Mon chien aboie ou gémit : cause, solution

Les thèmes abordés

bande-blancheChien qui aboie

Le chien qui aboie, un motif de consultation fréquent chez le vétérinairebande-blanche

Mon chien aboie sur les gens quand je le promène ! Mon chien aboie quand il joue ! Mon chien gémit quand je pars ! Mon chien aboie quand je rentre !

Beaucoup de maîtres se plaignent des vocalises de leur chien qui se manifestent généralement sous la forme d’aboiements ou de gémissements. Celles-ci sont d’ailleurs un motif de consultation fréquent chez le vétérinaire. Or celles-ci peuvent avoir des origines multiples.

Découvrez les conseils d’un vétérinaire comportementaliste et des réponses aux questions que vous vous posez sur ce trouble du comportement chez le chien…

Pourquoi un chien aboie t-il ?

Le chien aboie à l’état naturel

Avant de formuler des conseils de base, il est important de souligner que les vocalises, chez le chien, à l’état naturel sont plutôt restreintes. Limitées à leur strict minimum, elles évitent à l’animal de se faire repérer par d’éventuels prédateurs.

Les aboiements possèdent une fonction de communication. Ainsi en aboyant sur ses congénères, le chien communique avec eux : il leur répond ou les invite au jeu, etc.

Mon chien aboie sur les gens

Causes des aboiements

Lorsqu’il aboie, le chien communique également avec ses maîtres ou des étrangers. Les aboiements sont souvent indésirables pour les maîtres lorsqu’ils viennent perturber leur tranquillité mais ils sont d’autant plus difficiles à empêcher qu’ils font partie du répertoire comportemental normal du chien.

Ainsi au contact de l’être humain, les aboiements chez le chien ont pris de l’ampleur : ils ont pour fonction d’alerter ses maîtres sur quelque chose de nouveau qui se passe dans l’environnement, de réclamer de l’attention ou sont associés à des manifestations émotionnelles diverses.

Lorsque le chien obtient l’attention escomptée en aboyant, il est encouragé dans sa motivation à aboyer pour obtenir de nouveau l’attention de ses maîtres. Ainsi, les aboiements peuvent être renforcés par les maîtres qui font part d’un comportement réceptif envers leur chien.

Mais les aboiements possèdent également une composante génétique non négligeable que l’humain a lui-même volontairement sélectionné dans certaines races. Les chiens de vènerie, par exemple, sont ainsi réputés pour leur propension à aboyer.

Il existe également des troubles avérés du comportement qui peuvent se manifester par des aboiements. Un trouble de la communication ou encore une hyperactivité peuvent, par exemple, générer des aboiements récurrents et excessifs.

Les causes peuvent donc être variées.

Exemple d’aboiements autorenforcés

Les aboiements peuvent également être renforcés en l’absence du propriétaire.

Donnons un exemple de contexte fréquent d’aboiements renforcé à l’insu des maîtres : le facteur qui dépose le courrier dans la boîte aux lettres déclenche des aboiements réactionnels de la part du chien.

Puis le facteur s’éloigne pour continuer sa tournée.

Cependant le chien qui constate cet éloignement, “interprète” que ses aboiements ont fait fuir le facteur.

Cela encourage le chien à recommencer la fois suivante.

Il en est de même lorsque le chien aboie sur les gens qui passent devant la maison.

Conséquences des aboiements

Les causes doivent être identifiées pour permettre de régler les aboiements aux conséquences indésirables, parfois source de litige de voisinage.

Une visite chez un vétérinaire permet par ailleurs d’éliminer un trouble du comportement qui, s’il existe et n’est pas traité, peut s’aggraver.

Mon chien aboie ou gémit seulement en ma présence

Contexte

Ce comportement est susceptible d’apparaître à n’importe quel âge car il a été appris par le chien.

Diagnostic

Il s’agit en effet d’un rituel qui s’est progressivement installé entre les maîtres et le chien (phase de jeu autour de vocalises par exemple ou obtention de la demande lorsque le chien aboie).

