Brosser les poils de son chat

Les thèmes abordés

La constitution et le rôle du pelage chez le chat

Le pelage du chat est composé de poils et de sous-poils.

Les poils protègent de la pluie et servent d’isolant thermique (protection contre les agressions de la chaleur ou du froid), tandis que les sous-poils maintiennent la température corporelle constante (rôle de régulateur).

Mais le pelage du chat possède également d’autres fonctions : perception tactile, organe de communication (hérissement du poil dans communication visuelle par exemple), esthétique (variété des pelages), synthèse de vitamine D (la salive déposée sur le corps du chat par léchage permet la transformation du précurseur de vitamine D en cette dernière).

Un chat réalise sa toilette quotidiennement. Cela constitue 4 % de son temps global d’activité.

La langue râpeuse du chat constituée de très nombreuses papilles cornées permet de parfaire l’assainissement des poils et de les humidifier.

langue-rapeuse-boule-poils-chat-toilette

Le brossage chez le chat

perte_poils_chien_chat

Pourquoi brosser son chat ?

Le brossage régulier de votre chat a pour but de maintenir la santé et la brillance de son pelage. Le brossage est par ailleurs à la base de l’entretien de la peau.

En effet, il permet non seulement d’éliminer les poils morts et favoriser ainsi une meilleure respiration de la peau mais également de remettre les poils en place et d’accroître la circulation sanguine en augmentant le pourcentage de poils en phase de croissance.

Par ailleurs, brosser son chat permet de déceler :

• Les parasites telles que les puces ou les tiques.

• Les épillets piégés dans le poil ou en migration.

• Les lésions de la peau.

Enfin, brosser son chat permet d’éviter une occlusion intestinale partielle ou totale par une boule de poils !

Comment brosser son chat ?

Tout d’abord, il est important d’apprendre à votre chat à se laisser brosser dès le plus jeune âge car cela lui apprend également à être manipulé (en prévision de soins futurs mais tout simplement pour une bonne tolérance au contact dans la vie quotidienne).

Le brossage doit être efficace et non irritant, tout en restant adapté à chaque chat.

Trois étapes sont en général nécessaires : le démêlage qui permet de retirer les noeuds. Le brossage proprement dit qui retire les poils morts. Et enfin, le lissage de finition qui donne au poil sa brillance.

Quand brosser son chat ?

En période de mue notamment ou pour les chats d’intérieur, il est souhaitable de brosser son animal fréquemment afin de limiter l’ingestion de poils lors du toilettage.

Les chats de race à poil long comme le Sacré de Birmanie ou le Persan seront, quant à eux, brossés de préférence tous les jours.

Les solutions pour limiter la formation de boules de poils dans l’intestin du chat

En se toilettant, le chat ingère de nombreux poils qui sont mélangés au bol alimentaire pour être évacués à travers les selles. Cependant ils peuvent s’accumuler dans l’estomac et former une boule irritante (encore appelée trichobézoard) que le chat régurgitera ensuite.

boule-de-poils-chat-regurgite-regurgiter

Pour éviter une obstruction digestive par des boules de poils, voire une occlusion intestinale, brosser son chat régulièrement est donc important. Les poils morts retirés avec le brossage ne s’accumuleront alors plus dans l’estomac de votre chat et/ou ne perturberont plus son transit digestif.

Mais en complément du brossage, d’autres solutions s’offrent à vous pour lutter contre l’obstruction du tube digestif par les boules de poils  :

Pour les chats d’intérieur notamment, il existe des aliments diététiques spécialement formulés et traités pour faciliter le transit des poils le long de l’intestin.

Il existe également des pâtes ou des boulettes appétentes ou encore des comprimés que vous pourrez vous procurer chez votre vétérinaire.

occlusion-intestinale-intestin-boule-poils-chat

Faut-il laver son chat ?

S’il n’est pas fondamentalement nécessaire de laver un chat, cela peut cependant s‘avérer nécessaire dans certains cas :

• Pour une raison médicale pour laquelle le vétérinaire aura prescrit un traitement.

• En cas de grande nécessité : un chat clair plein de suie, un pelage clair noirci par du charbon ou des produits toxiques au contact du poil par exemple.

Pourquoi mon chat perd-il ses poils ?

En dehors de la mue saisonnière, toute perte de poils chez le chat est anormale, surtout s’il n’y a pas de repousse rapidement. Il faut donc consulter un vétérinaire le plus rapidement possible car certaines maladies de la peau du chat sont contagieuses à l’homme, comme la teigne ou la gale.

La mue est un phénomène physiologique inévitable. Seule l’utilisation précoce et conjointe d’acides gras essentiels administrés oralement (demander conseil à son vétérinaire) aide à réduire la durée de la mue.

Mais la chute des poils peut également être associée à des démangeaisons ou ne laisser apparaître que des zones plus ou moins dépilées sans autres signes. Dans ce cas, une consultation vétérinaire est nécessaire.

Une perte de poils anormale peut révéler l’existence d’un trouble émotionnel (type anxiété permanente) ou d’un problème strictement médical :

Si la perte de poils chez le chat est localisée

Il peut s’agir de :

• Une plaie, une maladie parasitaire : une démodécie par exemple.

• Un phénomène de sensibilisation : une piqûre d’insecte, le soleil par exemple.

 Si la perte de poils chez le chat est généralisée

Des examens complémentaires sont obligatoires pour différencier :

• Les causes internes au chat :  une cause génétique, un problème hormonal par exemple.

• Les causes externes au chat : des parasites, des problèmes alimentaires par exemple.

Diagnostic de la perte des poils chez le chat

Un diagnostic précis est parfois long à poser mais demeure indispensable afin d’adapter les traitements qui sont, à l’heure actuelle, efficaces et de moins en moins contraignants.

L’allergie aux chats est-elle provoquée par leurs poils ?

Contrairement à une idée reçue, ce ne sont pas les poils du chat, courts ou longs, qui sont allergènes, mais les urines, la salive et les secrétions des glandes sébacées.

C’est en se léchant que le chat dépose les allergènes sur ses poils.

Toucher ou s’approcher de lui peut ensuite déclencher la réaction allergique.

Les allergènes peuvent également s’accumuler et persister dans l’environnement (tapis, moquettes, vêtements…) plusieurs mois après le départ du chat.

Tutoriel vétérinaire : le brossage du chat

Pourquoi et comment brosser les poils de son chat • Prévenir la formation de boules de poils

Nos conseils d’achat vétérinaires

Pour lutter efficacement contre l’obstruction du tube digestif par ses poils, nos vétérinaires vous recommande le produit suivant :

Vetoquinol-Care_Haarballen-boule-de-poils_chat  Vétoquinol Care Haarballen : aide à éliminer les poils absorbés lors du léchage.

Docteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

👍❤️Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager ! Votre soutien nous est essentiel pour aider Catedog à grandir ❤️🐱

Donnez votre avis :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (6 votes, moyenne : 4,83 sur 5)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>