Mon chat est anxieux

Les thèmes abordés

anxiete_comportement_chat

Mon chat a peur de tout ! Mon chat a peur sans raison ! Mon chat a peur soudainement ! Mon chat change soudainement de comportement ! Ces différentes manifestations peuvent être le signe d’une anxiété…

Découvrez les conseils illustrés d’un vétérinaire comportementaliste et des réponses aux questions que vous vous posez sur ce trouble du comportement chez le chat…

Définition de l’anxiété chez le chat

L’anxiété constitue un trouble très fréquent chez le chat.

L’anxiété peut être assimilée à une peur sans objet dans la mesure où la stimulation d’origine reste inconnue. Dans cet état, le chat a perdu la capacité d’adapter son comportement.

Les différents types d’anxiété

On dénombre trois types d’anxiété chez le chat :

L’anxiété paroxystique

L’anxiété paroxystique est une anxiété qui est assimilée à un état de panique chez le chat.

On observe de la diarrhée, des vomissements, de la salivation, une accélération du rythme cardiaque et respiratoire, la vidange des glandes anales repérable à une odeur très nauséabonde ainsi que des mictions d’origine émotionnelle.

L’anxiété intermittente

L’anxiété intermittente est un état dans lequel on retrouve les principaux symptômes précédents : diarrhée, vomissements, salivation, mictions d’origine émotionnelle.

Ils sont associés à des manifestations comportementales : apparition d’un comportement agressif dominant parfois le tableau avec un chat hypervigilant qui anticipe.

L’anxiété permanente

Le chat présente une inhibition marquée, il explore moins, compense par du léchage, de la boulimie ou une prise exagérée de boisson.

langage-corporel-communication-chat-mord-mordille

Evolution de l’anxiété

L’évolution de ces différentes anxiétés est variable en fonction du type d’anxiété, différentes formes intermédiaires peuvent être repérées.

Une des voies de l’amélioration d’un état anxieux est l’hyperattachement du chat à son propriétaire. Les symptômes diminuent alors en présence du maître et resurgissent en son absence.

Symptômes de l’anxiété

Le chat peut présenter un état anxieux dans un certain nombre de troubles comportementaux que l’on regroupe sous forme de grands syndromes.

Il s’agit entre autres de :

L’anxiété du chat en milieu clos

Chez le chat qui vit enfermé dans un appartement pauvre en stimulations, sa biologie comportementale est perturbée.

En effet, un chat qui possède le libre accès à l’extérieur, passe la majorité de son temps à chasser.

Le chat contraint au milieu clos exprime alors son mal-être par des comportements inappropriés qui témoignent d’un état anxieux intermittent : notamment des périodes d’hyperactivité en fin de journée, un toilettage vigoureux, mais également des agressions prédatrices (à l’aube et au crépuscule sur des objets en mouvement). Des agressions par peur ou par irritation sont également possibles. Enfin, le chat dort moins et présente une réactivité marquée aux stimulations.

L’anxiété de séparation

L’anxiété de séparation est rare, mais existe chez les chats très dépendants de l’être humain (un chaton biberonné par exemple) : la disparition de l’être d’attachement induit des miaulements et un comportement de recherche.

Le chat se précipite au retour des maîtres et n’est apaisé qu’à leur contact. En leur absence, il se terre dans des endroits cachés.

Le chat peut attaquer sa propre queue, ne se toilette qu’en présence de ses maîtres et ne marque pas son territoire en se frottant contre les objets, comme le fait tout chat équilibré.

L’alopécie extensive féline

Le chat présente une perte de poils diffuse et très étendue, couvrant dans la majorité des cas, l’arrière des cuisses et une partie de l’abdomen. La peau présente un aspect normal mais les poils sont coupés ou cassés.

Dans près de la moitié des cas, après élimination d’une autre cause par le vétérinaire traitant, l’origine demeure comportementale et caractéristique d’une anxiété permanente.

En réalité, le chat se lèche pour s’apaiser. En effet, le léchage permet la libération d’endorphines (dérivés de la morphine sécrétés par le cerveau) qui mettent le sytème d’alerte (région de l’amygdale cérébrale) en pause et calment le chat en le rassurant.

Le chat est très souvent inhibé et présente également de la crainte à l’égard des étrangers.

Certains chats réalisent par ailleurs du marquage urinaire.

L’anxiété de déterritorialisation

Le chat, dont l’équilibre émotionnel dépend étroitement de l’organisation de son territoire, peut présenter un état anxieux intermittent à permanent si le territoire se désorganise (à l’occasion d’un changement de meubles ou de déménagement par exemple).

Dans ce cas, le chat peut réaliser du marquage urinaire (quelques gouttes d’urine sont laissées sur des supports verticaux) évoluant en malpropreté généralisée (il finit par faire ses besoins à différents endroits et en quantités conséquentes).

chat-urine-uriner-pipi-pisse-lit

De même, les griffades qui appartiennent au registre comportemental normal du chat peuvent augmenter lorsque le territoire est perturbé (notamment au niveau des zones d’isolement et d’élimination).

Les sanctions de la part du maître, mais également une surpopulation de chats dans un habitat ou un état douloureux chronique peuvent également induire ce type de comportement. Tout comme des rayures présentes sur des tissus, peuvent le favoriser.

Le marquage urinaire peut être associé au comportement de griffades.

comportement-chat-fait-ses-griffes

L’anxiété de cohabitation

L’anxiété de cohabitation concerne les chats qui ne supportent pas l’arrivée d’un nouvel individu dans le territoire.

