Eduquer son chien à l’extérieur de l’habitation

Les thèmes abordés

L’extérieur, un milieu riche en stimulations

Commencer à l’intérieur de l’habitat

Une fois les apprentissages de base bien acquis concernant l’éducation du chien à l’intérieur de l’habitation, il est possible de passer à l’étape suivante : le renforcement de ces apprentissages dans un milieu dans lequel l’animal sera plus facilement déconcentré par les stimulations environnantes.

Préalable éducatif

Il est impératif de pouvoir rester plus motivant que le milieu, en touts circonstances.

Ceci permet également d’accroître la complicité avec son chien et d’améliorer la qualité de l’attachement avec celui-ci. Ce qui constitue un facteur de réussite majeur pour maintenir la cohésion du groupe humain(s)-chien et donc améliorer la communication au sein de celui-ci.

Apprentissages utiles en extérieur

En ce qui concerne l’éducation à l’extérieur, on peut rajouter aux apprentissages de base déjà décrits pour l’éducation du chiot à l’intérieur de l’habitation, l’enseignement d’acquis nécessaires lorsque l’on sort son animal, dans un jardin ou dans la rue.

Ne pas laisser son chien creuser

creuser_jardin_chien

Pourquoi votre chien creuse

Pour différentes raisons (aptitudes génétiques, déficit d’autocontrôles, manque d’occupation…), un chien peut se mettre frénétiquement à creuser dans votre jardin.

D’autre part, sa nature de chien l’empêche de différencier une plante ornementale d’une vulgaire racine ou d’une mauvaise herbe. C’est pourquoi, vous ne pouvez pas lui en vouloir s’il déterre les plantations que vous vous êtes donné du mal à réaliser, même si cela vous met en colère.

Comment l’arrêter de creuser

En revanche, vous pouvez lui apprendre, avec un peu de patience, que c’est interdit.

Pour ce faire, il suffit de vous cacher dans un coin du jardin ou derrière une fenêtre de votre maison et de le prendre sur le fait. Ne jamais oublier que la punition a posteriori n’a pas d’impact éducatif.

Un pistolet à eau déclenché au moment de l’acte répréhensible ou une « punition » à distance (jet d’eau à l’aide du tuyau d’arrosage ou jet d’air comprimé transmis par un collier radiocommandé éducatif) peut permettre au chien de comprendre rapidement sa faute. Ceci, d’autant plus, qu’il est susceptible de la reproduire en votre absence. L’origine de la punition restant pour lui inconnue, il cherchera à éviter de reproduire ce comportement.

Ne pas laisser son chien poursuivre des véhicules ou des personnes

poursuivre_personne_chien

Pourquoi votre chien poursuit

Le comportement de poursuite n’est pas rare chez les chiens et ne constitue pas toujours un trouble comportemental avéré.

Parmi toutes les caractéristiques comportementales héritées de ses ancêtres, le chien a reçu, entre autres, une génétique de chasseur. La prédation se déclencherait en présence de stimulations caractéristiques des proies, comme le “mouvement”.

La séquence comportementale correspondant au comportement de chasse est divisée en plusieurs étapes qu’on appelle des “patrons-moteurs”. Elle comprend : la fixation oculaire de la proie, l’approche lente de celle-ci, sa poursuite, sa capture, sa mise à mort, son éventration et enfin sa consommation.

Selon la catégorie à laquelle le chien appartient (chien de berger, de bouvier, de chasse…), certains patrons-moteurs vont plus ou moins s’exprimer en fonction de la sélection génétique effectuée. Par exemple, chez un chien de berger, la capture est réduite au minimum tandis que l’observation et la poursuite sont amplifiées.

Un patron-moteur est donc une séquence génétiquement inscrite qu’on ne peut pas modifier car on ne peut pas changer les gènes d’un animal.

La seule chose possible est de rediriger le comportement de l’animal de manière plus appropriée en détournant son attention.

Qu’il s’agisse de poursuivre un chat, un jogger, un humain en rollers, une poussette ou n’importe quel véhicule roulant peut s’avérer dangereux, non seulement pour celui qui est poursuivi mais également pour autrui.

Comment l’arrêter de poursuivre

L’anticipation du maître constitue alors le meilleur atout pour limiter ce comportement aux conséquences néfastes.

Il s’agit d’interrompre l’animal à la seconde où celui-ci va s’élancer.

En guise d’entraînement, il est possible de déclencher volontairement ce comportement, en milieu exempt de risque, afin de s’exercer à l’arrêter.

Pour l’interrompre, il est encore nécessaire de surprendre le chien, sur le fait, et à distance. Ceci peut se réaliser par l’intermédiaire d’un jet (pistolet à eau ou collier radiocommandé à spray) ou d’un objet suffisamment bruyant pour le surprendre et de fait, l’arrêter.

Lorsque votre chien s’est arrêté, il faut l’appeler et le féliciter, afin de lui faire comprendre que la compagnie de son maître est plus intéressante que celle des “coureurs”.

Cas particulier : le chien phobique

Certains chiens sous-exposés à des stimulations variées durant leur petite enfance (par exemple, cas des chiens n’étant pas habitués à la ville et confrontés tardivement au milieu urbain) peuvent développer une phobie des roues, ou des joggers.

La rééducation des chiens phobiques est souvent longue et fastidieuse. Il est conseillé de consulter un vétérinaire comportementalisme qui associera souvent à la thérapie comportementale, un traitement médicamenteux régulant l’état émotionnel de l’animal.

Ne pas  laisser son chien traverser la rue

traverser_rue_chien

Sur le même modèle que précédemment, il est nécessaire de surprendre l’animal à distance lorsqu’il débute ce type de comportement.

Lorsqu’il arrête, le rappeler et le féliciter.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (aucun vote)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre adresse e-mail ne sera jamais publiée, mais votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>