Tumeur mammaire chez le chat

Les thèmes abordés

tumeur-mammaire_hemorragie_chatte

Découvrez nos conseils vétérinaires illustrés et des réponses aux questions que vous vous posez sur cette tumeur des mamelles très fréquente chez la chatte…

Description des mamelles de la chatte

Les mamelles sont les organes sécrétant le lait chez le chat femelle et assurant la lactation des nouveau-nés.

La chatte possède deux chaînes mammaires chacune composée de 4 mamelles (la chienne en possède 5) :

• 2 mamelles thoraciques x 2.

• 1 mamelle abdominale x 2.

• 1 mamelle inguinale x 2.

Soit 8 mamelles au total.

Les deux chaînes mammaires sont séparées par le sillon intermammaire.

Tumeur des mamelles de la chatte

Description de la tumeur mammaire chez le chat

La tumeur mammaire représente la troisième tumeur en terme de fréquence chez le chat, après le lymphome et la tumeur de la peau. Elle est cancéreuse neuf fois sur dix (une fois sur deux chez la chienne) et agressive dans 50% des cas. Elle peut également concerner le chat mâle (dans 1% des cas).

La tumeur concerne essentiellement les chattes âgées : l’âge moyen des animaux atteints se situe entre 10 et 12 ans avec un intervalle allant de 9 mois à 23 ans.

Les chattes non stérilisées sont prédisposées aux tumeurs mammaires, les hormones pouvant jouer un rôle important dans la prolifération des cellules tumorales chez la chatte entière. On dit alors que la tumeur est hormonodépendante.

La stérilisation est donc bénéfique pour la chatte, surtout si celle-ci est faite précocement. Il est alors conseillé de stériliser sa chatte précocement vers 6 mois, juste avant les premières chaleurs. Le risque de développer une tumeur est alors 9 fois moins élevé voire nul. Par contre, après l’âge de 2 ans, la stérilisation ne diminue plus le risque de développer une tumeur mammaire.

Concernant la stérilisation temporaire qui fait appel à l’usage de progestagènes, sous forme de pilule contraceptive, celle-ci n’est pas conseillée sur le long terme car elle peut augmenter le risque de tumeur mammaire. La stérilisation définitive est donc recommandée, surtout si vous ne comptez pas faire reproduire votre chatte.

Le Siamois ainsi que l’American Shorthair semblent plus prédisposés aux tumeurs mammaires que les autres races de chat. Le Siamois présente 2 fois plus de risques de développer une tumeur mammaire.

Il est important de surveiller régulièrement les mamelles de sa chatte : un contrôle régulier ainsi que la palpation des mamelles de sa chatte permet la détection d’une tumeur mammaire à un stade débutant. Il est donc fortement recommandé de consulter un vétérinaire dès l’observation d’un petit nodule sur une mamelle de votre chatte.

Attention ! La grosseur de la tumeur ne détermine pas forcément sa nature (bénigne ou maligne). En effet une petite masse peut être maligne et produire des métastases dans d’autres organes. Une analyse histologique est nécessaire pour déterminer la nature cancéreuse ou non de la tumeur.

tumeur-mammaire_©catedog.com

Les tumeurs mammaires chez la chatte peuvent être :

Des tumeurs bénignes

Les tumeurs bénignes sont des tumeurs non cancéreuses donc sans gravité  et qui n’engendrent pas de métastases. C’est-à-dire qu’elles ne se propagent pas à d’autres parties du corps. Cependant la présence d’une tumeur bénigne ne doit pas être prise à la légère ni être négligée. En effet une chatte présentant un gonflement, un nodule ou un kyste précancéreux a 9 fois plus de risques de développer un cancer mammaire.

Les tumeurs bénignes peuvent être :

• Un fibroadénome (45% des cas), qui se développe au sein du tissu fibreux et du tissu glandulaire.

• Un adénome (5% des cas), qui se forme au sein du tissu glandulaire.

• Un papillome qui prend naissance au sein de la muqueuse.

• Autres tumeurs…

Des tumeurs malignes

Les tumeurs malignes sont des tumeurs graves encore appelées cancer ou tumeurs cancéreuses. Elles peuvent se propager à d’autres parties du corps (on parle alors de métastases) et engager le pronostic vital de la chatte.

Les tumeurs malignes peuvent être :

• Un adénocarcinome (40 à 80% des cas), qui se forme au sein du tissu glandulaire.

• Un épithélioma, qui se développe au sein du tissu épithélial.

• Un sarcome, qui prend naissance au sein du tissu conjonctif.

• Mixte (carcino-sarcome).

tumeur-mammaire-adenocarcinome_©catedog.com

Il existe différents degrés d’extension, appelés “stades” dans l’évolution d’une tumeur mammaire maligne :

• Stade 1 : naissance de la tumeur dans le tissu d’une mamelle. Elle est unique et de petite taille.

• Stade 2 : la tumeur grossit localement dans le tissu mammaire.

• Stade 3 : la tumeur se propage et envahit les tissus avoisinants et les ganglions (ou noeuds) lymphatiques situés dans la région.

