Entretenir la peau et le pelage de son chien

La mue chez le chien

La mue est un phénomène physiologique inévitable sauf chez les races de chiens dont la croissance du poil est continue (le Caniche par exemple). Seule l’utilisation précoce et conjointe d’acides gras essentiels administrés oralement (demander conseil à son vétérinaire) aide à réduire la durée de la mue.

On peut également éliminer les poils morts par des brossages quotidiens, et en réalisant éventuellement des shampoings doux et émollients une fois par semaine.

Le brossage chez le chien

brossage_chien

Le brossage quotidien du chien permet non seulement d’éliminer les poils morts et de remettre les poils en place, d’accroître la circulation sanguine en augmentant le pourcentage de poils en phase de croissance (comme dans l’épilation) mais aussi de déceler les parasites, les épillets piégés dans le poil ou en migration et les lésions de la peau.

Le brossage est à la base de l’entretien de la peau et doit être efficace, adapté à chaque chien et non irritant.

Particularités dans le brossage selon les races de chiens

• Les races de chiens dont le poil a une croissance continue doivent être tondus et toilettés toutes les 6 à 8 semaines. C’est le cas du Canichepar exemple.

• Les races de chiens dont le pelage est long, fin et souple (Cocker, Yorkshire terrier) ou long et laineux (Bobtail, Briard), nécessitent d’être brossées et peignées (brosser à mèche levée pour éviter de casser le poil et d’irriter la peau).

• Les races de chiens à pelage long et dur donc solide nécessitent un brossage énergique mais non irritant. C’est le cas du Bouvier et du Schnauzer, par exemple.

• Les races de chiens à pelage court ou ras peuvent aussi être brossées quotidiennement. C’est le cas du Labrador, par exemple.

• Les races de chiens à poil court et dur seront épilées à la main ou avec un trimer (peigne coupant) deux fois par an (au moment de la mue). C’est le cas du Border terrier, par exemple.

Laver son chien – Les shampoings chez le chien

shampoing_chien

Concernant les shampoings, il faut utiliser exclusivement des produits à usage canin, car les caractéristiques de la peau de l’homme et du chien sont différentes.

Un shampoing doux pour chien qui respecte le ph de la peau et n’altère pas son épiderme (couche superficielle de la peau qui est plus fine que chez l’humain) convient parfaitement pour un chien qui ne présente pas de problème de peau particulier. Un shampoing tous les deux mois est alors largement suffisant.

Lorsque le pelage du chien est très clair, un shampoing mensuel peut tout à fait convenir.

Il est également possible de rincer son chien de temps en temps à l’eau claire.

Dans tous les cas, il est important d’éviter de laisser les saletés (attention à la pollution en ville) ou la terre, voire la boue (en particulier à la campagne) encrasser la peau du chien.

En pratique, un chien peut être lavé dès qu’il est sale, toutes les semaines, si nécessaire. Les chiens d’exposition sont lavés très souvent (parfois chaque semaine) sans dommage particulier !

Par ailleurs, en principe un chien se toilette un minimum même si ce n’est pas aussi souvent qu’un chat !

En cas de trouble dermatologique, des shampoings spécifiques prescrits par un vétérinaire peuvent être appliqués avec une fréquence plus importante durant une certaine période. Un relais est ensuite assuré à une fréquence régulière en fonction de la prescription médicale.

Remarque sur la peau du chien

Le film cutané de surface protège l’organisme contre les agressions du milieu extérieur et permet par son odeur spécifique la reconnaissance des individus.

Docteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

Cet article vous a-t-il été utile ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (14 votes, moyenne : 4,93 sur 5)
Loading...

Votre commentaire

Soyez le premier à donner votre avis !

Rédiger un commentaire

Vous devez d'abord vous connecter pour rédiger un commentaire