Polyarthrite chez le chat

Les thèmes abordés

Définition de la polyarthrite chez le chat

L’arthrite chez le chat désigne l’inflammation aiguë ou chronique d’une articulation.

La polyarthrite chez le chat consiste en une inflammation de plusieurs articulations.

Par définition, on réserve cette appellation à des arthrites d’origine immunologique, de loin les plus fréquentes. Elles sont dues à des dépôts d’immun-complexes au sein de l’articulation. Ceux-ci sont formés lors de la réponse immunitaire et peuvent induire des lésions tissulaires.

La classification des polyarthrites se réalise selon le type de lésion observée.

polyarthrite_chat

Classification de la polyarthrite chez le chat

Globalement, on identifie trois groupes de polyarthrites :

Les polyarthrites non érosives chez le chat

Ce sont des polyarthrites avec des remaniements osseux tardifs. Ce sont les plus fréquentes. On trouve :

• La polyarthrite idiopathique : elle n’a pas de cause reconnue.

• La polyarthrite post-infectieuse : elle peut apparaître lors de toute maladie infectieuse.

• La polyarthrite lupique : elle est associée à une maladie auto-immune dénommée Lupus érythémateux disséminé.

• La polyarthrite associée à une maladie : une maladie générale, une maladie digestive ou un cancer.

Les polyarthrites érosives chez le chat

Ce sont des polyarthrites avec des remaniements osseux précoces. Elles sont rares. On trouve :

• La polyarthrite rhumatoïde : elle se manifeste par des rhumatismes inflammatoires chroniques, d’origine auto-immune.

• La polyarthrite chronique évolutive féline : dans sa forme érosive, elle se rapproche de la polyarthrite rhumatoïde.

Les polyarthrites prolifératives chez le chat

Les polyarthrites prolifératives sont rares.

On rencontre essentiellement la polyarthrite chronique évolutive féline (dans sa forme proliférative).

Traitement de la polyarthrite chez le chat

Compte tenu de la nature immunologique des polyarthrites du chat, leur traitement est basé sur l’utilisation de médicaments ayant une action sur le système immunitaire. Le vétérinaire utilise ainsi principalement les corticoïdes ainsi que les médicaments ayant la propriété d’altérer ou de détruire les cellules (produits cytotoxiques).

Docteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

Cet article vous a-t-il été utile ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne : 4,50 sur 5)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre adresse e-mail ne sera jamais publiée, mais votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>