Gingivite du chat : symptôme, traitement

Les thèmes abordés

Gingivite chez un chat sur la genciveLes gencives de mon chat sont rouges ! Les gencives de mon chat saignent ! Mon chat salive beaucoup ! Mon chat ne mange plus ! Comment le soigner ? Que faire en cas de gingivite ?

Découvrez nos conseils vétérinaires illustrés et des réponses aux questions que vous vous posez sur cette affection des gencives chez le chat…

Définition de la gingivite chez le chat

La gingivite est la maladie buccale la plus fréquente chez le chat et correspond à une inflammation de la gencive.

Différentes causes peuvent expliquer l’apparition d’une gingivite comme :

• Une réaction exacerbée due à l’accumulation de la plaque dentaire. La plaque dentaire se forme essentiellement par la salive constituée de carbonate de calcium, de sel, de déchets alimentaires et de bactéries. Lorsque celle-ci se minéralise, le tartre fait son apparition et aggrave le processus.

• Une prédisposition génétique, notamment chez le Persan et le Burmese.

• Un régime alimentaire inadapté, comme une alimentation exclusivement humide qui ne favorisera pas la mastication et/ou un aliment déséquilibré qui accélérera la formation de la plaque dentaire et sa minéralisation.

• Une bactérie ou un virus. En effet, les infections dentaires fortement liées à l’accumulation de la plaque dentaire et au tartre, et en particulier, la présence du coronavirus félin sont à l’origine d’une affection de la cavité-buccale plus ou moins grave selon le cas, appelée gingivo-stomatite (ou complexe gingivo-stomatite chronique féline). Le virus de la leucose ou du sida du chat peuvent également être incriminés comme facteur favorisant.

gingivite_dent_chat

Symptômes de la gingivite chez le chat

Différents symptômes doivent donc vous alerter pour savoir si vous devez conduire votre chat chez votre vétérinaire. Il peut s’agir :

• De signes affectant uniquement la cavité buccale.

• De signes affectant également l’état général du chat.

Des symptômes locaux

Il peut s’agir de gencives très rouges qui tout à coup se mettent à gonfler (formation d’oedèmes) et/ou à saigner facilement, notamment lorsque votre chat se met à manger (effet mécanique abrasif de la mastication).

Mais on peut également observer selon le cas la formation d’ulcères ou de membranes.

Des symptômes généraux

Votre chat peut aussi présenter des troubles de l’appétit, soit devenir plus capricieux dans le choix de l’aliment (il va préférer un aliment humide car  la mastication est moins douloureuse qu’avec des croquettes), soit s’arrêter de manger en cas de douleur trop aiguë. Certains chats vont même avaler tout rond sans nécessairement mastiquer.

Il peut également manifester une mauvaise haleine (halitose) due à la production par les bactéries présentes dans la cavité buccale de composés soufrés volatiles malodorants. Ces composés en s’évaporant vont contribuer à aggraver l’inflammation déjà présente. Les bactéries produisant ces composés volatiles se retrouvent principalement au niveau de la plaque dentaire et du tartre.

gingivite-gencive-rouge-tartre-chat

Les différents types de gingivite chez le chat

Classiquement, on reconnaît plusieurs formes de gingivite chez le chat selon le type de lésions qui prédomine :

La gingivite érythémateuse chez le chat

Comme son nom l’indique, la gingivite érythémateuse se manifeste par une  rougeur (également appelée érythème) du bord libre de la gencive. On peut également observer un léger œdème de celui-ci.

La gingivite érythémateuse n’est pas douloureuse pour le chat.

La gingivite ulcéro-nécrotique chez le chat

Dans la gingivite ulcéro-nécrotique, on observe encore une rougeur et un œdème important des gencives mais également des saignements de ces dernières. Comme son nom l’indique, on observe également des ulcères et l’apparition de “membranes” au niveau des lésions, c’est-dire des lambeaux de tissu mort (nécrotiques).

Le chat peut avoir des difficultés pour s’alimenter et présenter des signes d’amaigrissement lors d’une gingivite ulcéro-nécrotique.

La gingivite hyperplasique chronique chez le chat

Lors d’une gingivite hyperplasique chronique, la gencive est toujours rouge en raison de l’inflammation mais elle va également se développer anormalement (on parle d’hyperplasie), jusqu’à recouvrir partiellement la couronne de la dent. 

