Mon chaton urine sur mon canapé

Bonjour !

Je me permets de poser une question au sujet de mon chaton (Happy) de 4 mois. Je suis partie depuis 5 jours et un proche garde mes deux chats directement chez moi. Malheureusement, celui-ci a coupé un jour l’accès à la litière et mon chaton de 4 mois a uriné sur le canapé. Jusque là, il n’y a pas de problème puisque ce n’était pas la faute de mon chaton. Toutefois, Happy a à nouveau uriné sur le canapé alors que le drap qui était dessus était neuf donc pas d’odeur et le canapé a été nettoyé. Commencerait-il à devenir sale ? Ou bien, est-ce du à mon absence et au fait qu’il se sente seul ?

A savoir que j’ai un deuxième chat de 6 ans (Feeling) qui ne le tolère pas encore totalement (il n’accepte pas de dormir avec Happy, il joue avec de temps en temps). Happy se sentirait-il seul malgré ça et le fait-il comprendre ainsi ? A moins qu’il ne reste encore des odeurs imperceptibles pour nous, humains, sur le canapé et que cela l’incite à refaire ?

Merci d’avance pour votre réponse.

Réponse du vétérinaire

Il est possible que par préférence, Happy ait élu un second support pour éliminer (en l’occurence le canapé) après le premier épisode de malpropreté par impossibilité d’accéder à la litière, ceci même si le canapé a été nettoyé et qu’un drap a été mis dessus. En effet, le canapé et le drap sont des supports pétrissables et agréables donc très attractifs pour votre chat. Par ailleurs, le chat est un animal qui possède un odorat puissant et il est possible qu’Happy soit sensible à une éventuelle odeur rémanente d’urine. Dans ce cas, il faut l’inciter à utiliser sa litière en la rendant parfaitement accessible et particulièrement attractive (toujours propre et dans un endroit calme en ajoutant éventuellement quelques gouttes d’eau de javel diluées dedans) et en rendant la surface du canapé aversive à l’élimination (par exemple préférer du papier aluminium à un drap). En cas d’échec, n’attendez-pas et consulter votre vétérinaire ou un vétérinaire comportementaliste pour un examen clinique (éliminer une affection organique) et/ou d’autres conseils (afin d’éviter que ce comportement ne se généralise).

Cordialement.
Docteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (aucun vote)
Loading...

Un commentaire

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>