Maladies de peau transmissibles • chat

Les thèmes abordés

Définition des zoonoses et dermatozoonoses chez le chat

Les zoonoses

Les zoonoses sont des maladies animales qui peut être transmises à l’être humain.

Parmi les agents responsables, on trouve les virus, les bactéries, les parasites, les champignons…

Les dermatozoonoses

On appelle dermatozoonoses, les maladies de peau transmissibles à l’Homme.

Elles sont peu nombreuses et ne provoquent que des lésions cutanées bénignes chez l’Homme.

Parmi les dermatozoonoses plus communes, on peut citer la teigne, les aoûtats, les puces (et la gale chez le chien).

La teigne chez le chat

La teigne est un champignon

teigne-homme-chat

Quel est le champignon responsable de la teigne chez le chat ?

Le champignon responsable de la teigne chez le chat (mais également chez le chien, le lapin ou le hamster) s’appelle Microsporum canis. Il appartient au genre dermatophyte. Etant d’origine animale, on dit aussi de ce champignon qu’il est zoophile. Microsporum canis peut se transmettre de l’animal à l’humain mais en général, ne se transmet pas d’humain à humain.

Quels sont les symptômes de la teigne chez le chat ?

La teigne provoque chez le chat une perte de poils plus ou moins importante (on observe notamment des lésions à l’emporte pièce dans le pelage). Les lésions sont généralement situées sur la face (oreilles et chanfrein), les membres et le dessus de la queue.

Des lésions plus importantes sont possibles. Les symptômes observés sont alors : la formation de croûtes et de pellicules, des rougeurs ainsi que l’apparition de violentes démangeaisons.

Quels sont les symptômes de la teigne chez l’Homme ?

Chez l’Homme, l’infection par le champignon de la teigne provoque des lésions de la peau généralement peu graves (encore appelées herpès circiné). Ces lésions possèdent une forme circulaire. Un petit bourrelet inflammatoire (rouge foncé) entoure la lésion (voir photo).

Mais le dermatophyte peut également infecter les espaces entres les doigts de pieds (intertrigo inter-orteils), les plis de l’aine (eczéma mariné de Hebra), les ongles (onychomycose).

Enfin, le champignon de la teigne chez l’Homme peut envahir les poils et les cheveux. On observe alors les symptômes suivants : formation de plaques, de croûtes et de squames (pellicules) dans les poils et les cheveux.

Comment l’Homme attrape-t-il la teigne ?

L’Homme s’infeste au contact direct de poils d’un chat infecté par Microsporum canis ou par l’intermédiaire d’objets ou de lieux eux-mêmes contaminés par le dit champignon. Les femmes et les enfants sont plus sensibles.

Attention, chez le chat, il existe des porteurs sains qui peuvent également transmettre la maladie à l’Homme : en effet, certains chats peuvent porter des spores sans manifester de lésions et donc transmettre la teigne sans présenter de symptômes.

Une contamination de la teigne entre humains peut également avoir lieu mais dans ce cas ce n’est pas Microsporum canis qui est incriminé. Les champignons de la teigne d’origine humaine et donc incriminés dans la contamination d’humain à humain sont appelés dermatophytes anthropophiles. Il s’agit de Microsporum langeronii, Trichophyton soudanense, Trichophyton violaceum.

Comment se débarrasser de la teigne ?

Le traitement du chat contre la teigne est impératif pour prévenir la contagion à l’Homme. Il est également nécessaire de traiter l’environnement.

Si vous observez des lésions sur vous, consultez un dermatologue mais conduisez également votre chat chez le vétérinaire.

Quelles sont les précautions à prendre avec un chat porteur de la teigne ?

Il est fortement conseillé de se nettoyer minutieusement les mains après tout contact avec un chat infecté par la teigne et de ne pas laisser dormir son chat avec soi le temps du traitement.

Tous les objets appartenant au chat (brosse de toilettage, caisse ou sac de transport) doivent être désinfectés.

Toute personne fragilisée par une maladie ou un traitement affaiblissant le système immunitaire (malades du SIDA, personnes diabétiques ou suivant une chimiothérapie) doit impérativement éviter tout contact avec un chat infecté par la teigne.

La pulicose ou infestation par les puces chez le chat

La puce est un insecte piqueur

puce-homme-chien-chat

La pulicose du chat est une maladie parasitaire très fréquente

Les puces adultes vivent sur le chat et les larves des puces dans l’environnement.

En effet, la puce adulte ne représente que 5% de la population visible des puces. 95% des puces sont présentes dans l’environnement du chat (sols, tapis, literies, zones de couchage…) sous forme de stades immatures (œufs, larves, cocons).

