Shunt porto-systémique chez le chat

Les thèmes abordés

Mon jeune chat ne marche pas normalement et tourne en rond dans la maison ! Il a parfois des convulsions !  Il a maigri, vomit, a la diarrhée et boit beaucoup ! Ces différents symptômes peuvent être le signe d’un shunt porto-systémique…

Découvrez nos conseils vétérinaires illustrés et des réponses aux questions que vous vous posez sur cette affection congénitale chez le chat…

Définition du shunt porto-systémique chez le chat

Le shunt porto-systémique est une maladie congénitale chez le chat.

Lors de shunt porto-systémique, le sang de la veine porte (qui dessert normalement le foie et qui provient de l’estomac, des intestins, du pancréas) court-circuite le foie et rejoint directement la circulation générale, ce qui provoque une insuffisance hépatique chez le chat : le foie et défaillant et n’est plus capable d’assurer toutes ses nombreuses fonctions.

Le visuel ci-dessous illustre en 1 • un chat malade souffrant d’un shunt porto-systémique et en 2 • un chat sain :

shunt_porto-systemique_chat

La fonction du foie chez un chat sain

Le foie stocke et transforme les nutriments lui parvenant par la veine porte.

Le foie joue alors un rôle principal dans :

• La synthèse et l’excrétion de la bile.

• La synthèse de certaines protéines et des facteurs de la coagulation.

• La synthèse et la réserve d’énergie.

• Le stockage de la vitamine B12 et du fer.

• L’utilisation des sucres et des corps gras (cholestérol…).

• La détoxification et l’épuration des déchets.

• La réserve de sang.

Le shunt porto-systémique chez un chat malade

Lorsque le foie est court-circuité, les conséquences d’une telle affection, sur le plan médical, sont donc lourdes, avec entre autres, des perturbations métaboliques majeures.

Chez les jeunes chats, le shunt porto-systémique est considéré comme l’une des causes les plus fréquentes de désordre neurologique. Il existe plusieurs variétés de shunts dont la détermination sera capitale pour le pronostic et le type d’intervention chirurgicale que le vétérinaire pratiquera.

Sachant quer la maladie est héréditaire, il n’est pas recommandé de faire reproduire un chat diagnostiqué avec un shunt porto-systémique congénital.

Symptômes du shunt porto-systémique chez le chat

Les symptômes principaux du shunt porto-systémique chez le chat sont :

• Des signes neurologiques augmentés une à trois heures après le repas du chat. Ce dernier a une démarche ébrieuse : des enjambées courtes, irrégulières avec les membres écartés.

• Le chat peut également tourner en rond, déambuler de long en large ou pousser sa tête contre un mur.

• La conscience du chat peut être altérée jusqu’au coma.

• On observe également des convulsions ou une perte de la vision.

• Un retard de croissance ou un amaigrissement du chat.

• Des symptômes digestifs variés (vomissements, diarrhée, hyper-salivation) dominés par une variation de l’appétit du chat.

• Une augmentation de la prise de boisson.

• Autres : une possibilité de calculs vésicaux, de la fièvre et une douleur abdominale (la température normale d’un chat se situe entre 38°C et 39°C) associés à la présence de sang dans les urines et de la malpropreté.

Diagnostic du shunt porto-systémique chez le chat

Des examens complémentaires appropriés permettent au vétérinaire d’établir le diagnostic :

• Une prise de sang.

• Une radiographie du foie avec injection de produit de contraste.

• La radiographie peut être combinée à une échographie et/ou un angioscanner (un procédé radiologique permettant d’obtenir des images en trois dimensions des vaisseaux sanguins avec un produit de contraste).

Traitement du shunt porto-systémique chez le chat

Le traitement médical du shunt porto-systémique est palliatif et peut être entrepris en première intention.

La chirurgie permet d’obtenir la guérison du chat, mais elle n’est pas sans risque. Elle s’accompagne d’une mortalité entourant l’intervention comprise entre 2 et 27 %, en raison des possibles complications pouvant intervenir durant l’intervention et les 15 jours suivant celle-ci.

En cas d’intervention, un traitement médical pré-opératoire est nécessaire, il permet entre autres de réduire le taux d’ammoniac dans le sang du chat.

Un suivi post-opératoire est nécessaire dans les jours qui suivent l’intervention, le temps de la remise en route de la perfusion du foie.

Une alimentation digestible et appétente devra ensuite être distribuée au chat. La ration sera fractionnée en plusieurs petits repas (4 à 6 fois par jour) pour éviter de surcharger le foie. Le régime alimentaire devra contenir moins de protéines mais de haute qualité, une forte teneur en glucides et couvrir les besoins en minéraux et vitamines.

Alimentation du chat atteint de shunt porto-systémique

Des aliments diététiques sont adaptés aux besoins du chat atteint de shunt porto-systémique nécessitant une alimentation hautement digestible. Il s’agit d’aliments thérapeutiques.

Un aliment thérapeutique fait partie intégrante du traitement de votre chat. Celui-ci est prescrit par votre vétérinaire qui aura préalablement diagnostiqué cette maladie.

L’alimentation thérapeutique peut avoir un impact direct sur le mieux-être de votre chat. C’est pourquoi il est important de suivre rigoureusement les consignes de votre vétérinaire.

Sujets en lien avec le shunt porto-systémique chez le chat

bande-blanchePour protéger votre chat dans n’importe quelle situation, Catedog vous conseille d’opter pour une assurance santé.

Catedog vous recommande SantéVet, numéro 1 de l’assurance santé animale :

assurance-mutuelle-sante-veterinaire-chien

bande-blancheVous vous posez une question sur le shunt porto-systémique chez le chat ?

N’hésitez pas à vous tourner vers votre vétérinaire, le professionnel de la santé de votre chat 🐱

Conseil vétérinaire pour le chatbande-blanche

Docteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

Diplômée de l’École Nationale Vétérinaire d’Alfort, titulaire du Diplôme Inter-Ecoles de Vétérinaire Comportementaliste et cofondatrice du site Catedog.com

👍 Pensez à informer votre entourage en partageant cet article facile à comprendre grâce aux photos et illustrations 👍

Donnez votre avis :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (9 votes, moyenne : 4,67 sur 5)
Loading...

Un commentaire

  • Thor-Baldr

    Notre premier chat THOR a succombé en juin dernier à non pas un, mais plusieurs shunts.
    Inopérables et pas soignables, il a été dépisté à 1 an et 5 mois, et 3 jours avant qu’il ne tombe en coma avec convulsions, entraînant une euthanasie de soulagement pour lui.
    Il avait tous les symptômes, l’impression d’être ‘bourré’, défaut de vision…
    Un cas d’école !

Les commentaires et questions sont provisoirement fermés. Merci de votre compréhension

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>