Le chat, un soutien thérapeutique

Les thèmes abordés

D’après l’une des recommandations pratiques cliniques établies en 2006

“En situation intrafamiliale, pour l’ensemble du foyer, le chat, au-delà de l’objet d’attachement peut être considéré comme :

• Un médiateur des relations intraindividuelles.

• Un support du développement émotionnel et intellectuel de l’enfant.

• Un facteur favorisant positivement la qualité de la vie et la bonne santé physique et mentale.

Dans une approche institutionnelle des populations en difficulté, le chat peut intervenir comme :

• “Cothérapeute”.

• “Associé” à un professionnel médical (médecin) ou social comme interface vers la personne aidée.

Il est nécessaire de toujours prendre en compte le respect de l’intégrité physique et émotionnelle de l’animal, d’être particulièrement vigilant au maintien de son équilibre comportemental et de vérifier les conditions de son entretien.”

Globalement

Dans le cadre familial

Le chat joue un rôle dans la bonne qualité de vie de son entourage en diminuant le niveau de stress et en induisant des bénéfices sur la santé (apaisement, baisse de la pression artérielle, diminution du sentiment d’abandon) et les relations entre individus. Le chat partage des compétences* avec l’enfant qui participent au développement émotionnel puis intellectuel de ce dernier.

Dans le cadre institutionnel

Dans les secteurs éducatif, psychologique, gériatrique, en médecine spécialisée, en kinésithérapie…, la présence du chat aux côtés du “thérapeute” s’adressant à une personne en difficulté, agit comme catalyseur et médiateur. Celle-ci permet de reconfigurer la relation instaurée entre le patient et l’intervenant. Elle peut intervenir sur un plan individuel (protocole mis en place pour un patient) ou sur un plan collectif (le chat participe à la vie d’une institution comme s’il se trouvait dans une famille, tout en étant surveillé sur le plan sanitaire).

*Compétences, d’après Hubert Montagner (expert du développement de l’enfant) : attention visuelle soutenue, élan à l’interaction, comportements affiliatifs (attachement, lien social…), organisation structurée et ciblée du geste et imitation.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (aucun vote)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Les commentaires et questions sont provisoirement fermés. Merci de votre compréhension

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>