Caractéristiques physiques du chat

Les thèmes abordés

La clavicule du chat, réduite à “un embryon” ainsi que la souplesse de sa colonne vertébrale lui permettent une détente remarquable lors des sauts. La présence de coussinets plantaires favorise une marche silencieuse utile à son statut de prédateur. Les griffes sont rétractiles. Le chat est davantage un “sprinter” qu’un coureur de fond. Le chat possède cinq doigts aux pattes antérieures et quatre doigts aux pattes postérieures. Son sens de l’équilibre est aiguisé par le développement particulier de son organe vestibulaire, qui lui permet également de se retourner rapidement lors d’une chute et de se réceptionner facilement sur ses pattes.

Le chat est un chasseur nocturne, son comportement de prédation s’exprime préférentiellement à l’aube et au crépuscule. C’est également un hyper sensoriel (ouïe, vue, odorat, toucher très développés) qui appréhende le monde qui l’entoure avec des perceptions aiguisées.

Le squelette

Le squelette du chat est composé de 250 os. 

anatomie-chat-squelette-appareil-osseux-os

La denture

Le remplacement des dents de lait commence à partir de 4 mois. La denture définitive est achevée vers 7 mois. Elle compte 30 dents (les dents de lait présentes avant 4 mois ne sont qu’au nombre de 26).

A l’instar de tous les carnivores, les carnassières formées par la dernière prémolaire supérieure et la première molaire inférieure, permettent au chat de déchirer sa nourriture, grâce à des muscles puissants fixés sur les côtés de son crâne, puis de l’ingérer sans mastication.

anatomie-chat-dents-dentition-bouche-catedog

Le poids

Un chat pèse en moyenne 3 à 5 kg. Dans la race Maine Coon, les individus pèsent jusqu’à 10 kg.

Température corporelle, fréquences respiratoire et cardiaque

La température corporelle normale du chat varie entre 38°C et 39 °C. Sa fréquence cardiaque objectivée par son pouls (pris à la face interne de la cuisse) est de 110 à 140 pulsations par minute et sa fréquence respiratoire est de 26 mouvements par minute.

Le ronronnement du chat

ronronnement_chat

Le ronronnement constitue une spécificité du chat. Il traduit, chez l’animal, un état d’émotion intense. Le ronronnement se manifeste dans divers contextes, que ceux-ci soient positifs ou négatifs (bien-être, syndrome douloureux ou stress). Le son n’est pas produit par un organe spécifique. Il est émis gueule close, sous l’action conjointe des mouvements coordonnés du larynx (vibrations), de la glotte et des muscles voisins.

Cette hypothèse vibratoire des replis du larynx est remise en cause aujourd’hui au profit des mouvements sanguins dans la veine cave. Dans tous les cas, si le mécanisme exact n’est pas encore élucidé, il résulte en tout état de cause d’un phénomène physique aérodynamique constituant l’apanage des seuls Félidés.

Des études ont montré que la fréquence qui caractérise le ronronnement est la même que celle utilisée en médecine dans le traitement des tendons, des muscles et des articulations. Ce qui conduit également à penser qu’en ronronnant, le chat se traiterait lui-même. Pour ce dernier, la fonction apaisante du ronronnement se retrouve dans tous les contextes cités supra, mais également à l’approche de la mort, en présence ou en l’absence d’une personne ou encore par la mère chatte qui allaite ses chatons.

L’Homme a développé la “ronronthérapie” pour ses effets relaxants.

bande-blancheDocteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

👍❤️Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager ! Votre soutien nous est essentiel pour aider Catedog à grandir ❤️🐱

Donnez votre avis :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Les commentaires et questions sont provisoirement fermés. Merci de votre compréhension

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>