• Stade 4 : la tumeur dissémine des cellules cancéreuses dans les vaisseaux sanguins : il y a formation d’une ou plusieurs métastases dans d’autres organes à distance de la tumeur primitive.

Stades de la tumeur mammaire chez le chat

En savoir plus : sur les tumeurs bénignes et malignes et les métastases chez le chat.

Symptômes et diagnostic de la tumeur mammaire chez le chat

Symtômes de la tumeur mammaire

• Au début de la maladie, les symptômes sont locaux.

• On observe ou on palpe un nodule (formation anormale présentant en général une forme arrondie) de quelques millimètres à plusieurs centimètres, souvent multiples, sur une ou plusieurs mamelles (50% des chattes présentent plusieurs localisations).

• Une plaque érythémateuse cutanée peut être observée autour de la tumeur, caractérisée par une rougeur plus ou moins étendue sur la peau. Les glandes mammaires sont chaudes, enflammées et présentent un œdème. Il s’agit d’un carcinome inflammatoire qui représente moins de 10% des tumeurs mammaires malignes.

Diagnostic de la tumeur mammaire

Avant tout traitement, il est nécessaire de faire un bilan d’extension afin de rechercher d’éventuelles métastases dans d’autres organes (les ganglions ou noeuds lymphatiques et/ou les poumons, le foie, les reins, l’encéphale (cerveau), la rate, la peau est les os). Des radiographies du thorax sont effectuées ainsi qu’un scanner ou une IRM lors de troubles neurologiques associés chez le chat.

Après la chirurgie, une analyse histologique est sollicitée afin de déterminer la nature de la tumeur (bénigne ou maligne). Une étude de la structure des tissus et des cellules est alors effectuée dans un laboratoire spécialisé.

Traitement de la tumeur mammaire chez le chat

Le traitement privilégie la chirurgie

Elle peut être plus ou moins complétée selon les cas par une radiothérapie et/ou une chimiothérapie.

• La radiothérapie permet de réduire les risques de récidives. Il s’agit d’une radiothérapie dite adjuvante qui, après le retrait de la tumeur, est pratiquée afin d’éliminer les éventuelles cellules cancéreuses subsistant localement. La radiothérapie consiste à envoyer des rayons afin de détruire les cellules tumorales tout en épargnant les tissus qui les entourent.

• Une chimiothérapie peut être effectuée, sous réserve, en cas de métastases. Elle consiste à l’administration de médicaments qui agissent sur les cellules cancéreuses. Le traitement a pour but de détruire les cellules ou de stopper leur multiplication.

Il est fortement conseillé d’opérer dès la détection de la tumeur, même de petite taille. Attendre qu’une petite tumeur évolue pour opérer n’est pas recommandé.

Chez le chat, il est conseillé de retirer l’ensemble de la chaîne mammaire (soit quatre mamelles).

Chirurgie de la tumeur mammaire du chat

Le traitement chirurgical reste cependant déconseillé dans certains cas :

• Lors d’existence de métastases, sauf si cela permet d’augmenter le confort du chat en cas de tumeur ulcérée par exemple.

• Lors de présence de métastases cutanées autour de la tumeur dessinant une plaque érythémateuse (rougeur sur la peau), appelée carcinomatose cutanée.

• Lorsque le retrait est impossible, en raison d’adhérences par exemple.

Chirurgie d'une tumeur mammaire chez une chatte

Pronostic du cancer mammaire chez le chat

Il faut savoir que l’espérance de vie de la chatte ne dépend ni de la localisation de la tumeur ni du nombre.

Le pronostic dépend de plusieurs critères comprenant :

La taille de la tumeur

C’est le facteur le plus important. Le pronostic est significativement meilleur pour les chattes présentant une tumeur mammaire inférieure à 3 cm de diamètre.

Le degré d’invasion de la tumeur

Les ganglions ou noeuds lymphatiques périphériques sont-ils atteints ? Existe-t-il des métastases ? La tumeur étant invasive dans la plupart des cas et les métastases étant souvent présents au moment du diagnostic, le pronostic est généralement réservé ou mauvais. L’espérance de vie dépasse rarement un an après la chirurgie.

Le grade de la tumeur

Plus la ressemblance des cellules cancéreuses est proche du tissu d’origine, plus le grade est bas. Le développement de la tumeur est alors moins rapide et le risque de métastases dans d’autres organes plus tardif : le pronostic est meilleur.

Le degré d’ulcération de la tumeur

Le pronostic est plus mauvais lorsque la tumeur adhère aux tissus sous-jacents ou ulcère la peau sus-jacente.

Un traitement précoce

Plus le retrait de la tumeur est fait précocement, plus l’espérance de vie est importante.

Quelle est l’espérance de vie de la chatte ?

Comme nous l’avons dit précédemment, la taille de la tumeur est le facteur le plus important :

• 50% des chats sont encore en vie au bout de 6 mois pour une tumeur supérieure à 3 cm de diamètre après une chirurgie.