Ce comportement normal est cependant gênant, puisqu’il suscite une demande d’arrêt de la part des maîtres, qui se tournent vers leur vétérinaire pour demander conseil.

Traitement

La solution consiste à quitter les lieux, à chaque fois que le chien se met à reproduire le rituel, dès le début des vocalises.

Comment faire cesser les aboiements d’un chien ?

bande-blancheaboiement_chienbande-blanche

Il n’existe pas de remède miracle aux aboiements intempestifs, d’autant plus que le comportement de garde est inné dans l’espèce canine. Il est avant tout nécessaire d’en analyser le contexte, de comprendre si le comportement est normal ou ne l’est pas, de regarder combien de temps le chien passe à aboyer, etc.

Chaque maître n’a pas non plus les mêmes références en terme de tolérance.

En effet, le chien peut aboyer lors de l’arrivée d’un être familier, cela aura une connotation positive pour le chien (il est content) mais les maîtres ne le seront pas forcément, alors qu’à d’autres moments, ceux-ci seront contents que le chien fasse son travail de garde : lorsqu’il aboie sur les étrangers qui s’approchent ou qui préviennent de l’arrivée d’un intrus.

En l’absence de trouble comportemental avéré, voici quelques techniques faisant souvent appel au bon sens :

Eduquez votre chien

Tout travail d’éducation positive utilise la récompense pour obtenir le comportement souhaité et supprimer le comportement indésirable.

Si votre chien aboie dans un contexte d’excitation, détournez son attention !

Il est possible d’interrompre les aboiements indésirables en mettant en place un ordre simple, du type « silence » ou « non, stop ». Dans ce cas, interrompez systématiquement votre chien au moment où il commence à aboyer en le surprenant d’un « silence » ou « non stop » sur un ton ferme. Précédez l’ordre choisi du nom de votre chien. En l’occurence, si votre chien s’appelle Max, dites : « Max, silence ! » ou « Max, non, stop! ». Vous pouvez aussi utiliser un bruit (klaxon ou jouet « pouic-pouic) pour l’interrompre. Puis réorientez le comportement de votre chien vers une situation calme et acceptable, comme la position assise par exemple que vous récompenserez. Particulièrement chez un chiot surexcité, il est important de travailler la position assise bien au calme en amont de la cause déclenchant l’excitation.

Si votre chien aboie lorsque quelqu’un sonne à la porte d’entrée (ou au portail) de votre habitation, montrez-lui que c’est vous le gardien !

1 • Montrez à votre chien que vous avez bien reçu son message en vous dirigeant vers la porte d’entrée ou le portail.

Tout en le faisant, évitez d’augmenter votre niveau de vigilance, car cela étant parfaitement perçu par votre chien, il est encouragé dans ses aboiements. Ne le regardez pas et ne lui manifestez aucune attention, avancez dans l’attitude la plus calme et la plus neutre possible. Toute parole ou toute émotion contribuerait à l’encourager à aboyer.

2 • Restez quelques instants devant la porte d’entrée ou le portail, ce qui montre à votre chien que vous portez un intérêt à ce qui se passe derrière.

3 • Puis repartez vers l’endroit d’où vous veniez, en continuant de ne manifester aucun intérêt à votre chien. Vous lui montrez par là que c’est vous qui assurez la protection du groupe et qu’il n’y a aucun danger.

4 • Enfin remerciez-le de la qualité de sa garde en l’appelant gentiment et en le caressant.

Ainsi, les aboiements qui au départ constituaient une source d’énervement pour vous et induisaient un cercle vicieux (votre chien aboyait davantage) devient source d’échange positif. Au fur et à mesure de l’apprentissage, lorsque vous constatez que votre chien commence à guetter vos réactions, vous pouvez l’appeler et le récompenser pour lui montrer que vous avez entendu, qu’il n’y a aucun danger et que vous vous en occupez.

