Endocardiose mitrale chez le chien

Définition de l’endocardiose mitrale chez le chien

Une maladie dégénérative

L’endocardiose mitrale (ou MVD, Mitral Valve Disease) est une maladie dégénérative des valves cardiaques (ou valvulopathie) qui apparaît en général, autour de 7-8 ans.

Elle correspond à un épaississement progressif de la valve mitrale (située entre l’oreille et le ventricule gauches) qui petit à petit se déforme jusqu’à fermer imparfaitement.

endocardiose_mitrale_coeur_chien

Une maladie génétique

L’endocardiose mitrale est une une maladie génétique pour laquelle le stress constitue un élément aggravant.

Elle apparaît principalement chez les chiens de petite race (Caniche, Yorkshire…) mais on la retrouve beaucoup plus fréquemment et précocement chez le Cavalier King Charles, et ceci, avec une évolution beaucoup plus rapide. Ce qui met parfois en question le pronostic vital chez un chien très jeune de cette race atteint par la maladie.

cavalier_king_charles_2

 

Symptômes et diagnostic de l’endocardiose mitrale chez le chien

Une maladie évolutive en plusieurs stades

Il existe quatre stades d’évolution pouvant être objectivés par l’échographie cardiaque.

• Stade 1

La valve est légèrement épaissie à l’échographie mais il n’y a aucun signe extérieur et l’auscultation est normale.

• Stade 2

Le reflux qui apparaît suite à l’insuffisance valvulaire est à l’origine d’un souffle audible (de manière inconstante) à l’auscultation par le vétérinaire. Bien que non spécifique de l’endocardiose mitrale (il peut être associé à une autre maladie), le souffle constitue le premier signe de la maladie repérable à l’examen.

L’échographie confirme l’épaississement des feuillets.

Les premiers symptômes visibles apparaissent. On n’observe aucun signe au repos, mais toute activité physique minime est susceptible d’engendrer fatigue, déficience respiratoire, toux ou chute sur le côté.

• Stade 3

Le souffle est audible de manière constante et l’échographie confirme le reflux.

Au fur et à mesure que le temps passe, des symptômes d’intolérance à l’effort de plus en plus importants sont observés par le propriétaire (essoufflement, toux …).

• Stade 4

Dernier stade de l’endocardiose mitrale, il s’agit d’une urgence cardiaque car sans intervention médicale, il peut être fatal pour l’animal. Il est caractérisé par de l’œdème pulmonaire (et éventuellement un épanchement pleural).

Une maladie qui peut devenir rapidement grave

En général, cette maladie est bien supportée entre plusieurs mois et plusieurs années, cependant ill s’agit d’une maladie évolutive dont on ne peut pas prédire la rapidité d’évolution.

Les symptômes peuvent tout à fait apparaître précocement chez un jeune sujet. C’est souvent le cas chez le Cavalier King Charles.

 

cavalier_king_charles

Remarque

Lorsque la dénénérescence concerne la valve tricuspide (située entre l’oreille et le ventricule droits), l’évolution conduit à un épanchement abdominal ou éventuellement thoracique.

L’atteinte de la valve tricuspide est moins fréquente que celle de la valve mitrale.

Traitement de l’endocardiose mitrale chez le chien

Il n’existe aucun traitement curatif de l’endocardiose mitrale.

Les médicaments prescrits par le vétérinaire permettent exclusivement de limiter la rapidité de l’évolution de la maladie et d’améliorer le confort de l’animal. D’où l’intérêt d’un diagnostic précoce.

Le traitement variera en fonction du stade de la maladie et sera réévalué, au fur et à mesure de l’évolution, grâce à des contrôles échocardiographiques réguliers.

Le traitement doit être effectué sous contrôle vétérinaire exclusivement et adapté à chaque cas.

Prévention de l’endocardiose mitrale chez le chien

Un souffle dépisté en consultation de routine permet d’explorer la piste d’une éventuelle endocardiose mitraille et de la prendre en charge.

Chez le Cavalier King Charles, on préconise en particulier :

• Une échocardiographie annuelle à partir de l’âge de 3 ans car les premiers remaniements de la valve (stade 1) ne s’entendent pas à l’auscultation. Le souffle repérable à partir du stade 2 est  malheureusement  audible de manière inconstante.

• Un dépistage chez les géniteurs afin de les écarter de la reproduction.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Votre commentaire

Soyez le premier à donner votre avis !

Rédiger un commentaire

Vous devez d'abord vous connecter pour rédiger un commentaire