Attention ! Il est important de traiter une gingivite

Si les symptômes s’aggravent, la gingivite peut évoluer et conduire à une maladie parodontale, se traduisant par une inflammation des structures de soutien de la dent.

maladie_parodontale_dent_chat

Traitement de la gingivite chez le chat

En fonction du cas, le vétérinaire proposera un traitement purement hygiénique favorisant un nettoyage naturel des dents du chat :

• Le brossage des dents. Celui peut être effectué à l’aide d’une brosse à dent douce ou bien d’un doigtier et doit être réalisé délicatement. Cela est impératif pour ne pas stresser votre chat ni lui faire mal. Il n’est pas aisé de brosser les dents d’un chat qui n’a pas été habitué dès le plus jeune âge. C’est l’entraînement répété du chat associé à l’usage de la récompense (friandise) lorsque celui-ci se laisse bien faire qui permet de maintenir un brossage régulier des dents à l’âge adulte. En effet, d’une façon générale les chats n’aiment pas trop être manipulés au niveau de la cavité buccale. Les vétérinaires le savent bien 🙂

• L’ajout à l’eau de boisson ou à l’alimentation de substances qui seront avalées et repasseront ensuite dans la salive du chat via la voie sanguine. Celles-ci ont une action à visée anti-plaque et antiseptique, voire bactéricide et virucide et se présentent sous forme liquide ou sous forme de poudre.

• Une alimentation spécifique. Celle-ci favorise la mastication et donc produit un effet mécanique abrasif doux sur la plaque dentaire et le tartre. La production salivaire de calcium peut également être limitée par des nutriments spécifiques contenus dans ces aliments, limitant de fait la formation de la plaque dentaire et du tartre. Certains aliments encore plus spécifiques proposent une trame fibreuse dans laquelle l’orientation des fibres favorise le nettoyage de la surface dentaire, limitant encore davantage la formation de la plaque dentaire, du tartre et des tâches. La présence d’antioxydants permettant de réduire également les lésions des cellules attribuables aux phénomènes d’oxydation cellulaire.

Les soins hygiéniques des dents du chat pourront être associés à un traitement général :

• Un traitement antibiotique, selon le cas, qui permet d’assainir la cavité buccale des bactéries présentes et particulièrement denses au niveau de la plaque dentaire et du tartre.

• Un détartrage et un polissage des dents effectué sous anesthésie générale par un vétérinaire à l’aide d’un appareil à ultra-sons et d’instruments de dentisterie. En effet, la plaque dentaire, une fois minéralisée et donc transformée en tartre ne peut plus être éliminée par simple brossage.

• Des actes chirurgicaux plus poussés, comme des extractions dentaires, peuvent s’avérer nécessaires selon le cas.

tartre_dentaire_chat

Alimentation du chat sujet à la gingivite

Des aliments diététiques sont adaptés aux besoins du chat sujet aux affections bucco-dentaires comme la gingivite, le tartre ou la maladie parodontale. Ce sont des aliments thérapeutiques.

Un aliment thérapeutique fait partie intégrante du traitement de votre chat. Celui-ci est prescrit par votre vétérinaire qui aura préalablement diagnostiqué une affection dentaire.

L’alimentation thérapeutique peut avoir un impact direct sur le mieux-être de votre chat. C’est pourquoi il est important de suivre rigoureusement les consignes de votre vétérinaire.

Sujets en lien avec la gingivite chez le chat

tartre-detartrer-detartrage-dents-chat

bande-blanche

Pour protéger votre chat dans n’importe quelle situation, Catedog vous conseille d’opter pour une assurance santé.

Catedog vous recommande SantéVet, numéro 1 de l’assurance santé animale :

assurance-mutuelle-sante-veterinaire-chien

bande-blancheVous vous posez une question sur la gingivite chez le chat ?

N’hésitez pas à vous tourner vers votre vétérinaire, le professionnel de la santé de votre chat 🐱

Conseil vétérinaire pour le chatbande-blanche

Docteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

Diplômée de l’École Nationale Vétérinaire d’Alfort, titulaire du Diplôme Inter-Ecoles de Vétérinaire Comportementaliste et cofondatrice du site Catedog.com

👍 Pensez à informer votre entourage en partageant cet article facile à comprendre grâce aux photos et illustrations 👍

Donnez votre avis :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (12 votes, moyenne : 4,58 sur 5)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Les commentaires et questions sont provisoirement fermés. Merci de votre compréhension

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>