Comprendre et être à l’écoute de son chat

Les thèmes abordés

Décryptage de certaines attitudes du chat

Un chat trop calme peut être un chat malade

Il est important de savoir que l’inhibition, le retrait, la prostration chez le chat sont souvent la manifestation d’une souffrance physique ou psychique. Cela est fondamental pour être à son écoute.

Un chat peut rechercher la compagnie sans les caresses

Certains chats, lorsqu’ils se rapprochent physiquement de leur maître, ne supportent pas d’être caressés, que ce soit peu ou prou, et recherchent seulement un endroit confortable pour s’installer.

etre-a-ecoute-chat

Chez ces chats, la caresse (après un délai plus ou moins long) ou parfois toute tentative de caresse peut déclencher une réaction agressive avec morsure ou coup de griffe.

Une attitude adéquate consiste à savoir repérer ce moment (dilatation des pupilles, mouvement des oreilles vers l’arrière ou le côté) afin de rompre le contact avant l’attaque du chat.

Comportements réactionnels du chat à une perturbation environnementale

Par ailleurs, le chat qui est un être très sensible peut réagir émotionnellement à des modifications environnementales.

Le marquage urinaire

Ces manifestations réactionnelles se concrétisent le plus souvent par du marquage urinaire (le chat lève verticalement la queue et émet un jet d’urine horizontal en faible quantité sur un support vertical) pouvant évoluer en malpropreté généralisée (grosse quantité d’urine émise en s’accroupissant sur un support horizontal, plus ou moins malpropreté fécale associée).

Le marquage par griffades

De même, une déstabilisation émotionnelle peut accentuer un comportement de griffades.

L’utilisation de phéromones faciales synthétisées sous l’appellation Feliway et disponibles chez votre vétérinaire, permet de stabiliser, sur le plan émotionnel, le chat dans son territoire.

pheromones-feliway_chat

Quand consulter

Dans  les cas de troubles récurrents ou chroniques de marquage, malpropreté ou griffades, il s’avère nécessaire de consulter un vétérinaire comportementaliste qui en fonction du diagnostic qu’il établira, prescrira, en outre, un traitement médicamenteux adapté.

Conseils d’achat vétérinaire

Pour aider votre chat à surmonter des situations difficiles auxquelles il peut être confronté durant sa vie, nos vétérinaires vous recommandent les produits suivants :

comportement-chat-pheromones-feliway

Feliway

Phéromones d’apaisement en spray, diffuseur et recharge.

comportement-petscool-aeromatherapie-chat

PetsCool

Gamme d’aromathérapie à base d’huiles essentielles pour un chat plus serein. Disponible en spray et en diffuseur.

bande-blanche

Docteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

👍❤️Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager ! Votre soutien nous est essentiel pour aider Catedog à grandir ❤️🐱

Donnez votre avis :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

2 commentaires

  • Le Diouris jocelyne

    Ma petite minette âgée de un an et demie à peur de tout et même parfois terrorisée. Je l’ai eu à l âge de 4 mois chat plus ou moins abandonné . Elle se cache dès quelqu’un rentre chez nous
    Elle passe ses journées dehors et rentre la nuit et dort dans notre lit .et là elle redevient câline .Que faire merciô

    • Docteur Laurence Dillière Lesseur

      Une chatte adoptée tardivement qui n’a pas eu les contacts nécessaires et suffisants entre 2 semaines et 2 mois (période de socialisation) et n’a pas connu un environnement proche de son futur milieu de vie, présente plus de difficulté à s’adapter, voire développe des comportements de crainte exacerbés vis-à-vis de la nouveauté et/ou de l’inconnu. C’est sans doute le cas de votre chatte. 4 mois pour acquérir un chat c’est déjà tard compte tenu que le développement comportemental chez le chat est très rapide. Rien n’est jamais perdu bien sûr, cela dépend également de la génétique, des ressources émotionnelles de l’animal (sa capacité de résilience), des possibilités d’agir sur le milieu social et physique. Mais cela s’avère cependant plus compliqué. Dans ce cas, il est alors plus facile pour le chat de se familiariser principalement avec les individus avec lesquels il vit au quotidien qu’avec les étrangers. Pour favoriser cet apprentissage tout en essayant de l’élargir au maximum à toutes les situations et en limitant les comportements craintifs, il est impératif de sécuriser le chat dans son environnement car le chat est un animal routinier. Pour ce faire, il faut limiter au maximum les changements en tentant d’habituer progressivement votre chatte sans jamais la forcer ni bien sûr la sanctionner. Jouez avec elle par exemple ! Vous pouvez également brancher un diffuseur anti-stress dans la pièce principale, et vous aider éventuellement d’un complément alimentaire ou d’un aliment aux propriétés anxiolytiques. Demandez conseil à votre vétérinaire pour tout cela. Par contre, si la situation se dégrade ou ne s’améliore pas, n’attendez pas trop et orientez-vous vers un vétérinaire comportementaliste qui fera un bilan complet et vous promulguera tous les conseils pour améliorer la situation après avoir réalisé un diagnostic précis.

Les commentaires et questions sont provisoirement fermés. Merci de votre compréhension

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>