Apprendre la marche en laisse à son chien

Les thèmes abordés

encourager-son-chiot-promenade

La marche en laisse constitue un geste civique indispensable à la maîtrise de son chien en ville. Ne jamais oublier que vous êtes responsable de votre animal !

Si vous souhaitez faire appel à un éducateur canin pour vous aider, nous conseillons de faire appel à un éducateur utilisant les méthodes positives.

Découvrez nos conseils vétérinaires et des réponses aux questions que vous vous posez sur la promenade du chiot et du chien en laisse…

Premiers apprentissages de la marche en laisse

Il est conseillé d’apprendre la marche en laisse dès l’acquisition du chiot afin qu’il ne prenne pas de mauvaises habitudes.

Il n’est pas toujours aisé de promener son chiot en laisse lorsque celui-ci n’est pas habitué. Pour faciliter son adaptation, il est préférable de procéder progressivement.

Ce qu’il faut faire avec un chiot

Les premiers jours de l’apprentissage, il est préférable de na pas trop s’éloigner de son domicile. Il est même recommandé de commencer par habituer le chiot à l’intérieur en pratiquant de petits exercices.

On applique à son chien un collier sur lequel on attache une laisse légère et plutôt courte. Puis on l’incite à avancer en le stimulant avec un jouet qui lui plaît (par exemple, un jouet qui couine lorsqu’on appuie dessus).

On peut procéder de même en utilisant une friandise. Dans ce cas, n’oubliez pas de déduire la quantité équivalente de la ration alimentaire.

• Il est conseillé de tenir votre chiot près de votre pied, et de le féliciter s’il s’y maintient.

• Les exercices ne doivent pas durer trop longtemps afin de conserver la concentration de votre chiot, mais doivent être répétés, si possible, plusieurs fois par jour. D’une manière générale, quel que soit son âge, un chien bien équilibré ne doit pas travailler plus d’une demi-heure pour rester bien concentré.

Lorsque cela fonctionne à l’intérieur, on poursuit les efforts à l’extérieur.

Petit à petit, le chiot se concentrera sur toutes les stimulations présentes dans son environnement (odeurs, autres chiens,…) en supportant parfaitement la laisse.

Ce qu’il ne faut pas faire avec un chiot

Il est déconseillé de tirer son chiot de force lorsqu’il refuse d’avancer. Il faut persévérer à l’encourager en utilisant des jouets ou des croquettes.

Il est également déconseillé d’ “l’hélitreuiller” le chiot pour le prendre dans les bras. Sa peur serait alors fondée à ses yeux puisqu’en le prenant dans vos bras, vous le soustrayez à un éventuel danger.

La marche en laisse à l’extérieur avec un chien

promenade_marche au pied_chien
bande-blanche

Le collier du chien

Les qualités requises

Le collier ne doit pas être lourd et ne doit pas faire de bruit afin de ne pas effrayer votre chien.

Afin de l’habituer à celui-ci, il est important de jouer immédiatement avec lui, après avoir mis le collier.

Éviter le harnais classique qui ne permet pas de transmettre les informations au chien.

Globalement, il faut se souvenir que l’appel à la force est déconseillé.

Le matériel spécifique

Un collier dirigé à partir du chanfrein grâce à une muserolle (type “Canny collar”) ou un harnais spécial dirigé à partir du poitrail (type “Easy walk”) peut permettre l’apprentissage par le contrôle en douceur, car alors c’est la tête ou le haut du corps qui sont déviés obligeant presque automatiquement le chien à ralentir, ce qui facilite son retour au pied.

On recommande l’usage de ce type de matériel à partir de 6 mois d’âge.

L’absence de pression au niveau de la trachée, avec ce type de matériel, limite notamment, les risques d’irritation et d’essoufflement. Cela permet également d’éviter que le chien réponde de manière réflexe en tirant davantage lorsque la laisse est sous tension.

Chez le chiot, un collier classique suffit en général, à condition de respecter les consignes de la marche en laisse détaillés ci-dessous.

La laisse du chien

Les qualités requises

Elle est en cuir ou en synthétique et doit avoir une longueur fixe comprise entre 1 m et 1m 20, elle ne doit être ni trop longue, ni trop courte.

Les laisses à éviter

Les laisses à enrouleur, susceptibles de créer des accidents (fauchage de passants, fuite du chien sur la route) sont à éviter. De plus, l’enrouleur non bloqué laisse trop d’initiatives au chien qui n’est alors pas en condition pour recevoir vos informations. Ce type de laisse peut à la limite convenir en lieu et place d’une balade lâchée dans un endroit adapté.

Il faut également éviter de mettre la laisse sous tension. Cela alerte le chien, qui se met en général à tirer davantage, jusqu’à l’étouffement parfois. En effet, il s’agit d’un réflexe naturel qui consiste à résister à la pression exercée sur son encolure.

mensurations-museliere-collier-harnais-chien

Technique d’apprentissage de la marche au pied en laisse

Pour capter et maintenir l’attention du chien, il s’agit d’être plus attractif que le milieu ambiant. On réalisera des demi-tours fréquents.

Le préalable requis

Dans tous les cas, le préalable requis est de retirer toute surexcitation au chien avant de commencer l’apprentissage.

Pour exemple :

• On ne travaillera pas avec un chien qui n’est pas sorti depuis plusieurs jours ou même plusieurs heures. On le sortira au moins deux fois par jour (minimum par périodes de 10 à 15 minutes) avant de commencer à travailler la marche en laisse.

