Eduquer son chiot à la propreté

Les thèmes abordés

Définition de la propreté chez le chien

apprentissage_proprete_chienRappelons que la propreté constitue une notion proprement humaine qui n’a aucun sens pour le chien : en effet, “être propre” pour un chien, consiste juste à ne pas faire sous lui dans son lieu de couchage.

On va donc éduquer un chiot de façon à respecter les critères humains de propreté (règles d’hygiène respectant notre mode de vie). C’est-à-dire, évacuer ses déjections (urine et selles) à l’extérieur de l’habitation, et si possible, à l’endroit que nous aurons choisi pour lui.

Ce qu’il faut faire

La meilleure technique consiste à utiliser la récompense lorsque votre animal exécute le bon comportement. En parallèle, n’oubliez-pas de vermifuger votre chiot tous les mois jusqu’à 6 mois.

Commencer dès l’acquisition

En général, un chiot acquis vers 2 mois (âge auquel l’apprentissage débute) acquiert complètement la propreté autour de 4 mois. La propreté nocturne étant la dernière acquise.

S’il a un peu de retard, ne vous inquiétez pas trop vite. Parlez-en à votre vétérinaire, celui-ci vous orientera par des conseils adaptés.

Dans tous les cas, les visites de primo-vaccinations chez le vétérinaire (entre 2 et 4 mois) sont aussi l’occasion de mettre en place cet apprentissage et de de contrôler sa bonne acquisition.

Sortir votre chiot après chaque activité ou toutes les 2 heures

Le secret de la réussite consiste à sortir votre chiot juste après les repas (donner l’alimentation à heure fixe facilite l’apprentissage) ou les phases de jeux, dès qu’il se réveille ou plus généralement dès qu’il achève une activité. Faites-le marcher, car le mouvement active les systèmes favorisant l’élimination des urines et des selles.

Si vous en avez la possibilité, sortez-le toutes les 2 heures. Cela sera favorable à l’accélération de l’apprentissage.

proprete_urine_pipi_chiot

Récompenser votre chiot chaleureusement

Dès que votre animal a terminé de faire ses besoins, récompensez chaleureusement celui-ci (caresses, intonation positive de la voix : utiliser le « parler bébé », la récompense alimentaire n’est pas toujours pratique pour la mise en place de cet apprentissage, on ne la recommande pas forcément).

Si le chiot est pris sur le fait à l’intérieur, il faut intervenir dès que l’animal se met en position en l’interrompant verbalement d’un “NON” ferme.

En plus d’interrompre la séquence d’élimination, cela permet de prendre le chiot pour l’emmener vers l’endroit (à l’extérieur) où l’on désire qu’il élimine. Attendre alors qu’il exonère à nouveau.

Lorsqu’il a terminé, on le récompense chaleureusement.

Dans l’idéal, il ne faut pas rentrer votre chiot tant qu’il n’a pas fait ses besoins. On conseille de poursuivre un peu la promenade avant de le rentrer. Cela évite que celui-ci associe la fin de ses besoins et la fin de la promenade.

Ce qu’il ne faut pas faire

Utiliser des tapis de propreté

Ne jamais commencer l’apprentissage en utilisant un tapis de propreté, un journal ou une serpillière. Le chiot doit être sorti dès le début, cela favorise en outre l’acquisition de son équilibre émotionnel car il s’habitue dès le départ à son milieu futur de vie.

De plus, cela n’est pas plus facile, ni pour lui, ni pour vous, car cela induit une étape supplémentaire. Un jour ou l’autre, il faudra bien que le chiot fasse ses besoins à l’extérieur.

Si vous avez commencé avec cette méthode, vous devez le déconditionner et mettre en place un nouvel apprentissage : déplacez progressivement le journal jusqu’à le placer derrière la porte. Quand le chiot demandera à y accéder, vous pourrez alors l’emmener dehors sans oublier un petit bout de journal, jusqu’à vous en passer lorsque l’apprentissage sera acquis.

proprete_urine_pipi_chiot

Punir et nettoyer mal à propos

Il ne faut pas réprimander un chiot qui a déjà fait ses déjections à un endroit non désiré, ni lui mettre le nez dedans (cas lorsque vous ne l’avez pris pris sur le fait). Cela ne possède aucune vertu éducative pour lui.

Au contraire, cela ne peut que rendre anxieux votre animal et/ou lui apprendre à faire disparaître ses déjections en les ingérant ou à les émettre dans des cachettes de plus en plus retirées que vous finirez par découvrir.

Pour le nettoyage des lieux souillés par les déjections, nous conseillons :

• D’écarter momentanément votre animal de façon à ne pas ramasser celles-ci devant lui.

• De vous abstenir d’utiliser de l’eau de javel, ou un produit ammoniaqué qui fixeront les odeurs (ces produits augmentent l’attrait pour l’endroit et renforcent donc le comportement d’élimination à cet endroit).

• Après avoir retiré les déjections, de nettoyer le sol avec du vinaigre blanc ou de l’eau gazeuse qui neutralisent les odeurs.

La propreté nocturne

Ce qu’il faut savoir

Jusqu’à 3-4 mois, il est fortement recommandé de garder son chiot près de soi la nuit.

Outre la vertu rassurante et apaisante de votre proximité, socle de l’attachement de votre chiot, votre présence près de son lieu de couchage vous permettra de sortir votre chiot dès votre réveil, avant même que celui-ci n’ouvre un œil. Atout non négligeable pour l’acquisition de la propreté.

Aménager au chiot un « petit appartement »

Pour éviter les accidents urinaires nocturnes, il est possible de lui aménager un “petit appartement” constitué de deux parties : l’une confortable pour le couchage, l’autre sans matelas ou panier pour les besoins pressants. Si vous avez de la moquette, vous pourrez éventuellement et uniquement dans ce cas, mettre temporairement une alèse dans l’aire d’élimination, le temps que le chiot acquière la propreté.

proprete_urine_pipi_chiot

Le principe est que votre chiot ne puisse pas sortir de son enclos tout en étant rassuré par votre présence et que vous puissiez le voir.

Cela peut se réaliser facilement avec deux cartons ouverts au-dessus, scotchés l’un à l’autre et dans la paroi commune desquels, on aménage une ouverture permettant le passage de l’animal d’une “pièce” à l’autre.

Tutoriel vétérinaire

Comment bien vermifuger son chien

Conseils d’achat vétérinaire

Pour ses promenades en laisse, nos vétérinaires vous conseillent les produits suivants :

collier-chien  Collier Alpinist : grande douceur au toucher et une résistance incomparable.

harnais-alpinist-chien  Harnais Alpinist : grande douceur, résistance incomparable, réglable, toutes tailles.

laisse-alpinist-chien  Laisse Alpinist : très douce au toucher, très résistante pour une sécurité optimale.

mensurations-museliere-collier-harnais-chien

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (aucun vote)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre adresse e-mail ne sera jamais publiée, mais votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>