Mon chien essaie de s’attraper la queue

Les thèmes abordés

Définition et origine du tournis chez le chien

chien-attrape-queueLe comportement qui consiste à tourner autour de lui-même en essayant de s’attraper la queue est appelé tournis (le chien prend contact avec son corps). Attention, ce comportement peut aller jusqu’à l’automutilation.

Ce comportement peut avoir plusieurs significations chez le chien :

Le tournis peut correspondre à un état d’excitation ponctuel chez le chien

Ce peut être le cas lors du jeu, par exemple. le chien s’arrête de lui-même très rapidement.

Le tournis peut être correspondre à une simple recherche d’attention chez le chien

Lorsque le chien a compris que le tournis était une manière efficace de capter l’attention de son maître, il peut chercher à reproduire ce comportement.

Dans ce cadre particulier, on dit que le comportement de tournis est ritualisé.

Le tournis peut correspondre à un état émotionnel plus ou moins perturbé chez le chien

Il peut s’agir de différents troubles :

Un état anxieux

L’état anxieux chez le chien peut-être lui même relié à différentes causes :

  1. Un trouble de la communication.
  2. Une perturbation des rituels (lors de changement de groupe social par exemple).
  3. Un hyperattachement à son maître.
  4. Un état de contrainte.

Une atteinte des autocontrôles

Le chien enchaîne les comportements sans se reposer, sans parvenir s’arrêter.

Une pathologie psychiatrique ou une atteinte neurologique

Chez le Bull Terrier, le tournis est retrouvé en tant que Syndrome dissociatif dans les affections psychiatriques mais il possède également un support neurologique.

Dans ce cas, le tournis est par ailleurs associé à des symptômes de type hallucinatoire ayant une ressemblance avec l’épilepsie.

Attention :

Ne pas confondre ce tournis avec une autre affection médicale neurologique du type syndrome de la queue de cheval induisant une hyperesthésie de la queue.

Il revient alors au vétérinaire de réaliser le diagnostic du trouble en cause. C’est pourquoi ce comportement doit être rapporté à votre vétérinaire.

Contexte et tournis chez le chien : quelques définitions

Le tournis peut se manifester dans des cas très particuliers correspondant à des situations particulières : rituels, activités de substitution, stéréotypies, qui méritent d’être définis.

Qu’est-ce qu’un rituel ?

C’est un comportement dérivé d’un ensemble d’actes initialement associés à une fonction élémentaire (boire, manger…) ayant progressivement acquis une fonction de communication.

Dans un groupe social, le rituel renforce la cohésion du groupe en limitant les conflits.

Le signal déclencheur est une recherche d’attention ou une prise de contact avec les maîtres (le rituel a toujours lieu en présence des maîtres). La durée du rituel est courte. L’activité s’interrompt quand l’attention est accordée au chien.

Qu’est-ce qu’une activité de substitution ?

Lorsque le chien est placé dans une situation conflictuelle ou d’enfermement, il répond par une activité sans relation directe avec le contexte, appelée activité de substitution.

Le signal déclencheur est identifiable (l’activité de substitution a lieu en présence ou en l’absence des maîtres). La durée de l’activité de substitution est courte ou longue. L’activité s’interrompt dès que le chien est apaisé.

Qu’est-ce qu’une stéréotypie ?

C’est un acte ou ensemble d’actes en petit nombre exécutés de façon répétitive par le chien.

On n’identifie pas de signal déclencheur (la stéréotypie a lieu en présence ou en l’absence des maîtres). La durée d’une stéréotypie est toujours longue. Il faut une stimulation extérieure d’une forte intensité pour l’interrompre. Une stéréotypie ne s’arrête pas spontanément chez le chien.

Prédispositions raciales du tournis et autres troubles compulsifs chez le chien

Les prédispositions raciales du tournis

Le tournis est fréquemment retrouvé dans la race Bull Terrier (encore appelé « spinning » et « tail chasing » chez celui-ci) ainsi que chez le Berger Allemand de travail.

On le retrouve aussi chez le Jack Russel Terrier accompagné de grognements et aboiements intensifs.

Les prédispositions raciales d’autres troubles compulsifs

Le tournis appartient aux troubles comportementaux compulsifs d’origine neurologique, à composante génétique.

D’autres troubles compulsifs d’origine génétique que le tournis sont retrouvés dans d’autres races de chien :

• Le « flank sucking », qui correspond à un léchage et grignotage du flanc, chez le Dobermann.

• Le gobage de mouches (imaginaires) chez le Cavalier King Charles.

Traitement du tournis chez le chien

Selon le cas, le traitement du tournis ne sera pas le même.

Lorsqu’il s’agit d’une simple demande d’attention, il suffit d’ignorer systématiquement le comportement du chien jusqu’à extinction de ce comportement.

Selon qu’il s’agit d’un trouble comportemental plus grave ou d’une affection neurologique, un traitement sera mis en place par votre vétérinaire, après d’éventuels examens complémentaires.

bande-blanche

Docteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

👍❤️Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager ! Votre soutien nous est essentiel pour aider Catedog à grandir ❤️🐶

Donnez votre avis :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>