Nourrir un chiot

Les thèmes abordés

Une alimentation saine et équilibrée

nourrir-un-chiot

Dans un aliment sain et équilibré, la qualité et la quantité des nutriments apportés sont ajustées aux besoins nutritionnels de l’animal.

Une alimentation saine et équilibrée permet d’assurer santé et longévité à l’animal. La bonne santé passe donc par l’alimentation.

La croissance du chiot

Elle est exponentielle, autrement dit considérable au début pour atteindre un palier en fin de croissance.

C’est pourquoi les besoins sont accrus notamment en vitamines, calcium et phosphore pour assurer la croissance osseuse, en protéines pour assurer la croissance musculaire, en lipides (plusieurs familles de matières grasses dont les acides gras essentiels) pour assurer l’apport en énergie.

Proportionnellement bien supérieurs à ceux de l’adulte, ils évoluent avec l’âge du chiot.

3ème semaine

Dès l’âge de 3 à 4 semaines, débute le sevrage : en plus du lait maternel, le petit animal est nourri avec de l’alimentation solide pour chiots pour une habituation progressive (il est possible d’humecter celle-ci).

8ème semaine

Le sevrage s’achève. Le chiot est séparé de sa mère, il poursuit l’alimentation solide à laquelle il a été habitué.

courbe-de-croissancedu-chiot

Vers 1 an

Il est possible de passer le chien pubère ou déjà adulte à un repas, ou de conserver deux repas pour limiter la sensation de faim.

Attention

Il ne faut pas suralimenter un chiot à volonté, sous peine d’engendrer un surpoids à l’âge adulte.

Il est important de respecter les quantités prescrites par le vétérinaire.

La ration du chiot

Les apports doivent correspondre aux besoins pour garantir un équilibre alimentaire adapté ainsi qu’une santé pérenne (s’il mange trop, il peut conserver un surpoids à l’âge adulte et s’il mange mal, il peut tomber malade) et assurer les besoins de croissance.

Fréquence des repas

Il est recommandé de donner trois repas par jour jusqu’au pic de croissance puis de passer ensuite à deux repas par jour (avec possibilité de conserver trois repas).

Le pic de croissance se situe entre 5 et 8 mois selon les races. Le chien a alors atteint les 2/3 de son poids adulte.

L’alimentation ménagère stricte

Bien que devenu « quasi-omnivore » au contact de l’Homme, il ne faut pas oublier, qu’en réalité, le chien présente un régime alimentaire de carnivore. Les chiens ont des besoins accrus en protéines de bonne qualité et en vitamines.

Ainsi, même s’il peut être attiré par certains aliments dont nous raffolons nous aussi, il n’est pas forcément souhaitable de les lui proposer. Certains aliments, à l’instar du chocolat, peuvent même être toxiques pour lui.

Des besoins nutritionnels spécifiques adaptés à leur nature de carnivore

• L’alimentation ménagère stricte couvre difficilement parfaitement tous les besoins nutritionnels du chiot en croissance pour répondre à sa nature de carnivore et préserver la santé de tous ses organes.

A raison de 30 g de viande ou de poisson par kg de poids par jour, la ration du chiot en croissance se décompose ensuite comme suit :

4/10 de viande ou de poisson

3/10 de riz ou de pâtes

2/10 de légumes (ex : haricots verts)

1/10 d’un complément minéral et vitaminé pour la croissance

Une cuillerée à soupe d’huile végétale (Colza)

• Il est préférable dans ce cas de coupler avec une ration industrielle et diététique équilibrée en adaptant les quantités.

alimentation-equilibree-chiot

L’alimentation industrielle et diététique de maintenance

Une alimentation industrielle et diététique distribuée seule permet d’accroître significativement l’espérance de vie de nos chiens. Car la formulation tient précisément compte des besoins de l’animal en fonction de la race (format, pelage…), de son âge (besoins de croissance dans le cas présent en plus de l’activité de base), et plus ou moins d’autres facteurs (pour favoriser la santé buccodentaire, cutanée, digestive, urinaire).

Dans un aliment de maintenance, les apports correspondent strictement aux besoins de l’animal compte tenu de tous ces paramètres. Ce type d’aliment est distribué au quotidien lorsque l’animal ne présente aucun problème de santé particulier.

Par exemple, un Bouvier bernois mâle de 4 mois n’aura pas les mêmes besoins qu’une femelle Caniche de 5 mois.

Conseils d’achat vétérinaire

ALIMENTATION MÉNAGÈRE STRICTE

Vous souhaitez nourrir votre chiot avec une alimentation ménagère stricte, nos vétérinaires vous conseillent d’y ajouter un complément alimentaire :

vit-i5-little-ca-p3-chiot-chaton Vit i5 Little Ca:P=3 : complément alimentaire destiné à équilibrer la ration ménagère.

pet-phos-cap-2-chiot Compléments alimentaires Ca/P=2 : destinés à équilibrer la ration ménagère.

ALIMENTATION INDUSTRIELLE ET DIÉTÉTIQUE DE MAINTENANCE

Vous souhaitez nourrir votre chiot avec une alimentation diététique de maintenance, nos vétérinaires vous conseillent les produits suivants :

alimentation-croquette-dietetique-chien  Alimentation diététique : chiots et jeunes chiens en croissance.

pet-phos-cap-1,3-chiot Compléments alimentaires Ca/P 1,3 : destinés à équilibrer la ration industrielle.

bande-blanche

Docteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

👍❤️Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager ! Votre soutien nous est essentiel pour aider Catedog à grandir ❤️🐶

Donnez votre avis :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Les commentaires et questions sont provisoirement fermés. Merci de votre compréhension

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>