La stérilisation de tous les chats va devenir obligatoire à Bruxelles à partir de janvier 2018

Le gouvernement bruxellois approuve la stérilisation des chats, une mesure bénéfique pour leur bien-être

Un avant-projet d’arrêté a été approuvé par le gouvernement bruxellois pour imposer la stérilisation obligatoire de tous les chats domestiques à Bruxelles et dans ses environs, et ce, dès 6 mois d’âge. En avril dernier, c’est la Wallonie qui avait rendu la stérilisation obligatoire.

La stérilisation obligatoire des chats est l’initiative de Bianca Debaets, Secrétaire d’état au bien-être animal

L’association de défense des animaux GAIA salue la mesure proposée par Bianca Debaets, Secrétaire d’état bruxelloise, dont les objectifs sont de diminuer la population de chats errants, de désengorger les refuges et de limiter le nombre d’euthanasies de chats.

A cette occasion, GAIA rappelle le nombre incommensurable de chats adultes et chatons recueillis en 2016 dans la région de Bruxelles : 4084 (dont 1425 d’entre eux ont dû être euthanasiés !) Rien que pour la capitale, plus de 900 chats seraient euthanasiés par an, soit 3 individus par jour, ce qui est « intolérable » pour Bianca Debaets. Le défaut d’adoptants ou de places dans les refuges étant les grands responsables de cette triste mesure.

L’obligation de stériliser tous les chats entrerait en vigueur dès janvier 2018 pour les chats nés à partir de cette date mais les propriétaires de chats nés avant 2018 pourront se mettre en règle jusqu’au 30 juin 2018. Quant aux éleveurs félins, ils pourront obtenir des dérogations à condition d’en faire la demande. Enfin, tout nouveau chat adulte introduit en région bruxelloise devra être stérilisé 30 jours maximum à compter de sa date d’entrée.

Reste que le texte soit présenté et approuvé par le Conseil d’Etat avant d’être soumis et adopté en deuxième lecture par le Conseil des Ministres.

La surpopulation de chats : un problème majeur en Belgique

Mais malheureusement les refuges ne sonnent pas la sonnette d’alarme que pour Bruxelles. C’est le même problème partout dans le pays. Une problématique liée aux abandons ramenant dans la rue avec le statut de chat errant de nombreux chats de famille.

Par ailleurs, les propriétaires qui ne se plieront pas à la loi risqueront une amende de 50 euros, et davantage en cas de maltraitance. La secrétaire d’état rappelle en effet qu’un chat représente un engagement et une responsabilité à vie. Mais pour permettre aux personnes en difficulté de stériliser plus facilement leur chat, Bianca Debaets mentionne qu’elle octroiera des Subsides (aides financières) pour les communes qui désirent mettre en place des actions d’aide à la stérilisation.

La stérilisation est avant tout un acte bénéfique pour la santé du chat

 Outre le fait de lutter contre la prolifération des chats errants, la stérilisation présente également de nombreux bénéfices pour la santé des chats. D’une part elle permet toutes races confondues, d’accroître leur longévité, d’autre part un chat stérilisé sera mieux protégé contre les maladies. En effet, la transmission de ces dernières se trouve alors réduite : entre autres, moins de maladies virales comme le felv (leucose féline) ou le fiv (sida du chat) et d’infections bactériennes sont à déplorer. La stérilisation permet encore de réduire l’apparition des tumeurs mammaires chez la femelle et de lutter contre l’odeur forte des urines chez le mâle.

Sur le plan comportemental, la stérilisation possède pour bénéfice de lutter contre le marquage urinaire lié aux hormones : ce comportement se fixe à la puberté dans les deux sexes pour ne s’exprimer qu’au moment des chaleurs chez la chatte. Chez cette dernière la stérilisation aura par ailleurs pour effet de supprimer les manifestations comportementales, dont les miaulements très sonores, liées aux chaleurs. Chez le mâle, la stérilisation diminuera les conflits et le vagabondage.

Crédit photo : Shutterstock

steriliser-sterilisation-chat-chatte

Votre commentaire

Soyez le premier à donner votre avis !

Rédiger un commentaire

Vous devez d'abord vous connecter pour rédiger un commentaire