Insuffisance hépatique • chien

Les thèmes abordés

Mon chien est tout jaune ! Il vomit souvent et a de la diarrhée ! Mon chien a beaucoup maigri  et n’arrive plus à uriner ! Il est devenu nerveux et a parfois des convulsions ! Ces différent symptômes doivent vous alerter car ils peuvent être le signe d’une insuffisance hépatique…

Découvrez des réponses aux questions que vous vous posez sur cette affection du foie chez le chien…

Définition de l’insuffisance hépatique chez le chien

L’insuffisance hépatique, qui est fréquente chez le chien âgé, est une maladie grave qui touche le foie.

Les fonctions du foie

Le foie est en quelque sorte l’usine de l’organisme et joue un rôle principal dans :

• La synthèse et l’excrétion de la bile.

• La synthèse de certaines protéines et des facteurs de la coagulation.

• La synthèse et la réserve d’énergie.

• Le stockage de la vitamine B12 et du fer.

• L’utilisation des sucres et des corps gras (cholestérol…).

• La détoxification et l’épuration des déchets.

• La réserve de sang.

foie_chien_1_catedogLorsque le foie est défaillant

L’insuffisance hépatique est définie par une défaillance du foie qui n’est plus capable d’assurer toutes ses nombreuses fonctions. Elle peut être de deux ordres : aiguë ou chronique. Dans ce dernier cas, elle est fréquemment irréversible.

Chez le chien âgé, il s’agit en général d’insuffisance chronique : l’altération des multiples fonctions hépatiques est progressive, et associée à des lésions étendues et irréversibles du tissu hépatique.

Cette perturbation est reliée à des lésions qui s’étendent dans le foie et qui peuvent être de natures variées.

Plusieurs causes sont susceptibles de provoquer une insuffisance hépatique chez le chien : inflammatoire, virale, infectieuse, toxique, médicamenteuse, circulatoireimmunitaire, tumorale

On observe une prédisposition chez certaines races de chiens : le Doberman, le Labrador, le Caniche et le Cocker.

foie_chien_2_catedog

Symptômes de l’insuffisance hépatique

Les symptômes d’appel sont progressifs et doivent entraîner une consultation rapide chez un vétérinaire.

On peut observer les signes suivants :

• Un mauvais état du chien. Une fatigabilité et un amaigrissement.

• Le chien boit et urine davantage.

• Le chien a plus ou moins de difficultés à uriner avec possibilité de cristaux dans les urines.

• Des troubles digestifs : de l’anorexie ou une perturbation de l’appétit, des vomissements, de la diarrhée avec des selles décolorées ou de la constipation.

• Des troubles nerveux intermittents aggravés avec la prise de repas : une démarche ébrieuse, une altération de la conscience (le chien est prostré ou comateux), des convulsions.

• Des tremblements musculaires.

• La possibilité d’un épanchement abdominal, qui est une accumulation anormale de liquide dans l’abdomen (ventre).

• Des hémorragies, liées alors à un problème de coagulation du sang.

• Une jaunisse : une coloration jaune de la peau ou des muqueuses.

Diagnostic de l’insuffisance hépatique

Le vétérinaire établit son diagnostic à partir des renseignements fournis par le propriétaire du chien, d’un examen clinique approfondi et d’examens complémentaires appropriés. Il peut avoir recours à une prise de sang, une analyse d’urine, des radiographie et échographie de l’abdomen, une biopsie (prélèvement d’un échantillon de foie) et une histologie (étude de la structure des cellules visibles sur le prélèvement) du foie, une analyse du liquide d’épanchement abdominal, s’il existe.

Mais la plupart du temps, il n’est pas possible d’identifier la cause exacte. C’est la précocité du diagnostic ainsi que celle du traitement qui seront déterminants pour le pronostic.

Il faut toutefois savoir que l’insuffisance hépatique chronique chez le chien est plus difficile à traiter, car une grande partie du foie est déjà détruit lorsque les premiers symptômes apparaissent.

Traitement de l’insuffisance hépatique

En fonction de la gravité de l’affection, les premiers soins nécessitent souvent une hospitalisation avec une mise sous perfusion afin de réhydrater le chien.

Un traitement médicamenteux ainsi qu’un régime alimentaire spécifique sont ensuite prescrits en fonction de la cause, et sont poursuivis à vie. L’alimentation diététique constitue un complément indispensable pour limiter l’aggravation de l’insuffisance hépatique. Les repas du chien doivent être fractionnés.

Le pronostic de l’insuffisance hépatique varie en fonction de la gravité du cas.

Les cas les plus graves, s’ils sont incurables, peuvent conduire à l’euthanasie du chien, lorsqu’il a cessé de s’alimenter et qu’il ne réagit pas au traitement.

Sujets en lien avec l’insuffisance hépatique chez le chien

Conseils d’achat vétérinaire

Pour limiter l’aggravation de l’insuffisance hépatique chez votre chien, nos vétérinaires vous recommandent une gamme d’aliments spécifiques :

alimentation-croquettes-insuffisance-hepatique-chien  Alimentation thérapeutique en croquettes.

alimentation-patee-insuffisance-hepatique-chien  Alimentation thérapeutique en pâtée ou émincés.

bande-blancheAcheter chez votre vétérinaire, c’est la garantie du conseil en plus ! 😉

Vous vous posez une question sur l’insuffisance hépatique chez le chien ? N’hésitez pas à vous tourner vers votre vétérinaire, le professionnel de la santé de votre chien 🐶

bande-blancheDocteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

👍❤️Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager ! Votre soutien nous est essentiel pour aider Catedog à grandir ❤️

Donnez votre avis :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (37 votes, moyenne : 4,35 sur 5)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Les commentaires et questions sont provisoirement fermés. Merci de votre compréhension

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>