Vous pouvez aussi apprendre à votre chien, dès son plus jeune âge, à attendre à distance de la porte en pratiquant des exercices progressifs. Cette technique nécessite souvent de faire appel à un éducateur pour bien la maîtriser. Sachant que le chien apprend progressivement, le tout est de rester cohérent. Ce ne peut pas être un jour « oui » et un autre jour « non » 🙂

Par ailleurs, évitez toujours de placer le lieu de couchage de votre chien dans l’entrée de votre habitation, cela l’encouragerait dans son comportement de garde.

Apprenez l’ordre « assis » à votre chien

Pour pouvoir récupérer l’attention de votre chien et le maîtriser, travaillez l’ordre « assis » en milieu calme. Commencez dès son plus jeune âge, au moment de son acquisition, toujours en précédant l’ordre du nom de votre chien. En l’occurence, si votre chien s’appelle Max, dire : « Max, assis! ». Cela vous permettra de pouvoir récupérer l’attention de votre chien, en le faisant asseoir au moment opportun.

Demander à un chien de s’asseoir avant de le récompenser permet de lui montrer que l’objectif est atteint.

Ne parlez pas à votre chien

Si vous ne répondez pas aux sollicitations de votre chien qui aboie sur vous pour obtenir une demande d’attention ou autre chose, le comportement finira pas s’éteindre. Mais à l’unique condition que vous ne répondiez plus jamais. Répondre, ne serait-ce qu’une seule fois de temps en temps, entretient et ancre le comportement d’aboyer.

Il ne faut pas non plus caresser votre chien et/ou lui parler doucement. Au lieu de stopper ses aboiements, cela risquerait de les renforcer. En effet, les caresses constituent une récompense pour votre chien et donc un renforçateur puissant.

Adaptez le mode de vie de votre chien

Si vous avez un jardin, ne laissez pas votre chien seul dehors pendant des heures durant lesquelles il aboiera sur des passants qui longent la clôture de votre jardin (son territoire). Sortez-le régulièrement pour assouvir ses besoins d’exercice et proposez-lui des jouets à mastiquer pour l’occuper.

Proposez-lui également des activités, si vous habitez en appartement, au lieu de le laisser guetter le moindre bruit derrière la porte d’entrée.

Isolez momentanément votre chien

Il n’est pas toujours possible d’ignorer son chien car certains individus paraissant inépuisables. Il est alors possible d’ isoler momentanément votre chien jusqu’à ce qu’il se calme. S’il se remet à aboyer quand vous le remettez en votre présence, isolez-le de nouveau quelques minutes. Et ainsi de suite jusqu’à ce que les aboiements aient totalement cessé. Cette méthode nécessite beaucoup de patience et de constance.

D’autres conseils…

Ne pas crier plus fort que votre chien n’aboie.

Si votre chien aboie sur ses congénères, participez à des cours d’éducation canine en groupe avec d’autres chiens, afin d’entretenir sa socialisation et d’améliorer son comportement en groupe.

Tout échec doit motiver une demande de conseils auprès de votre vétérinaire, voire une consultation avec un vétérinaire comportementaliste.

Et les colliers anti-aboiements pour stopper votre chien ?

Si le chien est équilibré et ne présente pas de trouble émotionnel avéré, il est possible de lui faire porter un collier radio-commandé, en votre présence ou en votre absence. Certains colliers libèrent un spray inoffensif tandis que d’autres envoient une vibration (voir « Produits recommandés » en fin d’article). Celui-ci surprend suffisamment votre chien pour lui faire interrompre le comportement indésirable. Attention à bien en respecter les consignes d’utilisation. Certains chiens parviennent à déjouer cette ruse du maître !

Les colliers anti-aboiements qui délivrent une décharge électrique sont fortement déconseillés car ils peuvent mettre le chien en état de détresse lorsqu’ils sont mal utilisés, générant anxiété et agressivité. En effet, les décharges électriques ne sont pas indolores !

