Prévenir les morsures de chien

Les thèmes abordés

morsures_chien

Les morsures de chien constituent un sujet préoccupant puisqu’elle concernent essentiellement le cercle familial : dans ¾ des cas, l’animal mordeur est un chien appartenant à un membre de la famille.

À ce jour, aucun indice statistique ou génétique fiable ne permet d’affirmer l’existence d’un lien avéré entre la dangerosité de l’animal et la race incriminée dans les accidents par morsure de chien.

C’est pourquoi, la prévention repose essentiellement sur deux points.

1er point : l’optimisation des conditions de développement du chien

Il s’agit des conditions environnementales qui ont prévalu à son développement comportemental, dans sa petite enfance :

Socialisation optimale à l’être humain

socialisation-optimale-humain-chien

L’être humain de tous âges y compris les personnes âgées, et en particulier, les enfants.

Ces deux dernières populations constituant les sujets à risques. Les premiers, à cause de leur âge qui les fragilise, les seconds car ils ne décodent pas toujours correctement les intentions du chien, et notamment les signaux de menace.

Pour l’équilibre émotionnel du chiot, sa socialisation doit également être bonne envers ses congénères. Ses contacts avec sa mère et sa fratrie lui ont permis d’acquérir les rituels et règles de communication propres à son espèce, qu’il va entretenir tout au long de sa vie en rencontrant des congénères.

Le propriétaire doit apprendre et comprendre ces signaux pour optimiser sa communication avec son chien.

Variété et intensité des stimulations reçues

variete-intensite-stimulations_chien

Bruits variés de la ville en sortant le chiot dès son acquisition sans attendre qu’il ait reçu tous ses vaccins, fréquentation des gares et des marchés dès le plus jeune âge du chiot pour l’habituer avant l’âge de quatre mois à son futur milieu de vie.

Cette limite d’âge étant critique pour lui permettre de s’adapter plus tard, et cela, pour sa vie entière à tous les types d’environnements…

En l’absence de cette habituation, l’animal peut présenter des craintes et des peurs susceptibles de le rendre anxieux puis agressif.

Présence de la mère auprès des chiots

presence-mere-aupres-chiots

Présence jusqu’à l’âge de deux mois et éducation par celle-ci, notamment régulation des morsures et des interactions entre chiots.

Cela conditionne l’acquisition du signal d’arrêt, qui lui permettra d’organiser toutes ses séquences comportementales, en particulier les séquences motrices.

Le chien apprendra à s’arrêter en exécutant ses déplacements ou ses mouvements car il aura appris, par la mère, à les gérer.

Le premier autocontrôle concerne l’arrêt intempestif des mordillements. On le nomme : acquisition de la morsure inhibée. Un chien qui ne se contrôle pas est un chien qui peut devenir agressif et mordre !

2ème point : l’éducation inculquée au chien

Celle-ci constitue le relais par le propriétaire de l’éducation que la mère a commencé à réaliser sur son chiot, assistée de l’éleveur.

Il faut poursuivre la socialisation et favoriser les manipulations douces, soumettre le chiot à des bruits variés et l’emmener dans des endroits hautement fréquentés, ne pas tolérer les mordillements en les sanctionnant, ignorer le chiot lorsqu’il s’excite et lui imposer des phases d’arrêt au cours des jeux.

Conseils permettant de favoriser l’insertion du chiot, dans les meilleures conditions, en fonction de son âge d’acquisition :

Chiots nés dans la famille

chiots-nes-dans-famille_chien

Attendre le troisième jour de vie avant de manipuler les chiots.

Commencer par des caresses, puis augmenter l’intensité des manipulations.

Ne pas déranger le chiot durant son sommeil.

Dès l’ouverture des yeux (vers le quinzième jour), associer la mère à toutes les manipulations.

Chiots acquis avant l’âge de trois mois

Laisser un linge appartenant au nouveau maître dans le panier du chien ou brancher un diffuseur de phéromones apaisantes artificielles (distribué par les vétérinaires sous l’appellation Adaptil) Cela favorise l’attachement à un membre de la famille et permet de rassurer le chiot.

diffuseur-de-pheromones_Adaptil_chien

Enrichir le milieu de vie (jouets, bruits variés, socialisation…).

Favoriser l’acquisition des autocontrôles au cours du jeu.

