Les teintures pour chiens : une pratique condamnable

La mode a eu le vent en poupe en Chine puis en Belgique, elle atteint à présent le Net et soulève l’indignation générale

Un internaute transforme son chien en Pikachu

En publiant sur Facebook le 27 juillet dernier une vidéo de son chien teint aux couleurs de Pikachu, un fan de Pokemon Go (le dernier jeu en réalité augmentée à succès) suscite l’indignation des internautes dont la plupart dénoncent un acte de cruauté envers les animaux. On peut y voir le chien coloré en jaune avec des bandes dorsales plus sombres et les joues teintes en rouge. Comme dans le principe du jeu vidéo, celui-ci court dans tous les sens avant d’être rattrapé par son maître.

Des chiens Tigre ou Panda en Chine

En Chine, le chien a longtemps été servi en plat de résistance, comme un animal de rente, après avoir été élevé pour cela. Bien que toujours consommé par certains, dans la société aisée, il a ensuite surtout été paradé en bout de laisse, en guise de pied de nez à “l’époque pauvre”. En effet, la mode du look canin “animaux sauvages” y a connu un succès flagrant les années passées. Chow chows, Golden retrievers… étaient ainsi relégués au rang de gadgets et transformés par leurs maîtres aisés en Panda ou en Tigre au gré de leurs envies.

Un “Pet park ” (parc pour animaux de compagnie) ouvert dans le Sud Ouest de la Chine avait même réalisé un défilé de ces chiens teints.

Des balayages pour le pelage des chiens en Belgique

Dans la foulée, la mode canine belge toute droite importée de Chine avait initié le balayage pour pelage canin. Les mèches mauves ou roses pour un laps de temps limité constituant le “nec plus ultra” pour certains fans de mode canin ont représenté du même coup une nouvelle manne pour les salons de toilettage.

Des clients de ce type de pratique se justifiaient en déclarant qu’il s’agissait d’une mode datant de 1986. Et les salons de toilettage de déclarer qu’à l’époque, le produit utilisé était de l’ammoniaque mais que la méthode évoluant, les produits utilisés par leurs soins étaient entièrement naturels et inoffensifs pour la santé.

Mais où se situe le respect de la nature animale dans l’ensemble de ces pratiques ?

Le phénomène « Pikachu » dénoncé dernièrement par les internautes vient appuyer les revendications récurrentes des associations de protection animale datant de longue date. En 2011, Michel Vandenbosch, président de l’association de protection animale Gaia déclarait déjà : « La loi relative à la protection et au bien-être des animaux interdit la détention et la commercialisation d’animaux teints, et toute personne qui détient de tels animaux est punissable ».

En effet, les chiens ne sont ni des jouets, ni des poupées, ni des clowns…

S’il est possible, qu’à terme sur l’animal, existent des conséquences médicales des colorations, il ne faut pas non plus en sous-estimer les conséquences comportementales.

La perturbation de la communication entre congénères, notamment visuelle et phéromonale, que les colorations peuvent générer, est susceptible de modifier l’état émotionnel et par conséquent de faire le lit d’un état agressif chez l’animal.

En conclusion, il est temps de mettre notre intelligence et notre bon sens d’humains au service de la protection animale et de notre environnement au sens large. Autrement dit, il est temps de prendre les responsabilités qui nous incombent à l’égard du vivant en tant qu’êtres soit disant évolués que nous sommes.

Crédit photos  : Shutterstock – Crédit vidéo : Facebook

Echangez sur le forum de Catedog

picto_forum_©catedogQue pensez-vous des teintures pour chiens. Est-ce pour vous une pratique condamnable ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (aucun vote)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>