Comment savoir si mon chat a mal quelque part et souffre

Les thèmes abordés

douleur_chatbande-blanchebande-blancheComment savoir si mon chat souffre ? Quels sont les signes de douleur chez le chat ? Comment prendre en charge la douleur chez le chat ?

bande-blancheVétérinaire comportementaliste Laurence Dillière LesseurDécouvrez les conseils vétérinaires illustrés du Docteur Laurence Dillière-Lesseur sur les manifestations de la douleur chez le chat…bande-blanche

Définition de la douleur chez le chat

De même que l’Homme, le chat éprouve de la douleur lors d’une maladie ou d’un accident. Mais à la différence de l’Homme, le chat ne peut pas la verbaliser. Les mécanismes qui régissent la douleur sont généralement identiques chez l’Homme et chez l’animal.

En dehors de toute considération éthique, la douleur, si elle persiste, peut entraîner des perturbations physiologiques (certains paramètres sanguins, fréquence respiratoire et cardiaque). La douleur non traitée peu aussi influer sur le comportement du chat et retarder le processus de guérison.

Comment reconnaître la douleur chez le chat

Les grilles utilisées en médecine humaine sont inapplicables car le chat ne parle pas. En revanche, ce sont les modifications du comportement du chat qui renseignent sur l’intensité de la douleur.

Attention : un certain nombre de maladies chez le chat peuvent évoluer à bas bruit. Il est donc important de conduire son chat chez le vétérinaire le plus vite possible, dès l’apparition de comportements inhabituels ou alarmants, avant que l’état de l’animal ne se dégrade.

En général, il est possible d’observer différentes manifestations chez le chat, selon le cas :

• Il ne se comporte pas comme d’habitude depuis plusieurs jours : un chat miauleur qui devient muet comme une carpe, un chat joueur qui devient brusquement apathique, un chat pot-de-colle qui fuit son maitre adoré.

• Un changement d’apparence inquiétant : la perte de poils, un pelage terne enchevêtré, sec ou tout huileux, le museau particulièrement desséché.

• Un appétit diminué ou absent : un chat gourmand qui ne veut plus manger, ou une voracité inhabituelle de la part de votre compagnon.

• Il refuse de boire : pincez légèrement la peau de votre chat entre les omoplates : si celle-ci ne revient pas immédiatement à sa place, il souffre sans doute de déshydratation.

• Une posture et une attitude générale de retrait, ou à l’inverse, de l’hyperactivité (excitation, changements de position, manifestations de demande d’attention).

• Des positions de soulagement : le ventre levretté, un dos voûté, le soulagement d’un membre (perte de l’appui).

• Des boiteries et une possible agressivité à la palpation du site douloureux.

• Une locomotion en rond sans repos ou une diminution des déplacements (le chat fait ses besoins sur place).

• Une prostration : les yeux mi-clos, une mimique faciale, il se couche sur le ventre en sphynx.

• Une stupeur et le regard dans le vide (pupilles dilatées). Des modifications du faciès peuvent être associées : paupières tombantes, oreilles basses, mimiques.

• Il dédaigne sa litière ou le contraire : un chat qui n’utilise plus sa litière, ou qui au contraire y pratique des va-et-vient ininterrompus… des selles et des urines avec la présence de sang, de mucus ou des odeurs désagréables.

• Un arrêt du toilettage : si le chat ne réalise plus sa toilette, ou au contraire la pratique de manière excessive.

• Des crachements.

• Un léchage, voire une morsure ou la mutilation des zones douloureuses.

• Des manifestations agressives (la douleur engendre un comportement d’autodéfense).

