Se faire enterrer avec son chien ou son chat : cela est maintenant possible à New York

En cas de décès, une nouvelle législation permet aux animaux de compagnie de rejoindre le caveau où reposent leurs maîtres

Jusqu’à présent, lorsqu’un propriétaire new-yorkais souhaitait être inhumé avec son animal de compagnie, il ne pouvait l’être que dans un cimetière animalier.

Depuis le 26 septembre, il est maintenant possible pour les New-Yorkais d’être enterrés avec leur chien ou leur chat dans un cimetière pour humains. Le gouverneur de l’Etat de New-York, Andrew Cuomo, a adopté cette nouvelle législation dans le but de permettre à des personnes de reposer avec ce qu’ils ont de plus cher au monde. « Pour de nombreux New-Yorkais, leurs petits animaux sont des membres de la famille. Cette loi permettra d’honorer les dernières volontés des amoureux des animaux dans tous l’Etat de New York » justifie-t-il.

Les inhumations devront cependant se faire sous certaines conditions : les cimetières concernés ne seront pas à but lucratif et ne devront pas être gérés par des organismes religieux. Les responsables devront en outre accepter cette mesure.

Qu’en est-il en France et en Europe ?

Cette décision rejoint les mesures déjà prises dans certains cimetières anglais, allemands et suisses où il est possible de se faire enterrer avec son animal.

En France, il est permis de mélanger ses cendres avec celles de son chien ou de son chat sur un même terrain dans un cimetière animalier. Par contre, il est interdit d’inhumer un animal dans un cimetière pour humains.

Cette décision remonte à 1959, date à laquelle un couple avait enterré leur chien Félix dans le caveau familial (après avoir eu le consentement du maire de leur commune). Cette action ayant suscité une vive polémique, l’affaire remonta jusqu’au Conseil d’Etat qui donna un avis défavorable et publia un arrêté en 1963.

Mai certaines personnes réussissent à détourner la loi ! En effet, il est possible de se faire inhumer avec des objets placés à côté de soi. Malgré la décision du Conseil d’Etat, certaines personnes soutiennent le fait qu’après incinération, les cendres d’un animal, peuvent donc être contenues dans une urne et placées à côté d’un défunt, une urne étant considérée comme un objet !

Crédit photos : Shutterstock et Catedog

Cet article devrait vous intéresser

ENTERRER SON CHIEN OU SON CHAT DANS SON JARDIN

enterrer-son-compagnon-dans-son-jardin

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (aucun vote)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>