Crises d’épilepsie chez le chat

J’ai un chat d’appartement mâle de 5 ans qui fait des crises depuis l’âge de 1 an et demi. Ses crises sont espacées de 2 mois jour pour jour et sont provoquées soit à la suite d’une peur intense (à chaque fois que je l’emmenais chez le vétérinaire) soit pour l’essentiel durant la phase de sommeil. Elles durent environ 2 mn avec une « pause » entre deux crises. Il suit un traitement d’épileptyl matin et soir tous les jours. Il n’est pas en surpoids. Le vétérinaire qui le suivait a recommandé de ne plus le sortir et de faire venir un professionnel à domicile pour éviter d’accroitre son angoisse inutilement. Maintenant en lisant les infos sur votre site j’ai le sentiment qu’il s’agit d’une épilepsie essentielle. Mais comment le déterminer de manière certaine ? Cela suppose t’il que dans les prochaines années les crises seront plus fréquentes et plus violentes aussi ? Quelle est l’espérance de vie d’un animal ayant cette maladie ? Hormis ce problème il jouit d’une excellente santé et joue, court et saute partout. Il avait fait une analyse sanguine qui n’avait rien donné de concluant à l’époque. Durant les crises je maintiens sa tête de manière à ce qu’il ne la cogne pas violemment par terre et à la fin de chaque épisode, il se lève et marche dans tout l’appartement en ronronnant très fort. Avez-vous des conseils à me donner pour gérer l’avant le pendant et l’après . Merci de votre attention.

Réponse du vétérinaire

Le conseil que j’ai à vous donner est de retourner chez votre vétérinaire pour revoir le traitement. L’épilepsie est une maladie neurologique qui a tendance à s’aggraver par recrutement d’autres groupes de neurones proches du (des) foyers cérébraux concernés avec une « contagion » à l’autre hémisphère cérébral. Votre traitement homéopathique est sans doute à présent insuffisant. En l’absence de cause déterminée (traumatisme cérébral, tumeur, cause métabolique, anxiété paroxystique…), il peut s’agir en effet d’épilepsie essentielle. Un traitement pharmacologique adapté (nature de la molécule et dose) doit permettre une amélioration. Un animal avec un traitement bien équilibré et des contrôles réguliers peut vivre très confortablement et longtemps tout en apportant un apaisement à son maître. L’objectif prioritaire doit être de diminuer l’intensité et la fréquence des crises. Parlez-en rapidement à votre vétérinaire.

Cordialement.
Docteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (aucun vote)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>