Animaux abandonnés, les refuges de la SPA sont presque saturés

Le nombre d’animaux abandonnés a augmenté de 30% depuis le début de l’année et devrait augmenter durant les vacances d’été

L’abandon est non seulement un acte cruel mais aussi un délit reconnu par la loi et puni à ce titre par 2 ans de prison et 30 000€ d’amende. Mais beaucoup de propriétaires de chiens et de chats semblent l’oublier : au total 6 619 animaux ont été recueillis pas les différents centres de la SPA durant le 1er semestre 2016, contre 5 207 en 2015 pendant la même période, soit une progression d’environ 30%.

Si les abandons ont lieu toute l’année, c’est pendant les grandes vacances que la SPA enregistre un pic de nouveaux arrivants dans ses refuges. En 2015, 13 995 chiens et chats ont été abandonnés entre les mois de juin et août mais ces chiffres devraient augmenter cette année selon un responsable de la SPA qui s’inquiète de la capacité d’accueil des refuges de l’association. Pour remédier à ce problème, la SPA envisage de créer des listes d’attente pour les abandons réalisés directement en refuge par les propriétaires. Mais “si certains propriétaires acceptent de patienter quelques semaines avant de remettre leur animal au personnel de la SPA, d’autres risquent de s’impatienter et d’abandonner sauvagement leur chien ou leur chat dans la nature », s’inquiète ce même responsable.

En effet, si la plupart des animaux sont abandonnés dans la nature, beaucoup sont aussi déposés directement par leur propriétaire dans les refuges de la SPA. Alors que pendant l’année, les abandons sont essentiellement dus à un déménagement, une séparation, la naissance d’un enfant, une expatriation à l’étranger ou encore une allergie ; durant les grandes vacances, les raisons invoquées sont principalement un problème de garde, un voyage à l’étranger ou des animaux non admis dans la location. Les abandons en direct permettent de trouver une solution alternative avec le propriétaire. Mais si l’abandon s’avère inéluctable, la SPA demande alors une participation facultative au propriétaire afin de financer la prise en charge de l’animal.

Crédit photo : Shutterstock

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (aucun vote)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre adresse e-mail ne sera jamais publiée, mais votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>