Un museau artificiel canin en 3D inspiré de la truffe des chiens renifleurs pour détecter des explosifs

Cette prouesse technologique devrait révolutionner le fonctionnement des services de sécurité en diminuant le besoin de chiens

Parce que l’odorat d’un chien entraîné est inégalé en matière de performances pour détecter la présence d’explosifs, de drogues ou encore de substances en tout genre (lors de suspicion de cancer par exemple), des chercheurs ont cherché à élaborer un outil capable de relever le même défi : une truffe imprimée en 3D sur le modèle du museau d’une femelle Labrador retriever.

L’impression en 3D déjà utilisée en médecine humaine (prothèse de main par exemple) se met cette fois-ci au service de la sécurité des états pour détecter des engins explosifs, sous forme de truffe artificielle de chien. Celle-ci est actuellement expérimentée par l’Institut américain des standards et de la technologie.

Comprendre d’abord comment le chien respire

L’élaboration d’une truffe artificielle canine comme s’il s’agissait de celle d’un chien renifleur capable de détecter entre autres, les explosifs, n’a pu être possible qu’après avoir pertinemment compris le fonctionnement respiratoire du chien. En effet, ce dernier participerait pleinement à la discrimination des odeurs. Ce travail de recherche a été conjointement réalisé par l’Institut américain des standards et de la technologie, et l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux.

Chez le chien, comme l’a indiqué Matthew Staymates, un des co-auteurs de l’étude, lors de son interview pour le journal ResearchGate : « la géométrie du nez et des narines, couplée à une direction particulière de l’air quand le chien expire, lui permet de percevoir des odeurs à de grandes distances ».

Les scientifiques expliquent qu’il est ainsi possible de multiplier par 16 les capacités d’un détecteur d’odeurs standard en lui octroyant la forme d’un museau de chien équipé de détecteurs programmés avec les particularités du rythme respiratoire canin.

En effet, chez le chien, de brefs cycles respiratoires (inspiration suivie d’une expiration courtes et rapides) optimisent son rendement olfactif : cela lui permet de brasser les odeurs tout en les attirant vers ses milliers de récepteurs olfactifs contenus dans son museau.

Avantages d’un museau artificiel par rapport à une « vraie » truffe de chien ?

Les chiens sont fatigables et nécessitent d’être remplacés en cas de besoin. Par ailleurs, les chiens renifleurs nécessitent un entrainement de plusieurs mois qui ne permet plus de faire face à la demande croissante de protection des populations.

Face à la montée de l’insécurité, à l’avenir, un tel outil en 3D pourrait donc constituer une aide précieuse pour les corps de métiers impliqués dans la détection d’explosifs.

Crédit photos : Shutterstock et Youtube

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (aucun vote)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>