Chimiothérapie chez le chat

Les thèmes abordés

chimiotherapie-tumeur-cancer-chat

Avec l’augmentation de la longévité des chiens et des chats, le cancer est devenue une maladie de plus en plus présente en médecine vétérinaire. Parmi les possibilités de traitement du cancer, on trouve la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie.

La chimiothérapie est une méthode est de plus en plus utilisée pour combattre le cancer chez le chat. Elle consiste en l’administration de médicaments à potentialités anticancéreuses, qui sont administrés soit sous forme orale, soit sous forme injectable. Les inconvénients majeurs sont des effets secondaires souvent importants, et une toxicité dirigée envers des cellules saines de l’organisme.

La chimiothérapie seule chez le chat

tumeur_chien_chat

Les cancers qui ne peuvent pas être traités autrement que par chimiothérapie entrent dans ce cas de figure. Les maladies concernées sont les leucémies (prolifération de globules blancs dans la moelle osseuse et le sang) du chat, les lymphomes malins multicentriques (cancers lymphatiques atteignant tous les ganglions, parfois le foie et la rate et dont l’origine est les globules blancs).

Le cancer étant disséminé dans l’organisme, le retrait chirurgical de la tumeur n’est pas envisageable. Une bonne maîtrise des protocoles mis en place permet d’obtenir, le plus souvent, une rémission de plusieurs années chez les chats traités.

La chimiothérapie en complément de la chirurgie

On parle de chimiothérapie adjuvante lorsqu’elle vient en complément d’un autre traitement. En l’occurrence, le plus fréquent est la chirurgie. Dans ce cas, la chimiothérapie est utilisée en complément du retrait de tumeurs à fort potentiel de généralisation.

Les maladies concernées sont le cancer des mamelles à haut grade de malignité, les cancers des os, les cancers thyroïdiens, les cancers digestifs, les cancers pulmonaires et certains cancers de la peau (mastocytomes et carcinomes). Le traitement est alors, en général, limité (entre 3 et 6 mois).

La chimiothérapie palliative

On parle de chimiothérapie palliative lorsqu’il ne s’agit plus que de ralentir l’évolution d’un cancer car la guérison n’est pas possible. Le traitement est dans ce cas maintenu à vie chez le chat.

Les maladies concernées sont : tous les cancers inopérables (tumeur envahissant les cavités nasales), les cancers disséminés (tumeurs cutanées multiples), ou les cancers métastasés.

metastase_chat

Les effets secondaires de la chimiothérapie

Effets secondaires communs à toutes les substances médicamenteuses utilisées

• Une toxicité cutanée : perte de poils réversible à l’arrêt du traitement.

• Une toxicité digestive : plus ou moins des vomissements et des diarrhées. Il sera associé un traitement préventif.

• Une toxicité sur la moelle osseuse : chute des globules rouges, globules blancs et plaquettes. Des prises de sang devront être réalisées avant chaque chimiothérapie.

Effets secondaires variables selon les substance médicamenteuses utilisées

Les effets secondaires chez le chat sont en lien avec l’organe ciblé et les effets potentiels sur celui-ci.

Des examens doivent être réalisés avant la mise en place de la chimiothérapie pour connaître la tolérance potentielle de ces organes au traitement, puis en cours de chimiothérapie pour suivre l’éventuel effet toxique.

Pour exemple, l’adriamycine, un anticancéreux courant, possède une toxicité cardiaque chez le chien et une toxicité rénale chez le chat. Pour le chien, une surveillance particulière du coeur devra être effectuée, tandis que pour le chat, celle-ci portera plus particulièrement sur le rein.

Interrompre un traitement en cas d’intolérance

Globalement, rares sont les traitements de chimiothérapie qu’il faut interrompre pour intolérance. La plupart du temps, les effets secondaires sont bien supportés et le chat continue de posséder une bonne qualité de vie. L’existence du chat peut même être prolongée de plusieurs années, dans certains cas.

L’électrochimiothérapie chez le chat

electrochimiotherapie-tumeur-cutanee-chat-chien

Une nouvelle technique pour le traitement des tumeurs cutanées

L’électrochimiothérapie, ou ETC, est facile d’utilisation, rapide, avec des résultats excellents scientifiquement prouvés. Ce traitement correspond à la combinaison des injections intra-tumorales d’agents cytotoxiques couplées à l’application d’impulsions électriques à haute tension et brèves.

L’électrochimiothérapie provoque une perméabilité augmentée temporaire de la membrane des cellules tumorales. Ce traitement contient à la fois des méthodes chimiques – un agent chimiothérapeutique – et physiques – l’électroporation.

Une augmentation rapide et importante de la concentration de médicaments, et donc de la cytotoxicité, dans les cellules tumorales est alors observée.

L’électrochimiothérapie est utilisée en médecine vétérinaire dans le monde entier.

Les injections de médicaments cytotoxiques

Un prérequis essentiel pour une électrochimiothérapie efficace est l’injection de la bonne dose de médicament.

L’application des impulsions électriques

L’électrochimiothérapie est efficace sur toutes les sortes de tumeurs mais son niveau d’efficacité semble varier selon le type de tumeurs.

Le champ électrique n’est pas appliqué pour tuer les cellules, mais pour créer une perméabilisation temporaire.