Si nécessaire, en utilisant un des colliers ou harnais cités plus haut pour faciliter la sortie (le harnais “Easy walk” avec la boucle devant est particulièrement pratique et efficace pour maîtriser le chien).

• On travaillera au préalable, les ordres “stop” et “assis” sans bouger.

Il existe plusieurs manières d’inculquer la marche au pied à son chien

• Le clicker training

Certains éducateurs apprennent la marche au pied au moyen d’un clicker (le click de l’objet est associé à la récompense par le chien).

• La méthode dite naturelle.

D’une manière générale, toute méthode coercitive (tractions répétées sur le collier) est à éviter. La méthode dite naturelle est une méthode positive associant la récompense à la bonne réalisation de l’apprentissage par le chien. Les intonations de votre voix sont particulièrement importantes, elles permettent à votre chien de vite et bien comprendre lorsque vous êtes satisfait de lui.

Chez le chiot, la récompense alimentaire administrée dès que le chiot marche au pied permet d’accélérer le processus d’apprentissage.

Chez l’adulte, on renforce en félicitant longuement le chien dès qu’il marche au pied. On peut accessoirement utiliser les friandises.

Quelques conseils pratiques

• Quelle que soit la méthode retenue, commencez à lui parler en prononçant son nom suivi de l’ordre “au pied” (votre chien se tenant alors à côté de vous).

• Tout en disant cela, tapotez votre cuisse comme pour signifier “un appel au jeu”. Vérifiez en faisant cela de ne pas renforcer l’excitation de votre chien.

• Dès qu’il est revenu à votre côté, félicitez-le chaleureusement (ou avec une friandise), la laisse devant restée détendue.

• Lorsque le chien vous dépasse et arrive en bout de laisse (celle-ci commence à se tendre), sollicitez un “stop-assis” (apprentissage déjà connu de votre animal). Puis repartez en disant l’ordre “avance”. Dès qu’il reste au pied, félicitez-le chaleureusement en répétant son nom suivi de la consigne “au pied”.

• Si votre chien tire beaucoup, mettez en place des demi-tours plus fréquents en répétant son nom suivi de “au pied”. Félicitez-le chaleureusement dès qu’il reste à votre niveau.

Comment traverser la chaussée avec son chien

Pour traverser la chaussée, le mieux est d’apprendre au chien de s’asseoir avant sur le trottoir, sur votre demande et de le féliciter de la voix en récompense.

La marche au pied sans laisse avec un chien

Dès que le chien connaît l’ordre “au pied” et répond facilement à la commande, la marche au pied sans laisse peut être envisagée dans un endroit sécurisé.

Si cela s’avère nécessaire, il est possible de recourir à un collier d’éducation à spray radiocommandé (envoi d’un jet d’air comprimé inodore et indolore) pour perfectionner l’apprentissage chez certains chiens plus réfractaires.

On recommande dans ce cas d’utiliser un collier envoyant au préalable un signal sonore au chien.

• Dès que le chien s’éloigne de votre jambe, déclenchez le signal puis le spray si le chien vous dépasse quand même. Votre chien apprendra progressivement que le signal sonore déclenche le spray d’air comprimé.

• Une fois qu’il est revenu au pied, félicitez-le.

• Chaque fois que l’acte est bien exécuté, n’oubliez pas de le féliciter chaleureusement.

Nous déconseillons l’usage des colliers électriques, qui mal utilisés, peuvent renforcer un état de détresse chez le chien.

Tutoriels d’éducation canine

Sortir son chien de chez soi sans se faire tracter

Apprendre la marche en laisse à son chien

Vous vous posez une question sur la marche en laisse du chiot ou du chien ? N’hésitez pas à vous tourner vers votre vétérinaire ou un vétérinaire comportementaliste, les professionnels de la santé de votre chien 🐶bande-blanche

Docteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

👍❤️Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager ! Votre soutien nous est essentiel pour aider Catedog à grandir ❤️

Donnez votre avis :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

2 commentaires

  • houplain

    mon chien est desobeissant lors des sorties a la lesse il est fou fou de plus il aboit apres les personnes il tire++

    • Docteur Laurence Dillière Lesseur

      Votre chien a-t-il suffisamment d’activité pour l’occuper et l’apaiser en dehors des séances d’apprentissage ? C’est le premier point important. Ensuite avez-vous la bonne technique d’apprentissage de la marche en laisse ? Peut-être faudrait-il faire appel à un éducateur utilisant le renforcement positif (https://catedog.com/videos/tutoriels-education-canine/apprendre-la-marche-en-laisse-a-son-chien/) pour vous aider, si vous éprouvez des difficutés. Cette méthode utilise la friandise comme récompense et permet d’obtenir des résultats rapides. Et enfin, il faudrait vous assurer que votre chien sache bien se contrôler car un déficit d’autocontrôles peut être à l’origine de difficultés d’apprentissage, de même que la crainte…Dans un premier temps, je vous conseille de faire le point avec votre vétérinaire. Si celui-ci détecte un trouble comportemental, il vous orientera vers un vétérinaire comportementaliste et dans le cas contraire, il devrait être en mesure de vous conseiller un éducateur canin compétent.

Les commentaires et questions sont provisoirement fermés. Merci de votre compréhension

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>