• Une température supérieure ou inférieure à la moyenne : la température normale est comprise entre 38°C et 39°C. En dessous de 37°5C et au dessus de 39,5°C, une consultation chez le vétérinaire est fortement recommandée. bande-blanchebande-blanche

Comment traiter la douleur chez le chat

Il existe trois paliers de traitement en fonction de l’intensité de la douleur chez le chat :

Douleurs légères chez le chat

En cas de douleurs légères, il est possible d’utiliser des antalgiques faibles qui auront pour action de réduire la douleur. Attention à l’utilisation du Doliprane qui est toxique chez le chat.

Douleurs modérées chez le chat

En cas de douleurs modérées, on pourra utiliser des anti-inflammatoires non stéroïdiens, pour les affections chroniques comme l’arthrose par exemple.

Douleurs sévères chez le chat

En cas de douleurs sévères, il pourra être administré au chat de la morphine (et dérivés), notamment pour les douleurs chirurgicales ou certaines douleurs cancéreuses.

Prendre en charge la douleur chez le chat

La prise en charge de la douleur est devenue une préoccupation collective et fait désormais partie de la pratique vétérinaire quotidienne. Elle implique le personnel soignant mais également le propriétaire du chat concerné.

A l’instar de la collaboration que l’on observe, pour les enfants, entre pédiatre et parents, le vétérinaire est l’allié de choix dans cette prise en charge. Il ne faut pas hésiter à lui demander conseil si votre chat se comporte d’une façon inhabituelle.


Fin de vie et euthanasie d’un chat malade

Si votre chat malade en stade terminal, et que malgré l’optimisation des traitements, son état se dégrade, il est souhaitable d’éviter qu’il souffre. Si votre chat est atteint d’insuffisance rénale par exemple, l’accumulation des toxines dans l’organisme et notamment dans les poumons ou encore le cerveau, conduisent à une souffrance puis un état comateux de votre chat. Il est souhaitable de ne pas atteindre cette extrémité pour le confort de votre petit compagnon, mais également pour vous-même. Au préalable, il faut savoir que la maladie est également susceptible de générer de l’anxiété chez votre chat.

Pour toutes ces raisons, une fois que le traitement aura montré ses limites, il est conseillé en accord avec votre vétérinaire, après évaluation de la situation, d’envisager l’euthanasie de votre chat. Celle-ci est généralement pratiquée sous anesthésie générale pour le confort de tous : votre chat en priorité mais également vous-même si vous souhaitez assister à l’acte.

Protégez la santé de votre chat

Pour protéger votre chat dans n’importe quelle situation, Catedog vous conseille d’opter pour une assurance santé.

Catedog vous recommande SantéVet, numéro 1 de l’assurance santé animale.

SantéVet rembourse vos frais vétérinaires en cas d’accident ou de maladie ainsi que les frais liés à la prévention, comme les vermifuges, les vaccins, les antiparasitaires contre puces et tiques, la stérilisation, la castration… de votre chat.bande-blanche

Assurance Santé Vet pour remboursement des frais vétérinaires pour le chat

bande-blanche

Boutique d’accessoires pour le chat

bande-blanchebande-blanche Sur Catedogshop.com, nous vous proposons des accessoires stylés soigneusement sélectionnés par un vétérinaire comportementaliste pour le bien-être de votre chat ou de votre chien.

Accessoires stylés pour votre chat

Boutique en ligne d'accessoires pour le chat

bande-blanche

Sujets en lien avec la douleur chez le chat

Vous vous posez une question sur la douleur chez le chat ?

N’hésitez pas à vous tourner vers votre vétérinaire, le professionnel de la santé de votre chat 🐱bande-blanche

Conseil vétérinaire pour le chatbande-blanche

Docteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

Diplômée de l’École Nationale Vétérinaire d’Alfort, titulaire du Diplôme Inter-Ecoles de Vétérinaire Comportementaliste et cofondatrice du site Catedog.com

👍 Pensez à informer votre entourage en partageant cet article facile à comprendre grâce aux photos et illustrations 👍

Donnez votre avis sur les manifestations de la douleur chez le chat :

Échangez entre internautes

C'est parti !

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>