Education du chaton par sa mère

Les thèmes abordés

L’attachement du chaton à sa mère

attachement_chat

Un processus vital pour la survie du jeune : c’est le lien qui l’unit à sa mère

Si la mère s’attache à ses chatons dès la naissance, l’attachement ne devient en revanche réciproque qu’autour de la deuxième semaine de vie des chatons.

Globalement, le comportement d’attachement de la mère envers ses chatons s’évalue par tous les comportements de celle-ci qui visent à ramener les petits vers le nid, notamment jusqu’à la troisième semaine puisque ces derniers sont encore relativement immatures sur le plan sensoriel (le chaton ne voit pas très bien et commence seulement à entendre) et moteur (la reptation constitue alors le seul mode de locomotion possible).

Durant cette période, toute limitation de contacts entre la mère et ses petits engendre chez celle-ci un état de détresse profonde.

• Même si une mère peut adopter d’autres chatons, seuls ses propres chatons, peuvent l’apaiser : l’attachement est dit spécifique.

• En revanche, à ce stade une simple source de chaleur permet d’apaiser les chatons.

L’imprégnation chez le chaton

impregnation_chat

Un phénomène qui consiste pour le chaton à apprendre qu’il est un chat

Le chaton va apprendre à identifier son semblable, futur partenaire social et sexuel, en observant et en reconnaissant les caractéristiques des êtres vivants avec lesquels il est susceptible d’entretenir des relations.

Il mémorise ainsi les caractéristiques visuelles, olfactives, auditives, tactiles, etc… propres à son espèce.

L’imprégnation semble commencer aux alentours de la deuxième semaine et s’achever vers la septième semaine.

La socialisation chez le chaton

socialisation_chien_chat

Une fois que le chaton a acquis la connaissance des caractéristiques spécifiques de son espèce (il sait qu’il est un chaton) et des espèces amies (espèces avec lesquelles il aura été en contact durant la période sensible, par exemple : humain, chien, lapin…), il va commencer à apprendre les modalités de relations entre individus.

• D’une part, il va apprendre à communiquer. Il faut savoir que chez le chat, la communication par le biais des phéromones est très importante.

• D’autre part, il va apprendre les règles de vie qui gèrent cette communication.

Le détachement du chaton à sa mère

detachement_chat

Le détachement constitue le corollaire de l’attachement

De l’attachement exclusif à la mère, celui-ci évolue vers un attachement à son milieu de vie, vecteur de son équilibre émotionnel. Cet équilibre est supporté par des repères qui lui permettent de structurer son territoire (aire de repos, aire d’élimination, aire de jeu…).

Le passage d’un attachement à l’autre est conditionné par le détachement, réalisé à l’initiative de la mère.

Le détachement permet, entre autres, au chat d’acquérir son autonomie en tant que prédateur. Lorsque le chaton est adopté après l’âge de 7 semaines, son autonomie est acquise.

• Ses comportements sont essentiellement individuels, notamment le comportement de chasse, même si le chat tisse des relations avec les individus qui l’entourent, en particulier les humains.

• Une des particularités du chat est que, même adulte, il conserve des comportements infantiles tels que : pétrissage avec les antérieurs, tétée, ronronnement…

Le détachement, qui correspond au retour en chaleurs de la mère, intervient largement avant la puberté (au contraire du chien), et de manière variable :

• Entre la 5ème et 6ème semaine si la mère est à nouveau gestante en milieu rural.

• Plus tardif (vers la 8ème semaine) en milieu urbain ou dans les races asiatiques.

L’hyperattachement existe chez le chat et le rend malheureux

Attention, les chats séparés précocement de la mère peuvent reporter ce lien d’attachement sur la personne qui leur prodiguera les soins. Si cette relation fusionnelle persiste au-delà de 7 à 9 semaines, l’âge moyen du détachement, le chat alors victime d’hyperattachement sera plus vulnérable pour développer un état anxieux.

Un chaton adopté après 7 semaines d’âge ne développera pas d’hyperattachement (attachement pathologique). Le chat saura conserver son indépendance et pourra supporter l’absence de ses maîtres sans développer d’état anxieux.

bande-blanche

bande-blancheDocteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

👍❤️Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager ! Votre soutien nous est essentiel pour aider Catedog à grandir ❤️🐱

Donnez votre avis :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Les commentaires et questions sont provisoirement fermés. Merci de votre compréhension

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>