Une habitante d’Albertville lègue 300 000 € aux chats de sa ville

Eugénie Bernier, une nonagénaire a légué l’intégralité de son patrimoine au « bien-être et à l’entretien des chats » errants de sa commune

Décédée en 2015 à l’âge de 92 ans, Eugénie Bernier vouait une passion sans limite pour les chats errants de son quartier. Bénévole dans une association pour le bien-être des animaux, elle nourrissait quotidiennement les chats de son quartier. Sans héritier, c’est donc tout naturellement que la vieille dame a décidé d’offrir la totalité de sa fortune à la ville d’Albertville. Seule condition : que son don soit exclusivement utilisé pour le bien-être et l’entretien des chats de sa commune. Lundi 26 décembre, lors d’un conseil municipal, les élus ont accepté à l’unanimité les conditions du testament et le don, composé d’un appartement d’une valeur de 100 000 € et de 200 000 € de liquidités.

La municipalité réfléchit actuellement à la façon d’utiliser cette somme. Un projet de refuge pour les chats est à l’étude avec le concours de la SPA. Le reste du legs devrait être versé chaque année sous forme de subvention à « Chat Libre », l’association dans laquelle Eugénie Bernier était bénévole. Sa présidente, Nadia Chevassu, se félicite d’un tel geste : « Nous manquons de moyens pour accueillir les chats en convalescence. Ce legs va permettre une meilleure prise en charge des félins ».

La législation française interdit de léguer son héritage à un animal malgré l’évolution du statut juridique de ce dernier. En effet, avec la loi de « Modernisation et simplification du droit dans les domaines de la justice et des affaires intérieures », l’animal n’est pas pour autant devenu une personne physique ou morale. Son statut particulier d’être vivant doué de sensibilité soumis au régime des biens corporels, édicté par le Code civil, le place à présent dans une catégorie intermédiaire entre les biens et les personnes. Comme dans le cas d’Eugénie Bernier, la loi autorise cependant le legs à une association reconnue d’utilité publique désignée par le testateur à condition de ne pas déshériter d’ayants droits.

Crédit photo : Shutterstock

Echangez sur le forum de Catedog

picto_forum_©catedogPourriez-vous envisager de faire un legs pour défendre la cause animale ?

Cet article devrait vous intéresser

PEUT-ON FAIRE UN LEGS À UN CHAT ?

legs-chat-chien-deces-testament

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (aucun vote)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>