Anatomie appareil urinaire • chien

Les thèmes abordés

Définition de l’appareil urinaire du chien et de la chienne

L’appareil urine du chien et de la chienne, encore appelé système urinaire est constitué de l’ensemble des organes jouant un rôle dans l’élaboration et l’évacuation de l’urine hors de l’organisme.

La miction (ou élimination) désigne l’acte par lequel l’urine est évacuée de la vessie.

L’appareil urinaire du chien mâle

anatomie-chien-appareil-urinaire-urine-rein

anatomie-chien-appareil-urinaire-rein-penis-catedog

Glossaire de l’appareil urinaire du chien mâle

Orifice urinaire : orifice de l’extrémité du pénis, par lequel l’urine est évacuée dans le milieu extérieur.

Pénis : organe mâle de la copulation et de la miction.

Prostate : organe constitué de deux lobes symétriques séparés par un sillon médian. Elle englobe l’urètre et est située sous le rectum dans le bassin. Sa taille augmente de volume avec l’âge chez le mâle entier (non castré). L’organe peut basculer dans l’abdomen chez le chien âgé. La prostate constitue une glande génitale accessoire. Sa fonction est de produire la majorité de l’éjaculat (liquide émis au cours de l’éjaculation).

Reins : au nombre de deux dans l’organisme, ils sont disposés en région lombaire. Le rein gauche est beaucoup plus mobile que le droit et repoussé vers l’arrière lorsque l’estomac se remplit. Les reins assurent l’élimination des déchets qui seront évacués dans l’urine après filtration du sang mais permettent également de réguler sous l’influence d’hormones : l’équilibre de l’eau et de différentes molécules dans l’organisme ainsi que la pression artérielle. Enfin, ils stimulent  la production de globules rouges au niveau de la moelle osseuse.

Uretère : conduit qui transporte l’urine du rein (au niveau de son bassinet) à la vessie. Les uretères sont au nombre de deux (un par rein).

Urètre : canal en provenance de la vessie, permettant l’évacuation de l’urine dans le milieu extérieur.

Vessie : organe de stockage de l’urine avant son évacuation dans le milieu extérieur.

L’appareil urinaire de la chienne

anatomie-chien-appareil-urinaire-urine-reinanatomie-chienne-appareil-urinaire-rein-vessie

Glossaire de l’appareil urinaire de la chienne

Méat urinaire (ou méat urétral) : orifice de l’extrémité de l’urètre, par lequel l’urine est évacuée dans le milieu extérieur.

Uretère : conduit qui transporte l’urine du rein (au niveau de son bassinet) à la vessie. Les uretères sont au nombre de deux (un par rein).

Urètre : canal en provenance de la vessie, permettant l’évacuation de l’urine dans le milieu extérieur.

Vessie : organe de stockage de l’urine avant son évacuation dans le milieu extérieur.

Les reins du chien

Description des reins chez le chien

Les reins sont au nombre de deux et disposés en région lombaire. Le rein gauche est beaucoup plus mobile que le droit et repoussé vers l’arrière lorsque l’estomac se remplit.

Les reins possèdent une forme ovoïde déprimée en son centre. Cette dernière zone, appelée le hile du rein est le point d’abouchement des vaisseaux rénaux ainsi que de l’uretère. L’uretère achemine l’urine jusqu’à la vessie où elle est stockée en attendant d’être éliminée au moment de la miction.

Chaque rein ou lobe rénal comprend deux parties bien différenciées : une medulla périphérique et un cortex plus central.

Le lobe rénal est constitué de lobules contenant eux-mêmes les tubes urinaires. Au sein de ces tubes urinaires, on retrouve les néphrons répartis dans le cortex et la medulla.

Les néphrons sont les unités fonctionnelles élémentaires (plus d’un million par rein) qui filtrent le sang de ses déchets azotés (issus des protéines alimentaires).

Le rein du chien possède plusieurs fonctions

• Le rein du chien, une fonction d’épuration du milieu intérieur

En éliminant l’urée et la créatinine (déchets azotés) que le foie a synthétisés à partir des constituants issus de la dégradation des protéines lors de la digestion, le rein permet d’épurer le milieu intérieur.

Le rein élimine également les molécules toxiques ou médicamenteuses absorbées par le sang du chien.

• Le rein du chien, une fonction de régulation du milieu intérieur

En permettant de maintenir une concentration stable en eau, différents électrolytes (sodium, potassium, bicarbonates, chlore, phosphates, calcium…) et acide aminé au niveau sanguin, par la régulation de leurs entrées et sorties, le rein du chien permet de maintenir le milieu intérieur en équilibre.

Le rein maintient également l’équilibre équilibre acido-basique.

Cette fonction de régulation est adaptée aux besoins et aux activités de l’organisme du chien.

• Le rein du chien, une fonction de contrôle de la pression artérielle

En sécrétant une enzyme, la rénine, le rein joue un rôle dans le contrôle de la pression artérielle. Cette sécrétion est activée lorsque la pression artérielle diminue dans l’artère rénale ou que la concentration en sodium baisse.

La rénine intervient en transformant l’angiotensinogen (une protéine provenant du foie) en angiotensine I. L’angiotensine I est transformée en angiotensine II par l’enzyme de conversion de l’angiotensine. L’angiotensine II entraîne une augmentation de la pression artérielle, d’une part en provoquant une vasoconstriction artérielle et veineuse, d’autre part en stimulant la sécrétion d’aldostérone.

• Le rein du chien, une fonction érythropoïétique

En sécrétant l’érythropoïétine, le rein du chien stimule la fabrication des globules rouges au niveau de la moelle osseuse.

• Le rein du chien, une fonction métabolique par l’activation de la vitamine D

La vitamine D3 ou Cholécalciférol (fabriquée sous la peau sous l’effet de certains rayonnements UVB) est transportée par le sang et transformée par le foie en 1-25 hydroxyvitamine D3. En activant la transformation de cette dernière en 1-25 dihydroxyvitamine D3 ou 1-25 dihydroxycholécalciférol ou Calcitriol (substance active), le rein du chien agit sur le métabolisme phosphocalcique et intervient sur la différenciation et la prolifération cellulaires.

anatomie-chien-reins-coupe-cortex-catedog

Glossaire du rein du chien

Bassinet rénal (ou cavité pyélique ou pyélon) : cavité en forme d’entonnoir, proche du hile rénal et jouant le rôle de collecteur d’urine avant son drainage vers la vessie par l’uretère.

Capsule rénale : tissu fibreux très résistant et enveloppant le rein. La capsule joue un rôle de protection.

Cortex rénal : l’une de deux parties bien différenciées du rein. Le cortex est la partie périphérique (ou superficielle) du parenchyme rénal. L’autre partie est la médulla rénale

Hile rénal  (ou hile du rein) : entrée du rein et point d’abouchement des vaisseaux rénaux (artère et veine) ainsi que de l’uretère.

Medulla rénale : l’une de deux parties bien différenciées du rein. La medulla est la partie interne (ou profonde) du parenchyme rénal. L’autre partie est la capsule rénale.

Les maladies du système urinaire chez le chien

Docteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

👍❤️Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager ! Votre soutien nous est essentiel pour aider Catedog à grandir ❤️🐶

Donnez votre avis :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5 votes, moyenne : 4,20 sur 5)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>