L’Homme peut être piqué par des puces présentes dans l’environnement (parquet, moquette) quand elles attendent un hôte

C’est en particulier le cas lorsque le chat est massivement infesté. Il est même parfois possible de voir les puces sauter tant celle-ci sont nombreuses. Contrairement à une fausse croyance pourtant répandue, ce ne sont pas des puces de parquet qui sont observées, mais des puces adultes qui proviennent de stades immatures. Les puces de parquet n’existent pas !

L’éradication des puces passe par le traitement du chat et de son environnement

Le traitement du chat permet de tuer les puces adultes sur le chat, tandis que le traitement de l’environnement tue les oeufs et les larves présentes dans l’environnement. Il est indispensable de procéder conjointement au traitement des deux pour régler définitivement le problème.

En savoir plus : sur les puces, les symptômes, la prévention et les traitements.

La Cheyletiellose chez le chat

La cheyletiellose est une maladie cutanée due à un acarien

cheyletiellose-chat

La Cheyletiellose chez le chat

Le parasite Cheyletiella blakei qui prolifère à la surface de la peau du chat et s’y fixe par ses crochets irrite celle-ci, entrainant des démangeaisons à l’origine d’un état pelliculeux important.

Le chat se contamine par l’intermédiaire du milieu dans lequel le parasite résiste ou directement au contact d’un animal parasité.

Dans plus d’un cas sur deux, l’Homme peut être contaminé par un chat atteint de cheyletiellose

L’humain présente alors de fortes démangeaisons avec des boutons qui apparaissent le plus souvent sur les avants-bras, le cou, le ventre (zones de contact).

S’il n’y a pas de nouvelle contamination, la guérison se produit en trois semaines.

En plus du traitement antiparasitaire externe appliqué au chat, il est conseillé de traiter son environnement (lieux de repos notamment) ainsi que les animaux vivant à son contact.

En savoir plus : sur la cheyletiellose, les symptômes et le traitement.

L’infestation par les aoûtats ou trombiculose chez le chat

L’aoûtat est un acarien

aoutat_homme__chien_chat

La contamination du chat à l’Homme par les aoûtats se fait indirectement à partir de la même source

Si les chats sont fréquemment contaminés par les aoûtats en été, il n’existe pas de contagion entre l’animal et l’Homme mais l’infestation peut se produire à partir de la même source, comme l’herbe, par exemple. Pour cela, il ne s’agit pas vraiment d’une zoonose : on l’appelle pseudo zoonose.

Ce sont les larves des aoûtats qui sont infestantes et sources de démangeaisons parfois violentes, et non les aoûtats adultes.

Il est donc possible que vous aussi soyez victime de piqûres d’aoûtats, a fortiori si vous vous couchez dans l’herbe en été !

Les larves d’aoûtats privilégient certains zones du corps pour se fixer. Ces zones sensibles qui ont la particularité d’avoir une peau fine sont les chevilles, les mollets, les plis du genou, la zone de la ceinture, les poignets et les plis du coude.

Vous verrez apparaître au niveau de la zone piquée des petites papules rougeâtres mesurant 2 à 3 mm auréolées d’une zone plus claire. Les larves d’aoûtats peuvent rester accrochées une vingtaine à une trentaine d’heures sur votre peau.

Les démangeaisons apparaissent après décrochage des larves et peuvent perdurer une semaine

C’est pourquoi, il parait logique de sentir parfois les premières démangeaisons dans la nuit. Le frottement du corps contre le draps facilitant en effet le décrochage des larves.

Mais cela ne signifie pas forcément que les piqûres ont été infligées dans la nuit ! Surtout si vous vous êtes allongés dans l’herbe plusieurs heures auparavant (après avoir éliminé l’éventualité des moustiques), il est probable qu’il s’agisse de piqûres de larves d’aoûtats (et non de punaises de lit qui sont présentes dans le vieux bois ou à proximité,comme certains le pensent).

En savoir plus : sur les aoûtats et les larves d’aoûtats, les symptômes, la prévention et les traitements.

Tutoriels vétérinaires : traitement contre les puces et les aoûtats chez le chat

Comment déceler les puces sur mon chat

Comment traiter son chat contre les puces

Traiter son chat contre les aoûtats

bande-blanche

Docteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

👍❤️Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager ! Votre soutien nous est essentiel pour aider Catedog à grandir ❤️🐱

Donnez votre avis :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (7 votes, moyenne : 4,57 sur 5)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>