Donner son repas au chiot après celui des maîtres, en l’obligeant à attendre.

De même que l’on a favorisé l’attachement du chiot à un membre de la famille, vers quatre mois, commencer le détachement. Celui-ci constitue le corollaire du premier, il doit toujours lui succéder, au risque que le chien devienne anxieux par défaut de maturation sociale. Il consiste, à partir de quatre mois, à repousser les avances du chien, à éloigner son lieu de couchage en périphérie (choisir un endroit calme et non stratégique afin d’éviter le contrôle des allers et venues des membres du groupe par le chien), et enfin, à supprimer le linge imprégné de l’odeur du maître (être d’attachement).

Encourager les contacts avec les chiens adultes.

Chiots acquis après l’âge de trois mois

chiot-acquis-apres-trois-mois

Débuter très vite le détachement en faisant en sorte que tout le monde s’occupe du chien.

Maintenir le reste des règles énoncées plus haut.

A partir de la puberté

Afin que le chien adopte une place claire dans la famille, qui l’y rende serein, et d’en harmoniser les relations sociales, on respectera les principes de communication et les codes canins. Dans cet objectif, on reprendra les conseils énoncés dans l’Education (voir : La puberté chez le chien, un enjeu comportemental).

Aide pédagogique

Aujourd’hui, des outils informatiques pédagogiques permettent d’enseigner aux enfants des mesures de prévention simples : telles que, par exemple, ne pas s’approcher d’un chien réfugié sous une table, ne pas déranger un chien qui dort dans son panier; ainsi qu’à repérer les signaux précurseurs d’une agression imminente. Ces outils permettent aussi aux enfants d’associer les bons gestes et les bons comportements en présence d’un chien. Il s’agit des programmes suivants :

La maison de Loupy

Jeu conçu par la Société Centrale Canine, à destination des enfants de 5 à 7 ans, présentant de façon ludique et interactive des situations à risque de la vie quotidienne, en présence d’un chien, à reconnaître et à anticiper.

la-maison-de-loupy_chien

Cette action de sensibilisation des tout-petits est soutenue par le Ministère de l’Agriculture et de la pêche ainsi que par le Ministère de l’Intérieur.

Le jeu est en ligne, gratuitement, sur : http://www.scc.asso.fr/mediatheque/Loupy/Loupy.html.

Le chien bleu

Une vétérinaire comportementaliste belge, le Dr Tiny de Keuster a mis au point un CDRom interactif en collaboration avec l’université de Lincoln aux Etats-Unis (version originale : The blue dog).

le-chien-bleu

Ceci, dans le but de prévenir les morsures de chiens chez les jeunes enfants, encore trop petits pour décoder correctement les signaux de menace.

Par exemple, devant un chien retroussant les babines, un très petit pense souvent que l’animal lui sourit et peut tendre sa main pour le caresser.

Dans ce jeu, les enfants de 3 à 6 ans peuvent se mettre en situation (sans savoir lire) et apprennent ainsi à adopter les bonnes attitudes devant des situations à risque (chien sur le canapé, chien en train de manger ses croquettes).

Ce jeu, pour une meilleure compréhension des enfants, doit être utilisé en compagnie d’un adulte, qui explique les mises en situation.

Le CD (10€) s’achète par le biais des vétérinaires.

Ecoles de chiot

On conseille également la fréquentation d’une école du chiot par l’animal et son propriétaire et dirigée par de nombreux clubs canins.

Elle permet d’apprendre au chiot :

• Tous les rudiments élémentaires d’éducation (socialisation, acquisition de la morsure inhibée, communication canine).

• Ainsi que les règles utiles pour une vie harmonieuse au sein de la famille (l’acquisition de la propreté, la marche en laisse, des ordres simples tels que s’asseoir ou attendre, le rappel, la posture de soumission et la tolérance aux manipulations).

Conseil d’achat vétérinaire

Pour aider votre chien à surmonter des situations difficiles auxquelles il peut être confronté durant sa vie, nos vétérinaires vous recommandent les produits suivants…

Produits Adaptil : phéromones d’apaisement en comprimés, colliers, diffuseurs et recharges.

diffuseur-de-pheromones-Adaptil_chien

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre adresse e-mail ne sera jamais publiée, mais votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>