Tumeurs pulmonaires chez le chat

Les thèmes abordés

Les poumons du chat

Description des poumons du chat

Les poumons du chat sont au nombre de deux et occupent avec le coeur la majorité du volume thoracique.

Le poumon gauche est constitué de deux lobes. Le poumon droit est constitué de quatre lobes.

Les deux poumons entourent le coeur. Les scissures interlobaires assurent la séparation entre les différents lobes pulmonaires.

Chaque poumon est recouvert d’une membrane, appelée plèvre, elle-même divisée en deux feuillets : un feuillet interne (plèvre viscérale entourant le poumon) et un feuillet externe (plèvre pariétale contre la paroi thoracique).

L’espace séparant les deux feuillets de la plèvre est appelé espace pleural. Il est quasiment virtuel et contient 1 à 3 ml de liquide facilitant le glissement des deux feuillets l’un sur l’autre (rôle lubrifiant).

Fonction des poumons chez le chat

Les poumons assurent la fonction respiratoire de l’organisme, c’est-à-dire les échanges gazeux entre l’air et le sang

• L’oxygène contenu dans l’air inspiré est acheminé jusqu’aux alvéoles pulmonaires puis libéré dans le sang artériel tandis que le dioxyde de carbone (encore appelé gaz carbonique) est rejeté dans l’air expiré.

• La fréquence respiratoire du chat au repos est de 20 à 40 cycles par minute (un cycle respiratoire comprend une inspiration suivi d’une expiration).

Les poumons possèdent également un rôle thermorégulateur

L’accélération du rythme respiratoire (polypnée) permet au chien d’évacuer l’excès de chaleur corporelle quand la température extérieure augmente, compte tenu du fait que celui-ci ne transpire pas par la peau. En effet, les zones d’échanges thermiques sont uniquement localisées au niveau de la surface pulmonaire et des coussinets (sudation plantaire).

poumons-du-chat

Description des tumeurs pulmonaires chez le chat

Il s’agit le plus souvent de métastases qui sont secondaires à un autre cancer.

Les tumeurs d’origine pulmonaire (tumeur primitive du poumon) sont extrêmement rares chez le chat. En revanche, elles sont généralement cancéreuses. Les tumeurs primitives du poumon génèrent souvent des métastases au niveau de la plèvre, des bronches, des ganglions lymphatiques, des os longs, des reins, du foie, du cerveau, du cœur.

Une ostéo-arthropathie hypertrophiante (Syndrome de Cadiot-Ball) est associé à ces tumeurs dans 15 à 20 % des cas.

Traitement des tumeurs pulmonaires chez le chat

Après diagnostic par le vétérinaire, en l’absence de métastases, la chirurgie est privilégiée lors de tumeur unique (retrait partiel ou total du lobe pulmonaire atteint).

La radiothérapie et la chimiothérapie sont parfois envisagées mais l’efficacité est discutable.

Docteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

Cet article vous a-t-il été utile ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>