Avant d’utiliser ce type de collier, parlez-en à votre vétérinaire qui éliminera au préalable l’existence d’un trouble émotionnel.

Parmi les troubles émotionnels incluant les aboiements ou les gémissements, on retrouve diverses situations :

Mon chien aboie ou gémit quand il est seul

Contexte

Il s’agit en général de pleurs et de gémissements associés à des rituels de départ et de retour de la part des maîtres.

Des troubles du sommeil peuvent cohabiter.

Le problème peut survenir à tout âge du chien.

Diagnostic

On se trouve en présence d’un trouble émotionnel stabilisé par un hyperattachement à l’égard des maîtres.

Traitement

Il faut d’abord traiter le trouble à l’origine de l’hyperattachement avant d’essayer de résoudre ce dernier. Cela nécessite une prise en charge par un vétérinaire comportementaliste.

Mon chien aboie ou gémit quand je suis seul à m’absenter

Contexte

Il s’agit en général de pleurs et de gémissements associés à des rituels de départ et de retour de la part de cette personne.

D’autres symptômes peuvent cohabiter :

• Des destructions dans l’habitat.

• Une malpropreté dispersée.

• Un léchage anxieux jusqu’à la formation d’une plaie de léchage sur une partie du corps (en général une patte avant).

• Le chien suit son maître partout.

Le problème survient au moment de la puberté du chien.

Diagnostic

On est en présence d’un trouble émotionnel lié à la non-rupture du lien d’attachement primaire, qui unit le chien à sa mère de substitution, c’est-à-dire son nouveau maître.

Ce trouble est également appelé anxiété de séparation.

Traitement

Une thérapie de détachement sera proposée par le vétérinaire, assortie d’un traitement médicamenteux, permettant de lever l’état anxieux.

Il est également possible d’utiliser des phéromones apaisantes, utiles dans tous les troubles anxieux. Pour cela un diffuseur favorisant la stabilité émotionnelle du chien peut être branché dans l’habitat.

Une restructuration sociale doit être entreprise en parallèle afin d’optimiser l’intégration du chien dans la famille.

Mon chien aboie ou gémit tout le temps

La présence ou l’absence des maîtres n’a pas d’influence sur l’apparition des vocalises.

Soit les vocalises sont générées par de nombreuses stimulations

Contexte

Il peut s’agir de bruits, de personnes…

D’autres symptômes peuvent cohabiter : parfois une malpropreté depuis toujours, un léchage anxieux jusqu’à l’apparition d’une plaie de léchage sur une partie du corps (en général une patte avant), le chien explore peu, il fuit et évite beaucoup certaines ou de nombreuses stimulations.

Le chien est peureux et stabilise très souvent son instabilité émotionnelle en créant un hyperattachement avec ses maîtres.

Diagnostic

Ce trouble est également appelé syndrome de privation sensorielle. Il apparaît chez des chiens qui se sont développés dans un milieu pauvre en stimulations.

Traitement

Dans ce cas, une prise en charge par un vétérinaire compétent en comportement est nécessaire.

Soit les vocalises consistent en des aboiements furieux du chien au moment du départ du maître

Contexte

Les vocalisent peuvent se poursuivre un peu après le départ des maîtres. Peuvent cohabiter des menaces (non systématique).

Les autres symptômes sont : des destructions localisées autour des issues (porte d’entrée par exemple), des marquages sociaux (petits volumes d’urines ou selles bien moulées dans des endroits bien visibles).

Le chien explore normalement, mais il surveille ses maîtres.

Le problème survient au moment de la puberté ou chez un chien adulte.

Diagnostic

Dans ce cas, il a valeur de “revendication hiérarchique” de la part du chien.

On est en présence d’un trouble de l’organisation sociale du groupe, encore appelé sociopathie.

Traitement

ll faut réinstaurer des règles sociales convenables, ainsi qu’une communication claire au sein du groupe.

