Stérilisation chez la chienne

Les thèmes abordés

Quand faut-il stériliser la chienne ?

La meilleure période pour stériliser une chienne se situe environ un mois avant le début présumé des chaleurs, lorsque l’utérus est au repos.

Il n’existe pas de ménopause chez la chienne.

Lorsque la stérilisation de convenance est souhaitée pour la femelle, on la préconise avant la puberté. Le vétérinaire peut choisir de retirer uniquement les ovaires (ovariectomie) ou l’ensemble de l’appareil génital (ovario-hystérectomie).

reproduction_appareil-genital_chienne

Les méthodes de stérilisation chez la chienne

Il existe deux types d’interventions permettant de maîtriser la reproduction de sa chienne.

La stérilisation définitive chez la chienne

La stérilisation définitive fait appel à la chirurgie : elles consiste à retirer les ovaires de la chienne sous anesthésie générale. Il existe plusieurs méthodes pour stériliser chirurgicalement une chienne, celles évoquées ci-dessus sont les plus couramment pratiquées.

La stérilisation temporaire chez la chienne

la stérilisation temporaire fait appel à des produits qui préviennent ou interrompent les chaleurs de la femelle. Cet acte est réalisé lors d’une consultation chez un vétérinaire.

cycle-sexuel-fecondation-chienne

La stérilisation définitive chez la chienne

L’ovariectomie

L’ovariectomie qui consiste à retirer les ovaires peut être pratiquée à tout âge chez la chienne. Il s’agit de la méthode chirurgicale la plus fréquemment utilisée. La section du sommet des cornes de l’utérus ou le retrait de l’utérus en entier (sans toucher aux ovaires), maintiennent les chaleurs, mais ne permettent pas la reproduction.

Cependant la facilité et la sécurité d’intervention sont plus grandes en période de repos ovarien, notamment à cause des risques hémorragiques plus importants en dehors de cette période. C’est-à-dire, en pratique, avant la puberté de la chienne ou entre deux cycles.

On préfère réaliser l’intervention environ un mois avant le début de la date présumée des chaleurs. L’avantage de la stérilisation chirurgicale est double : celle-ci supprime d’une part les chaleurs (pertes de sang en quantité variable et attrait des mâles) ainsi que toute la pathologie génitale potentielle. De plus, en étant réalisée avant la puberté, l’opération prévient l’apparition des tumeurs mammaires.

Certains troubles peuvent être favorisés par l’ovariectomie : une prise de poids, de l’incontinence associée à une inflammation de la vulve. En prévention, il est nécessaire d’aménager la ration de la chienne. En cas d’apparition d’incontinence, un traitement médicamenteux doit être administré à l’animal, tout au long de sa vie.

Chez la chienne ayant subi une ovariectomie, il est possible d’observer parfois des chaleurs paradoxales. Les causes peuvent être multiples, c’est pourquoi, il faut le signaler au vétérinaire. Le retrait de l’utérus peut être parfois également réalisé en même temps que celui des ovaires. Demander conseil à son vétérinaire.

ovariectomie_appareil-genital_chienne

L’ovario-hystérectomie chez la chienne

L’ovario-hystérectomie qui consiste à retirer l’appareil génital en entier (ovaires et utérus) est souvent pratiquée chez la chienne en intervention de convenance.

ovariohysterectomie_appareil-genital_chienne

La stérilisation temporaire chez la chienne

La méthode médicale fait appel à l’usage de progestagènes et permet, en principe, de sauvegarder l’avenir reproducteur de la femelle. La technique de leur administration revient au vétérinaire et dépend de l’objectif : prévenir les chaleurs ou interrompre des chaleurs débutantes.

En prévention des chaleurs de la chienne

La prise médicamenteuse peut se faire :

• Oralement (pilule contraceptive) : la prise quotidienne du médicament est contraignante donc peu utilisée par risque d’oubli d’administration.

• Par voie injectable lors d’une consultation vétérinaire. L’injection est pratiquée au cours du mois précédant la date présumée des chaleurs.

En interruption des chaleurs de la chienne

Il est nécessaire d’intervenir dans les deux ou trois premiers jours.

Les injections de progestagènes, pour interrompre les chaleurs, sont contre-indiquées car elles favorisent l’apparition de pathologie utérine.

Par voie orale, la posologie est plus élevée que pour la prévention.

Demander conseil à son vétérinaire.

Faut-il attendre une à deux périodes de chaleurs avant de stériliser une chienne ?

Sortie de son contexte cette information ne veut rien dire. Elle se réfère à un bon développement de la chienne sans apparition de trouble. Il apparaît que l’âge n’est pas le seul facteur à entrer en ligne de compte pour cela.

Ces dernières années (1999 à 2012) plusieurs études ont conclu à des effets néfastes de la stérilisation systématique canine, en soulignant l’importance de la race dans l’apparition de certains troubles.

Lors de la 23ème conférence de l’International Society for Anthrozoology du 19 juillet 2014 à Vienne, le Dr Benjamin Hart de l’École de Médecine Vétérinaire Davis aux Etats-Unis, a fait un rappel sur l’ensemble des travaux effectués.

Il conclue en particulier que la stérilisation est à déconseiller chez le Golden Retriever, pouvant favoriser certains cancers et certains problèmes articulaires.

À ce jour, toutes les races de chiens n’ont pas encore fait l’objet d’études précises, cependant il est possible de dire que globalement la stérilisation n’entraîne pas de problèmes articulaires chez les petites races de chiens, mais que chez les autres races, elle entraîne l’apparition de problèmes articulaires lorsqu’elle est effectuée avant 11 mois.

La stérilisation augmente l’apparition de cancers chez les femelles Golden Retrievers, quel que soit l’âge de l’intervention. Elle n’aurait qu’un léger effet chez le Labrador Retriever et pas d’effet chez le Berger Allemand.

Seuls les tumeurs mammaires et les pyomètres semblent moins nombreux chez les chiennes stérilisées, bien que les chiennes non stérilisées développant une maladie soit faible. Quand la stérilisation est préconisée, elle l’est avant les premières chaleurs.

D’autres études montrent que mâles et femelles sont concernés et que le surpoids favorisé par la stérilisation est un facteur prédisposant aux problèmes.

Il convient de ne pas extrapoler ces conclusions et de discuter avec le vétérinaire, avant toute décision, d’une pertinence ou non de la stérilisation de convenance.

Une chienne que l’on stérilise devient-elle amorphe ?

Stériliser une chienne ne la fait pas devenir amorphe.

Cela la fait éventuellement devenir plus calme. On note une légère diminution de l’activité un peu plus importante chez le chien mâle que chez le chienne.

Une chienne stérilisée présente-t-elle davantage de troubles du comportement ?

Une chienne stérilisée ne présente pas plus de troubles du comportement qu’une chienne non stérilisée.

En effet, quelle que soit sa nature, un trouble du comportement peut apparaître indépendamment de la stérilisation.

Par contre, la stérilisation est :

• Conseillée chez les chiennes présentant des troubles de l’humeur associées aux variations du cycle hormonal (exemple : agressivité après les chaleurs).

• Déconseillée chez les chiennes agressives (sans lien avec le cycle hormonal) car ce trouble risque alors de s’amplifier.

Docteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

Cet article vous a-t-il été utile ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>