La guérison de la tumeur

Après le traitement, une première phase, caractérisée par une inflammation a lieu, et est suivie par une nécrose pour 80% des tumeurs.

La forte nécrose des cellules tumorales est généralement un signe positif.

le principe de l’électrochimiothérapie

Le médicament anticancéreux entoure la cellule suite à une injection, localement ou en intra veineuse.

L’électroporation expose la cellule à un champ électrique à haute intensité qui déstabilisé temporairement la membrane. Pendant ce temps la membrane est perméable au médicament anticancéreux entourant la cellule.

Quand les impulsions sont arrêtées, les pores de la membrane se referment, renfermant les médicaments à l’intérieur de la cellule.

Une séance de traitement d’une tumeur en trois étapes

Un traitement simple ne nécessite que trois étapes :

1 • Une anesthésie générale du chat

Une anesthésie générale est nécessaire afin de sécuriser le chat et le praticien.

2 • L’injection du médicament de chimiothérapie

Injection intra-tumorale ou intra-veineuse du cisplatine (1 mg/mL) ou de la bléomycine (1 000 IU/mL).

3 • L’application des impulsions électriques

Application des électrodes sur la tumeur et envoi des impulsions électriques.

electrochimiotherapie-tumeur-chat-chien-leroy-biotech

Quand l’électrochimiothérapie est-elle utilisée ?

L’électrochimiothérapie est utilisée pour les :

• Traitement des tumeurs superficielles.

• Traitement adjuvant pour enlever des micrométastases occultes.

• Traitement adjuvant pour empêcher une récurrence locale si l’ablation est partielle.

• Traitement néoadjuvant pour faciliter la chirurgie.

• Traitement palliatif pour améliorer la qualité de vie du chat.

En médecine vétérinaire, le même protocole que celui utilisé en médecine humaine est employé (injections de chimiothérapie, application des impulsions électriques, etc.). Cependant, une anesthésie générale est obligatoire pour le chat.

L’électrochimiothérapie peut être utilisée seule, en une ou plusieurs séances.

Ce traitement peut également être utilisé en tant que thérapie adjuvante. En plus d’une chirurgie ou d’une radiothérapie, l’efficacité de l’électrochimiothérapie est maintenue car le taux de prolifération des cellules est élevé dans ces cas-là. Il n’y a donc aucun risque de guérison ralentie.

Les effets secondaires de l’électrochimiothérapie

Le chat peut développer des effets secondaires locaux, tels qu’un œdème ou de la nécrose, et nécessitent des visites de suivi toutes les deux semaines pendant la période de guérison.

En revanche, la nécrose ne provoque pas de grattage contrairement à une plaie infectée, et les chats traités par électrochimiothérapie ne montrent pas d’altération dans leurs conditions générales. Un tissu cicatriciel sain remplace peu à peu la lésion tumorale. Cette guérison par seconde intention peut durer plusieurs semaines.

Des résultats remarquables chez le chat

L’électrochimiothérapie en médecine vétérinaire est décrite dans une soixantaine de publications, pour le traitement de ganglioneuroblastomes, carcinomes épirdermoïdes, carcinomes, thymomes, sarcomes, fibromatoses, complexes granulomes éosinophiliques, adénomes, épithéliomas, lymphomes, hémangiopéricytomes, sarcomes des tissus mous, mélanomes, fibrosarcomes, mastocytomes, tumeurs périanales…

Pour des carcinomes épidermoïdes félins, par exemple, une réponse complète de 87,5% est obtenue (Tozon, 2014).

Les avantages de l’électrochimiothérapie

Les avantages de l’électrochimiothérapie chez le chat sont :

• La facilité d’utilisation : selon le rapport ESOPE (European Standard Operating Procedures of Electrochemotherapy), les taux de succès ne varient pas d’un hôpital à l’autre.

• La réduction des doses d’agent chimiothérapeutique : les effets secondaires et les risques liés à la chimiothérapie sont largement réduits ou absents.

• La réitération du traitement : en moyenne, trois séances sont nécessaires pour une lésion de 5cm, en fonction de la taille originelle de la tumeur et la réponse au traitement, sans seuil de toxicité

• La sélectivité des cellules tumorales : le tissu sain reste intact.

• La rapidité du traitement : en moyenne 20 minutes, une hospitalisation n’est pas nécessaire.

• Une bonne tolérance : des réactions locales peuvent arriver et sont contrôlées par les AINS (Anti-inflammatoires non stéroïdiens).

• Le prix du traitement est raisonnable. Les frais de traitements dans les hôpitaux sont considérés comme très concurrentiels.

L’électrochimiothérapie en vidéo

Bon à savoir

Leroy Biotech est le leader mondial dans le marché des générateurs à haute tension pour le traitement des tumeurs par électrochimiothérapie.

Sujets en lien avec la chimiothérapie chez le chat

bande-blancheVous vous posez une question sur la chimiothérapie chez le chat ? N’hésitez pas à vous tourner vers votre vétérinaire, le professionnel de la santé de votre chat 🐱

bande-blancheDocteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

Leroy Biotech pour le chapitre sur l’électrochimiothérapie

👍❤️Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager ! Votre soutien nous est essentiel pour aider Catedog à grandir ❤️

Donnez votre avis :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (27 votes, moyenne : 4,26 sur 5)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Les commentaires et questions sont provisoirement fermés. Merci de votre compréhension

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>