Soit les vocalises apparaissent à tout moment et à la moindre stimulation du chien

Contexte

Les vocalises sont parfois associées à de la malpropreté ponctuelle (selles et urines).

Le chien ne contrôle pas sa morsure et il mordille incessamment.

Il présente également des troubles du sommeil et des apprentissages.

Le chien explore son environnement, de façon exacerbée, sans aucun contrôle de ses mouvements, et ne se repose jamais, aux dires de ses maîtres.

Diagnostic

Ce trouble est encore appelé : syndrome hypersensibilité – hyperactivité.

Traitement

Le traitement vise à contrôler l’impulsivité, à diminuer l’anxiété du chien et à récupérer des autocontrôles normaux.

Soit les vocalises consistent en des plaintes apparaissant par crises chez le chien

Contexte

Les vocalises sont sans cause déclenchante particulière, le jour ou la nuit.

Elles peuvent être associées à de la malpropreté chez le chien liée à une perte des apprentissages.

Des troubles du sommeil et un désintérêt pour le milieu ambiant sont associés.

Le chien explore oralement (avec sa gueule) son environnement.

Diagnostic

Le trouble correspond à une reprise des conduites infantiles et à une perte des acquis comportementaux.

Ce trouble est appelé dépression d’involution.

Traitement

La prise en charge vétérinaire reste essentiellement médicamenteuse. Elle consiste pour le volet comportemental, à faire conserver au chien des activités de groupe, dans la mesure où cela reste possible. Et surtout, à éviter de l’exclure de la famille.

Produits recommandés pour le chien qui aboie

Pour vous aider à éliminer ce comportement indésirable chez votre chien, nous vous recommandons les produits suivants :

collier-anti-aboiement-chien-masbrill

Collier anti-aboiement avec vibration et bip – Masbrill

Ce collier anti-aboiement se déclenche automatiquement par les aboiements du chien. Les tremblements ou les aboiements d’autres chiens ne déclenchent pas le collier. 2 modes : son et vibration. 2 boutons pour régler la sensibilité en fonction de la taille du chien. Se recharge par câble USB pour environ 10 jours d’utilisation régulière. Est résistant à la pluie

collier-anti-aboiement-chien-spray

Collier anti-aboiement avec spray – Soyao

Ce collier anti-aboiement se déclenche automatiquement lorsque le chien aboie en envoyant un spray à la citronnelle. Possibilité de régler le volume de spray en fonction du chien. Se recharge par câble USB pour 10 jours d’utilisation environ. Est résistant à la pluie

bande-blanche

👉 Catedog est un site complètement indépendant, les recommandations d’achats de produits y sont délivrées en toute objectivité pour le bien-être de votre chien.

Boutique d’accessoires pour le chien

 Sur Catedogshop.com, nous vous proposons des accessoires stylés, à des prix accessibles, soigneusement sélectionnés par un vétérinaire comportementaliste pour le bien-être de votre chat ou de votre chien.

Des accessoires stylés pour votre chien

Boutique en ligne d'accessoires pour le chien

Sujets liés aux aboiements et gémissements chez le chien

Catedog vous recommande SantéVet, numéro 1 de l’assurance santé animale :

assurance-mutuelle-sante-veterinaire-chien

bande-blancheVous vous posez une question sur les aboiements et les gémissements chez le chien ?

N’hésitez pas à vous tourner vers votre vétérinaire ou un vétérinaire comportementaliste, les professionnels de la santé de votre chien 🐶

Conseil vétérinaire pour le chienbande-blanche

Docteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

Diplômée de l’École Nationale Vétérinaire d’Alfort, titulaire du Diplôme Inter-Ecoles de Vétérinaire Comportementaliste et cofondatrice du site Catedog.com

👍 Pensez à informer votre entourage en partageant cet article facile à comprendre grâce aux photos et illustrations 👍

Donnez votre avis sur les aboiements et gémissements du chien :

Échangez entre internautes

C'est parti !

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>