Fente palatine chez le chiot

Définition et symptômes de la fente palatine chez le chiot

La fente palatine est une maladie congénitale. En effet le chiot naît avec le palais fendu.

La fente palatine peut être associée à une fente labiale.

Les chiens de races brachycéphales sont prédisposées à la fente palatine avec un risque supérieur de 30% à celui des autres races de chiens, comme le Terrier de Boston, le Bouledogue Français, le Boxer, le Bulldog Anglais et l’Epagneul Pékinois.

On rencontre également cette malformation chez d’autres races de chiens comme le Berger des Pyrénées, le Cavalier King Charles, le Chihuahua, le Cocker Spaniel Américain et le Cocker Spaniel Anglais, le Collie, l’Epagneul Breton, le Labrador Retriever, le Schnauzer et le West Highland White Terrier.

On observe les symptômes suivants :

• Le chiot a des difficultés à téter.

• Le chiot a un retard de croissance.

• Une rhinite, qui est une irritation et une inflammation des muqueuses de la cavité nasale entrainant un écoulement au niveau du nez d’abord liquide et clair puis éventuellement épais et purulent en cas d’infection, associé à des éternuements.

• La rhinite est souvent associée à une pneumonie (par “fausse route”).

Les risques de mauvais développement chez le chiot sont importants, en particulier lorsqu’il existe par ailleurs une fente du voile du palais (palais mou).

fente_palatine_chiot_chien

Traitement de la fente palatine chez le chiot

Le traitement est chirurgical et se réalise autour des 4 mois du chiot.

Le pronostic est généralement favorable mais il est parfois nécessaire de pratiquer plusieurs interventions chirurgicales pour corriger la malformation.

Docteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

Cet article vous a-t-il été utile ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (22 votes, moyenne : 4,77 sur 5)
Loading...

Votre commentaire

Soyez le premier à donner votre avis !

Rédiger un commentaire

Vous devez d'abord vous connecter pour rédiger un commentaire