Toux de chenil chez le chien

Les thèmes abordés

Définition de la toux de chenil chez le chien

La toux de chenil est une trachéobronchite contagieuse (inflammation simultanée de la trachée et des bronches), observée surtout dans les effectifs de chiens.

Elle est due à l’action isolée ou conjuguée de plusieurs microorganismes. Les agents responsables sont représentés par deux bactéries (Bordetella bronchisptica souvent prépondérante et Pseudomonas aeruginosa) et plusieurs virus (Parainfluenza SV5, Adénovirus de type I – virus de l’hépatite contagieuse – et de type II, Herpès virus, Réovirus).

Symptômes de la toux de chenil chez le chien

On observe une inflammation et une infection :

• De la trachée (canal faisant communiquer le larynx et les bronches, permettant le passage de l’air) et les bronches (conduits transportant l’air de la trachée vers les poumons).

• Des yeux (l’affection est appelée conjonctivite).

• Du nez.

• Des amygdales.

• Du pharynx (carrefour entre les voies respiratoires et digestives).

La maladie évolue lentement (3 à 6 semaines) et peut se compliquer de pneumonie exsudative (infection des poumons accompagnée du suintement d’un liquide). La mortalité atteint 20% des chiens malades.

Diagnostic de la toux de chenil chez le chien

Le vétérinaire établit son diagnostic en fonction de plusieurs éléments.

Concernant l’atteinte d’un chien isolé, il doit éliminer les autres troubles à l’origine d’un écoulement nasal bilatéral (rhinite allergique entre autre).

Concernant l’atteinte d’un effectif de chiens (élevages, pensions), étant donné la contagiosité de la toux de chenil, les agents responsables peuvent être recherchés, grâce à des examens de laboratoire, dans l’objectif de proposer une prévention adaptée.

Traitement de la toux de chenil chez le chien

Le vétérinaire traitera le chien en administrant des antibiotiques par voie injectable qu’il relaiera éventuellement par des comprimés.

Il peut également être amené à injecter des anti-inflammatoires spécifiques.

Un traitement aérosol peut être proposé afin d’optimiser les chances de guérison.

Des spécialités à action respiratoire peuvent également être prescrites par le vétérinaire en fonction des besoins (antitussifs ou expectorants bronchodilatateurs/def]).

Prévention de la toux de chenil chez le chien

Prévention hygiénique contre la toux de chenil

La prévention hygiénique est fondamentale dans les élevages où les normes sanitaires doivent être impérativement respectées (volume, hygrométrie, aération et protection thermique des locaux, respect d’un vide sanitaire permettant la désinfection des locaux avec du formol).

Prévention médicale contre la toux de chenil

La prévention médicale utilise des vaccins spécifiques. Une des deux formes vaccinales commercialisées s’injecte sous la peau du chien (comme c’est le cas pour les autres maladies infectieuses), l’autre s’injecte par voie nasale.

toux_de_chenil_chien_©catedog

Docteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

Cet article vous a-t-il été utile ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, moyenne : 4,75 sur 5)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>