Asthme du chat

Les thèmes abordés

Définition de l’asthme du chat

L’asthme chez le chat est une déficience respiratoire aiguë d’origine allergique s’installant rapidement.

Ce trouble présente de nombreuses similitudes avec l’asthme humain. L’asthme est plus rarement rencontré chez le chien.

L’asthme chez le chat est dû à un spasme des bronches, encore appelé bronchospasme.

asthme_chat

Symptômes de l’asthme du chat

On observe les principaux symptômes suivants :

• Détresse respiratoire caractéristique avec une inspiration forcée (le chat “tire” sur ses côtes pour capter l’air) et une expiration brève. On entend par ailleurs un sifflement lors de l’inspiration.

• Dans plus d’un cas sur deux, l’installation de la détresse respiratoire est précédée pendant quelques jours d’une toux sèche se manifestant par quintes (accès de toux).

• Le chat n’est pas abattu. Sa température est normale ou légèrement augmentée.

Diagnostic de l’asthme du chat

Les examens radiologique (présence d’emphysème) et sanguin (mise en évidence des cellules témoignant du processus allergique) permettent de confirmer le diagnostic. De même, un lavage broncho-alvéolaire permet de mettre en évidence ces mêmes cellules.

Traitement de l’asthme du chat

Le traitement de l’asthme demeure de deux ordres :

Traitement hygiénique de l’asthme chez le chat

Bien qu’il soit difficile d’apporter la preuve de l’allergie et que la nature des allergènes responsables reste le plus souvent inconnue, il apparaît souhaitable de soustraire momentanément le chat de son milieu dans l’attente de déterminer les facteurs responsables.

Traitement médical de l’asthme chez le chat

Le traitement médical de l’asthme vise à réduire le phénomène d’hypersensibilité, à lever le spasme des bronches pour faciliter le passage de l’air et la régression de l’emphysème, ainsi qu’à favoriser l’élimination des sécrétions accumulées durant la crise.

Le vétérinaire procèdera à des injections agissant sur ces différents pôles afin d’enrayer la crise. Si besoin, le chat sera mis sous oxygène. En relais de traitement, le vétérinaire pourra prescrire des médicaments ou des inhalations par le biais d’une chambre à inhalations pédiatrique.

Il est nécessaire de surveiller la température du chat afin d’utiliser précocement, en cas de nécessité (surinfection), des antibiotiques.

cteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

Cet article vous a-t-il été utile ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (22 votes, moyenne : 4,68 sur 5)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre adresse e-mail ne sera jamais publiée, mais votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>