Des bagarres entre les chats peuvent alors apparaître. Elles sont en général aggravées par l’intervention des propriétaires. C’est pourquoi, on conseille de ne pas intervenir et de laisser les chats se répartir le territoire, même si l’on observe au début, des menaces et des cris pouvant paraître impressionnants. Ces manifestations finissent par cesser sans l’intervention des maîtres.

En cas d’évolution de l’anxiété, un des deux chats présente toujours une inhibition plus marquée que l’autre, car il est pourchassé par ce dernier.

Diagnostic et traitement de l’anxiété

Une démarche médicale est nécessaire

À l’issue du diagnostic, un vétérinaire compétent en comportement sera à même de vous proposer le traitement le plus approprié.

Tous ces états anxieux peuvent être améliorés ou résolus avec une thérapie comportementale (l’enrichissement du milieu en fait partie) et dans certains cas, l’association d’un médicament anxiolytique que le vétérinaire choisira en fonction des symptômes observés.

Les phéromones

Quoi qu’il en soit, dans un premier temps, il est possible d’utiliser des phéromones de synthèse ou des huiles essentielles.

Un diffuseur favorisant la stabilité émotionnelle du chat peut également être branché dans l’habitat. Pour cela, on utilisera soit un diffuseur contenant des huiles essentielles apaisantes, soit un diffuseur à base de phéromones de synthèse.

pheromones-feliway-zenifel-huiles-essentielles-petscool

On peut aussi utiliser un spray, commercialisé sous l’appellation Felifriend ND, qui sera utile pour l’anxiété de cohabitation entre chats.

Sujets en lien avec l’anxiété chez le chat

Conseils d’achat vétérinaire

Pour aider votre chat à surmonter des situations difficiles auxquelles il peut être confronté durant sa vie, nos vétérinaires vous recommandent les produits suivants :

comportement-pheromones-chat-zenifel-virbac

Zenifel – Virbac

Phéromones faciales de synthèse pour un chat plus apaisé. Disponible en spray et en diffuseur

comportement-chat-pheromones-feliway

Feliway

Phéromones faciales de synthèse pour un chat plus apaisé. Disponible en spray et en diffuseur

comportement-petscool-aeromatherapie-chat

PetsCool

Gamme d’aromathérapie à base d’huiles essentielles pour un chat plus serein. Disponible en spray et en diffuseur

comportement-griffade-stress-zylkene-chat

Zylkène 75 mg

Complémentaire alimentaire naturel qui aide votre chat à faire face aux situations déstabilisantes comme un déménagement, un départ en vacances ou l’arrivée d’un enfant…

comportement-griffade-stress-ananxivia-chat

Ananxivia

Complément alimentaire constitué d’une association de plantes, vitamines et minéraux destiné à réguler l’équilibre émotionnel de votre chat pour qu’il retrouve calme et sérénité

bande-blanche

Acheter chez votre vétérinaire, c’est la garantie du conseil en plus ! 😉

bande-blanche

Vous vous posez une question sur l’anxiété chez le chat ? N’hésitez pas à vous tourner vers votre vétérinaire ou un vétérinaire comportementaliste, les professionnels de la santé de votre chat 🐱

bande-blancheDocteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

👍❤️Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager ! Votre soutien nous est essentiel pour aider Catedog à grandir ❤️

Donnez votre avis :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (12 votes, moyenne : 4,75 sur 5)
Loading...

4 commentaires

  • Alice

    Bonjour, ma chatte de 3 ans, que j’ai nourri au biberon après l’avoir trouvé à 3 semaines dans des égouts avait un comportement totalement normal. Suite à la sonnerie de mon alarme incendie , elle a commencé a se mordre la queue et devenir folle, elle m’attaque souvent, griffures morsures, puis vient sur mes genoux, demande des câlins et d’un coup me griffe et fuit pour ensuite s’attaquer.. . après les phéromones, mon vétérinaire l’a mise sous xanax , cela fait 2 ans que cela dur et je ne sais plus quoi faire pour lui venir en aide. Je ne souhaite pas m’en séparer mais des fois je me demande si elle ne serai pas mieux dans un autre environnement, que puis je faire ?

    • Docteur Laurence Dillière Lesseur

      D’après ce que vous dites, il semble que les troubles aient commencé entre 6 mois et un an (si un traitement de phéromones a été instauré avant le xanax). Compte-tenu des conditions de développement de votre chat (élevé au biberon), il est possible que celui-ci ait eu du mal à acquérir son autonomie et en particulier à organiser correctement son territoire en y trouvant l’apaisement nécessaire. Cette instabilité peu visible à vos yeux a probablement due être aggravée par la sonnerie de votre alarme incendie faisant basculer lus rapidement votre chat dans un état anxieux qui s’est manifesté par des comportements particulièrement productifs comme des agressions. Avant de songer à replacer votre chat, je vous engage vivement à consulter un vétérinaire comportementaliste qui analysera dans le détail la situation et réévaluera à l’aune des résultats et du pronostic établi la prise en charge la mieux adaptée.

  • Catherine

    Ma chatte se courbe en position assise et s enerve en agitant ses pattes arrière elle a trois mois qu’il y t il?

    • Docteur Laurence Dillière Lesseur

      Il est difficile de vous répondre avec aussi peu d’éléments. La première chose à vérifier est son état général pour éliminer une maladie (avez vous pris sa température ? Y a-t-il des signes digestifs anormaux ou des signes neurologiques ?…), mais également une gêne ou une douleur… Par ailleurs, l’avez-vous bien vermifugée, a-t-elle été correctement traitée contre les puces ? Si la situation vous semble anormale ou perdure, il serait préférable de la faire examiner par un vétérinaire avant d’envisager un trouble émotionnel.

Les commentaires et questions sont provisoirement fermés. Merci de votre compréhension

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>