Décodage du langage par le cerveau des chiens : ceux-ci fonctionnent comme les humains

I.R.M (Imagerie par Résonance Magnétique)

Les chiens distinguent les mots et les intonations avec les mêmes structures cérébrales que l’Homme

Comment le cerveau intègre et traite-t-il les informations pour analyser le langage humain ?

Chez l’Homme

C’est l’analyse séparée des mots et des intonations par le cerveau qui permet aux humains de parvenir à une représentation globale du langage. L’évolution de cette capacité peut notamment être évaluée au travers de différentes études comparatives.

Chez le chien

Dans l’étude publiée dans la revue Science du 29 août 2016 qui a été réalisée par l’équipe d’éthologues de l’université Eötvös Loránd de Budapest, l’utilisation de l’Imagerie par Résonance Magnétique (IRM) sur des chiens vigiles (après apprentissage) a permis de rechercher la capacité du chien à analyser le langage humain (intégration et traitement des signification et intonation des mots).

Les chercheurs sont parvenus aux conclusions suivantes

• A l’instar du cerveau humain, celui du chien analyse indépendamment les informations transmises par le sens et l’intonation des mots : l’hémisphère gauche (qui analyse de manière séquentielle les informations) se chargeant d’en analyser le sens tandis que le droit (qui perçoit les informations de manière globale) se charge de l’intonation.

• L’activité cérébrale augmente au niveau du circuit de la récompense si les mots (les mêmes que ceux employés fréquemment par les maîtres) ont clairement du sens pour le chien et sont simultanément prononcés positivement : « Si seule la signification ou l’intonation est positive, il n’y a pas d’activation. Le chien ne se contente donc pas de segmenter deux informations pour traiter le langage humain, il combine aussi les deux résultats », explique Attila Andics. Et de rajouter : « Le cerveau humain analyse non seulement séparément les mots que nous entendons, mais aussi la manière dont ils sont dits, intégrant les deux types d’informations pour parvenir à un sens. Nos conclusions suggèrent que le cerveau des chiens fonctionne de manière très similaire ».

Des bases neuro-anatomiques présentes depuis toujours et des perspectives immenses

L’existence de mécanismes neuronaux séparés pour traiter et intégrer le sens et l’intonation des mots chez le chien suggère que cette capacité puisse se développer indépendamment de l’existence d’un langage. « Le circuit qui permet de traiter le langage était déjà présent chez l’ancêtre commun de l’Homme et du chien, il y a quelque 100 millions d’années … et si c’est vrai pour le chien, c’est très probablement vrai pour des animaux beaucoup plus proches de nous, comme les primates », précise Attila Andics.

L’étude montre également que si l’environnement d’un animal non doué de parole tel que le chien, est riche en mots (ex du chien de famille), les représentations associées à leur signification peuvent se développer.

Chien, meilleur ami de l’Homme

La proximité du lien qui nous unit au chien a été forgée par des milliers d’années de cohabitation. Années durant lesquelles le chien a également appris à maîtriser nos codes de communication (direction du regard, pointage du doigt en particulier) et à nous imiter dans de nombreux contextes particulièrement significatifs pour nous.

Mais si pour tant de monde, le chien apparaît parfois si « humain » tout en conservant sa spécificité d’espèce, aptitudes génétiques comprises pour lesquelles l’Homme a souhaité les sélectionner, c’est qu’il peut aussi devenir un exemple pour l’être humain.

En captant le sens et la signification de nos mots, en nous exprimant qu’il nous comprend, le chien nous a fait reconsidérer le propre de l’Homme dans sa globalité. L’être humain s’impose comme un maillon parmi tant d’autres.

Crédit photo : © ScienceDaily

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (aucun vote)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre adresse e-mail ne sera jamais publiée, mais votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>