, s’interposent entre les chats, de même que les punitions qu’ils peuvent produire, constituent des facteurs aggravants des conflits. La restriction d’espace (manque d’issues, de cachettes, de lieux en hauteur) ou la séparation des protagonistes auront les mêmes conséquences.

Les trois phases du conflit

La phase de distanciation

Elle se caractérise par des comportements productifs de la part des deux chats : menaces avec charges et cris accompagnés de feulement dominent les interactions.

La phase d’escarmouches

La relation entre les deux chats se dégrade et leurs états respectifs évoluent vers l’anxiété. Un chat devient de plus en plus passif tandis que l’autre évolue vers un état de plus en plus actif caractérisé notamment par de l’hypervigilance. Le propriétaire qui intervient en interrompant les bagarres est à l’origine de cette dégradation des rapports.

La phase d’obnubilation

Comme son nom l’indique, dans cette phase le phénomène s’amplifie augmentant le déséquilibre relationnel entre les chats.

Quelles solutions ?

 Les phéromones

Dans un premier temps, on conseillera d’utiliser la phéromone d’apaisement maternelle commercialisée sous le nom de Feliway friends. Analogue chimique de la phéromone naturelle sécrétée par la mère chatte au moment de la lactation pour produire l’apaisement des chatons, Feliway friends a été spécialement conçue pour gérer les conflits et les comportements agressifs entre des chats cohabitant sous un même toit.

En plus de Feliway friends, l’utilisation de Feliway classic est recommandée pour faciliter la restructuration territoriale dès lors qu’il existe un état anxieux.

diffuseur_feliway-friends

Arrêter d’intervenir

Parallèlement, il est impératif d’arrêter définitivement toute sanction ou intervention envers les chats en ménageant aux protagonistes des espaces de fuite et en adoptant une attitude apaisante.

Faire appel à un vétérinaire comportementaliste

En cas de conflit évolué ou de difficultés dans sa résolution, il est fortement conseillé de faire appel à un vétérinaire comportementaliste qui prendra en charge les deux chats, en instaurant une thérapie comportementale appropriée visant à restaurer une relation apaisée stable, ainsi qu’un éventuel traitement médicamenteux spécifique des états respectifs de chaque protagoniste. Le chat actif agresseur et le chat passif agressé ne manifestant pas les mêmes états émotionnels.

L’utilisation des phéromones reste conseillée tout le long de la thérapie.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (aucun vote)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>