Rééducation fonctionnelle chez le chien

Les thèmes abordés

therapie_chien

Les chiens et les chats bénéficient encore peu des techniques de physiothérapie largement utilisées en médecine humaine. Elles devraient connaître un essor en médecine vétérinaire dans les années à venir.

Définition de la physiothérapie chez le chien

La physiothérapie regroupe diverses techniques issues de la médecine humaine qui sont ensuite adaptées à la médecine vétérinaire. Elle utilisent des agents physiques, naturels ou artificiels.

La rééducation fonctionnelle vise à soulager la douleur, les conséquences de l’inflammation ou de l’immobilisation consécutive à un accident, une maladie ou une intervention chirurgicale. L’objectif est de restaurer dans les meilleures conditions les facultés locomotrices du chien.

Il est souhaitable de débuter la rééducation le plus rapidement possible chez le chien afin de contrecarrer les effets négatifs (fonte musculaire, ankylose, escarres…) de l’immobilisation des membres concernés.

Chez le chien, la rééducation fonctionnelle est indiquée dans :

• Les fractures consécutives à un accident chez le chien, la rupture du ligament croisé antérieur du genou, la chirurgie du genou (stabilisation de la rotule), de la hanche ou du coude, les tendinites, entorses, déchirures musculaires, contractures…

• Les atteintes neurologiques plus ou moins graves : déficiences d’un ou plusieurs membres ou paralysies. Parmi les causes, on trouve : les hernies discales, les fractures vertébrales, les embolies fibro-cartilagineuses, les dégénérescences neurologiques ou les atteintes des nerfs périphériques (par pincement, par exemple). Si la rééducation ne peut porter que sur les muscles, tendons, ligaments et articulations, l’amélioration des facultés locomotrices de l’animal est liée à la récupération neurologique.

• Le traitement de l’arthrose, l’amaigrissement en complément d’un régime et le renforcement musculaire.

Techniques de rééducation fonctionnelle utilisées chez le chien

La kinésithérapie

Travail par le mouvement (éventuellement sur tapis roulant).

L’électrothérapie

Stimulation neurologique par un courant électrique.

La thérapie par les ultrasons

Micro-massages et effets thermiques des ultrasons.

L’hydrothérapie

Travail en piscine ou avec un tapis roulant au fond de l’eau.

La massothérapie

Palpation et manipulation de la surface de la peau.

La thermothérapie et la cryothérapie

Application de chaud ou de froid sur une zone donnée.

Le laser et les appareils à ondes de choc

Le laser est utilisé pour le traitement des sites d’inflammation, d’adhérence ou de fibrose.

Les appareils à ondes de choc facilitent l’irrigation sanguine et la régénération des tissus.

Conclusion sur la rééducation fonctionnelle chez le chien

Les indications de la rééducation fonctionnelle sont donc nombreuses. Surtout utilisées chez le chien, elles sont tout à fait adaptables au chat. Lorsqu’une paralysie est irréversible malgré la rééducation (atteinte neurologique lourde), des chariots roulants réalisés sur mesure, de prothèses (en remplacement d’un membre) ou d’orthèses (pour maintenir un membre) peuvent représenter des solutions alternatives.

paralysie_chien

Docteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

Cet article vous a-t-il été utile ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (6 votes, moyenne : 4,83 sur 5)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>