• 50% des chats sont encore en vie après 2 ans pour une tumeur comprise entre 2 et 3 cm.

• 50% des chats sont encore en vie après 3 ans pour une tumeur inférieure à 2 cm.

Mais attention ! Sont également à prendre en compte le degré d’invasion de la tumeur, la présence de métastases, le grade de la tumeur, la précocité du traitement…

Les récidives d’une tumeur mammaire

Le risque de récidive d’un cancer mammaire chez la chatte dépend beaucoup de son grade.

70% des tumeurs récidivent en moyenne après une chirurgie.

Le risque de récidive est de :

• 90% pour une tumeur de haut grade (très agressive).

• 70% pour une tumeur de grade intermédiaire (moyennement agressive).

• 24% pour une tumeur de bas grade (peu agressive).

Alimentation du chat souffrant d’une tumeur mammaire

Votre chatte a une tumeur mammaire ? L’aliment diététique recommandé ci-dessous est adapté aux besoins du chat atteint d’un cancer ou traité par chimiothérapie ou radiothérapie. Il s’agit d’un aliment thérapeutique.

Un aliment thérapeutique fait partie intégrante du traitement de votre chat. Celui-ci est prescrit par votre vétérinaire qui aura préalablement diagnostiqué une tumeur cancéreuse comme une tumeur mammaire.

En fonction du stade du cancer que votre vétérinaire aura établi grâce aux examens complémentaires réalisés, l’alimentation thérapeutique peut avoir un impact direct sur le mieux-être de votre chatte. C’est pourquoi il est important de suivre rigoureusement les consignes de votre vétérinaire.

Comme complément au traitement de la tumeur mammaire, nous vous recommandons de nourrir votre chatte avec l’aliment diététique suivant :

alimentation-nourrir-chat-cancer-convalescence-specific

Specific Omega Plus Support F/C-IN-W All ages Cat & Dog

Aliment complet assurant le soutien de la fonction immunitaire. Il est particulièrement indiqué chez le chat affaibli (cancer et convalescence). Teneurs élevées en énergie, matières grasses, protéines et autres nutriments essentiels pour favoriser la récupération et compenser la faible prise alimentaire chez le chat dont les besoins sont accrus et dont l’appétit est diminué. Ingrédients hautement digestibles pour assurer l’absorption optimale des nutriments. Contient des β-1,3/1,6-glucanes et des teneurs élevées en acides gras Oméga-3. Texture très fine adaptée à l’alimentation assistée à la seringue. Attention : aliment thérapeutique comportant diverses contre-indications et ne devant être administré à votre chat qu’après prescription par votre vétérinaire

bande-blancheachat-sante-conseil-veterinaire-chat

Sujets en lien avec la tumeur mammaire chez le chat

bande-blancheVous vous posez une question sur les tumeurs mammaires chez la chatte ? N’hésitez pas à vous tourner vers votre vétérinaire, le professionnel de la santé de votre chatte 🐱

bande-blancheDocteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

👍❤️Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager ! Votre soutien nous est essentiel pour aider Catedog à grandir ❤️

Donnez votre avis :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (12 votes, moyenne : 4,67 sur 5)
Loading...

2 commentaires

  • Christelle

    Bonjour

    L’ablation du cancer des mamelles obtient combien de chance de réussite ?
    Il n’est dit nul part quelle est la chance de survie de la chatte après opération.
    Evidemment, on se doute que le stade de prise en charge joue sur le résultat mais il existe bien des chiffres sur les guérisons de ce cancer non ?

    Avec mes remerciements par avance pour vos réponses.
    Christelle

    • Docteur Laurence Dillière Lesseur

      Chez la chatte, 90 % des tumeurs mammaires sont cancéreuses et dans 50 à 90 % des cas, les métastases sont déjà présentes au moment du diagnostic (ce qui signifie que le cancer peut déjà être généralisé) ! Ce sont surtout les chiffres à retenir. Parmi ces tumeurs malignes on retrouve plusieurs natures histologiques (différents types de cancers) : adénocarcinomes, sarcomes, carcinosarcomes, épithéliomas variés aux noms barbares (trabéculaires, antaplasiques, à cellules fusiformes). La survie dépend de multiples paramètres : état général après l’intervention, rapidité d’évolution de la tumeur, nature et taille de la tumeur, si celle-ci a infiltré les tissus aux alentours ou non, si des métastases sont présentes dans les ganglions lymphatiques et les différents organes (poumons, foie, reins, encéphale, rate, peau).
      Le grade de la tumeur (apparence de celle-ci déterminant son degré d’agressivité) est un élément clé du taux de survie post-opératoire. Chiffres concernant l’adénocarcinome : grade 1 = 17 mois, grade 2 = 7.3 mois, grade 3 = 5.6 mois (Weijer K, J Natl Cancer Inst, 1983).
      Chez les chattes, en raison du risque important de métastases, une chimiothérapie complémentaire de la chirurgie est fortement indiquée pour augmenter le taux de survie.

Les commentaires et questions sont provisoirement fermés. Merci de votre compréhension

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>