Solidarité du chien envers l’humain : un Doberman sauve une famille menacée par quatre cobras et décède des suites de ses blessures

Le chien a mené une bataille sanglante en voulant empêcher les cobras de s’introduire dans la maison de ses maîtres

Alors que le doberman gardait l’entrée de la propriété de ses maîtres, dans le village de Sebekapur, en Inde, quatre cobras de montagne, particulièrement venimeux, ont tenté de s’introduire à l’intérieur de la maison.

Le chien qui avait été adopté quelques mois auparavant a alors mené une lutte acharnée envers les serpents pour protéger ses maîtres.

Selon Dibakar Raita, le propriétaire du chien, « la bataille aura duré des heures » avant que le doberman réussisse à tuer les quatre cobras. Mais celui-ci mourra, malheureusement, peu de temps après, suite aux nombreuses morsures mortelles infligées par les serpents.

Dibakar Raita est resté très choqué après la mort de son chien et l’obstination manifestée par ce dernier au cours du combat. « Il a fait le sacrifice suprême pour moi et ma famille. Je me souviendrai de lui jusqu’à sa mort. Je prie Dieu pour que son âme repose en paix » a-t-il déclaré très ému au Deccan Chronicle.

Suite à la nouvelle, des centaines de personnes des zones voisines sont venues lui rendre hommage : elles se sont rendues sur place et ont déposé des couronnes de fleurs sur la dépouille du chien héroïque.

cobra_serpent_chien-doberman_inde

Twitter – Le Dobermann gisant au sol avec les 4 cobras

Des exemples nombreux de solidarité envers l’humain

Une fois encore, il s’agit d’un des nombreux exemples de solidarité manifestés par un chien dans une situation perçue comme dangereuse par l’animal, pour lui-même mais aussi pour les membres de son groupe. Dernièrement, Catedog relatait un comportement similaire manifesté par un berger allemand, gravement mordu par un Croate diamantin.

Caractéristiques d’une espèce sociale

Le chien est un être sensible qui appartient à une espèce sociale. Le comportement de défense exprimé par le doberman de cette famille indienne pour lui-même mais pour l’ensemble de son groupe s’est manifesté dans un but coopératif. Cette coopération au sein d’un groupement d’individus présentant une véritable organisation sociale est une caractéristique fondamentale de la notion de socialité. Elle permet entre autres la permanence du groupe.

On ne pourrait pas parler d’espèce sociale dans le cas d’un simple regroupement d’individus qui ne serait pas organisé et dans lequel les individus ne joueraient aucun rôle.

Crédit photo : Shutterstock

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (aucun vote)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>