Hyperthyroïdie chez le chien

Description, localisation et fonction de la thyroïde chez le chien

La thyroïde chez le chien est une glande endocrine située latéralement à la trachée, au niveau des premiers anneaux trachéaux. Elle est formée de deux lobes latéraux verticaux accolés à cette dernière. Sa surface est légèrement lobulée.

La thyroïde du chien sécrète les hormones thyroïdiennes T3 et T4 responsables de réguler le métabolisme de base et la température interne. Chez le chiot, ces hormones stimulent la croissance des os longs et le développement cérébral. L’hormone T3 est dix fois plus active que l’hormone T4. L’hormone T4 peut être activée en se transformant en hormone T3 au niveau du foie.

Définition de l’hyperthyroïdie chez le chien

Il s’agit d’un trouble dû à l’excès d’hormones thyroïdiennes circulant dans le sang.

Chez le chien, cette maladie très rare est toujours causée par une tumeur de la thyroïde, qui sécrète elle-même des hormones.

hyperthyroidie_chien

Symptômes de l’hyperthyroïdie chez le chien

Lors d’hyperthyroïdie, on observe les principaux symptômes suivants :

• Augmentation de la prise de boisson et de la quantité globale d’urines émises.

• Augmentation de la prise de nourriture (l’animal paraît affamé).

• Mauvaise tolérance de la chaleur.

• Nervosité, agitation.

Diarrhée.

• Augmentation de la fréquence cardiaque.

Diagnostic de l’hyperthyroïdie chez le chien

Un dosage sanguin de l’hormone thyroïdienne T4 permet d’établir le diagnostic.

Traitement de l’hyperthyroïdie chez le chien

Le traitement le plus utilisé dans l’hyperthyroïdie du chien est constitué d’antithyroïdiens de synthèse (bloquant la synthèse de l’hormone thyroïdienne par la glande thyroïde). Il sera disponible chez tous les vétérinaires après diagnostic du trouble. Il faut attendre environ 3 à 4 semaines pour obtenir un effet thérapeutique. Des contrôles sanguins seront effectués régulièrement par le vétérinaire.

La chirurgie est à réserver dans les cas de tumeurs atteignant un seul côté de la glande thyroïdienne. En cas de retrait total de la glande, un traitement de substitution, à base, entre autres, d’hormones thyroïdiennes, s’avère alors nécessaire pour pallier le fonctionnement de l’organe devenu absent.

Docteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

Cet article vous a-t-il été utile ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Votre commentaire

Soyez le premier à donner votre avis !

Rédiger un commentaire

Vous devez d'abord vous connecter pour rédiger un commentaire