Hypervitaminose A chez le chat

Les thèmes abordés

Définition de l’hypervitaminose A chez le chat

hypervitaminose_foie_chat

D’origine nutritionnelle, cette affection ostéo-articulaire se développe lors d’apport excessif de foie (riche en vitamine A) dans la ration alimentaire.

On la retrouve essentiellement chez le chat.

On observe deux formes de ce trouble, qui peuvent se retrouver simultanément chez un même chat :

• La panarthrite engainante.

• La spondylarthrite ankylosante.

Les deux formes de troubles de l’hypervitaminose A chez le chat

La panarthrite engainante chez le chat

La panarthrite engainante s’observe principalement chez le jeune chat (2-5 ans) et touche plusieurs articulations des membres.

Douloureuse au début, elle devient peu à peu ankylosante puis mortelle. En effet sous l’effet de la capsule articulaire qui s’ossifie, une ankylose en demi-flexion s’installe et l’articulation grossit. La douleur s’intensifie tandis que la colonne vertébrale se voûte en arc de cercle.

Cette maladie peut être associée à un retard de croissance.

La spondylarthrite ankylosante

Il s’agit d’arthrose vertébrale qui atteint la colonne vertébrale et sévit davantage chez le chat adulte.

Les zones vertébrales préférentiellement touchées sont les jonctions thoraco-lombaire et lombo-sacrée. Ces localisations sont en effet soumises à des contraintes mécaniques importantes.

La spondylarthrite ankylosante est caractérisée par la présence d’ostéophytes (productions osseuses qui se développent à la périphérie des surfaces articulaires), également appelés “becs de perroquet”, au niveau des espaces intervertébraux, et par une dégénérescence de l’anneau fibreux du disque intervertébral.

Symptômes de l’hypervitaminose A chez le chat

Dans les deux cas, le trouble est suspecté lors d’apparition de douleurs très vives dans un premier temps, qui s’atténuent et disparaissent avec la création d’une ankylose. D’importantes anomalies de la posture et de la locomotion en résultent. En général, le chat ne parvient plus à se toiletter, ce qui génère un pelage souillé ou terne.

Diagnostic de l’hypervitaminose A chez le chat

L’examen radiologique pratiqué par le vétérinaire permet de diagnostiquer l’affection.

Prévention de l’hypervitaminose A chez le chat

La prévention, compte tenu de l’origine nutritionnelle du trouble, implique de ne pas distribuer au chat du foie plus d’une fois par semaine.

Traitement de l’hypervitaminose A chez le chat

Le traitement fait appel à un sevrage de ces habitudes alimentaires néfastes (alimentation quasi-exclusive au foie), ce qui s’avère souvent difficile.

Pronostic de l’hypervitaminose A chez le chat

Le pronostic est très réservé car les lésions osseuses sont peu réversibles (sauf dans certaines formes frustres chez le jeune) et aucun traitement autre que celui combattant la douleur, n’est envisageable.

Docteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

Cet article vous a-t-il été utile ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>