Alimentation • chatte en gestation • allaitante

Les thèmes abordés

nourrir-une-chatte-gestante-ou-allaitanteQue donner à manger à une chatte gestante ? Quelle ration alimentaire donner à une chatte allaitante ? Combien de repas par jour doit-on donner à une chatte qui attend des petits ? Peut-on nourrir sa chatte naturellement ?

Découvrez les conseils d’un vétérinaire et des réponses aux questions que vous vous posez sur l’alimentation de la chatte en gestation ou de la chatte qui allaite…

Une alimentation saine et équilibrée

Dans un aliment sain et équilibré, la qualité et la quantité des nutriments apportés sont ajustées aux besoins nutritionnels de la chatte.

Une alimentation saine et équilibrée permet d’assurer santé et longévité à la chatte. La bonne santé passe donc par l’alimentation.

Comportement alimentaire de la chatte

Le chat n’est pas un petit chien ! Plusieurs repas par jour lui sont nécessaires

Par nature, le chat est un chasseur grignoteur

Le chat n’est pas un petit chien et à ce titre une ration alimentaire distribuée en une ou deux fois par jour seulement ne convient pas à sa nature de prédateur parcimonieux. Et encore moins lorsque la chatte présente en plus des besoins de gestation ou de lactation ! Dans la nature, le chat sauvage a l’habitude de réaliser plusieurs repas par jour !

De plus, par comparaison au chat domestique, un chat sauvage passe une grande partie de son temps à chasser car cette activité nécessite de nombreux essais ! Tous ne sont pas couronnés de succès 😉  La chasse comprend la recherche (observation des zones de chasse et affût), la capture et la consommation de la proie : de 17 à 30 proies de petite taille par jour environ constituent alors le butin nécessaire pour couvrir les besoins du chat féral.

nourriture-alimentation-manger-proie-chat-souris

Sur le plan physiologique, il se crée un équilibre parfait : le comportement de chasse initié par la faim est à l’origine d’une fatigue contraignant le chat à se reposer.

Par ailleurs, il faut savoir que chaque proie est consommée immédiatement car le chat sauvage ne fait pas de réserves en les cachant ou les enterrant ! Ainsi le chat sauvage qui est obligé d’anticiper une disette éventuelle est parfois contraint de surconsommer. La réponse physiologique à cette contrainte est la capacité du chat à constituer au niveau du ventre un réservoir graisseux sans que cela ne diminue sa mobilité ou sa souplesse !

Si à juste titre, vous vous interrogez sur le pourquoi de la présence d’une petite poche de graisse sous le ventre de votre chat domestique, vous possédez désormais la réponse : lorsqu’il grossira, cette partie du corps aura tendance à grossir aussi 🙂 Ce phénomène est particulièrement visible après la stérilisation du chat ou de la chatte et constitue également une interrogation fréquente de la part des maîtres. En effet, ce n’est pas l’acte chirurgical qui est directement impliqué mais le fait que la stérilisation diminue les besoins énergétiques et augmente la faim ! Le réservoir de graisse augmente alors aussi.

Le chat domestique garde le même comportement alimentaire que le chat sauvage

Avec un aliment sec (croquettes) laissé en libre service, le chat domestique réalise en moyenne entre 10 et 15 repas par jour qu’il fera à peu près à heures fixes tout en parvenant à se réguler : la quantité d’aliment ingérée permettant alors d’équilibrer les besoins. En revanche, si la quantité de croquettes est délivrée en trop petites quantités, la satiété (le fait d’être rassasié entre deux repas) risque d’apparaître plus tardivement et le chat risque de surconsommer (en réclamant intempestivement) car l’objectif pour lui est alors de terminer la gamelle.

Dans tous les cas, une distribution alimentaire journalière fractionnée pour une chatte gestante ou allaitante permet de contribuer à son bien-être tout en respectant sa nature de chasseur et de grignoteur.

Donner seulement un ou deux repas par jour à votre chatte peut être source de stress et contribuer à l’évolution d’un état anxieux. Cela est à éviter absolument ! Par exemple, un chat qui a faim et dont l’aliment est mal distribué peut se mettre à présenter des comportements agressifs ! Inversement, sachez que la prise alimentaire peut se trouver perturbée par un état anxieux ou dépressif !

Cas du chat domestique d’intérieur

alimentation-nourrir-chat-interieur-appartement

Chez la chatte qui n’a jamais accès à l’extérieur, il apparaît sur le plan physiologique un déséquilibre, car le comportement alimentaire de la chatte est alors réduit au seul temps de consommation : il n’existe plus aucune fatigue liée à la chasse puisque celle-ci est absente. Seul le fait d’être rassasié entre deux repas aboutit à l’apaisement du chat !

De plus le temps de chasse pour lequel la chatte éveillée est programmé n’est pas comblé par le seul temps de consommation de la gamelle, qui de surcroît se vide ! En comparaison, le chat sauvage passe 3 à 4 heures / 24 heures à chasser tandis qu’il passe 1 à 2 heures / 24 heures à se nourrir !

Enfin, une chatte d’intérieur est prédisposée à grossir (augmentation de la masse graisseuse en raison du manque d’exercice) et une chatte qui grossit a toujours plus faim (par modification de la sensibilité à certaines substances comme la leptine).

S’il est impératif de conserver une alimentation fractionnée aux chattes d’intérieur, vous pourrez lire plus bas comment combler les besoins de chasse de celles-ci en utilisant des jeux alimentaires.

L’importance des rituels alimentaires chez le chat

alimentation-nourrir-chat-boire-eau-robinet

Votre chatte attend à côté de sa gamelle au moment de votre petit déjeuner ? Puis pendant votre toilette, elle s’installe à côté du robinet d’eau attendant que vous fassiez couler un maigre filet pour boire quelques gouttes d’eau et poursuivre par une séquence de jeu ? A 15 heures, il réclame son lait ? … Les exemples sont légion en matière de rituels alimentaires chez les chats !

En effet, les relations du chat avec son maître sont très ritualisées et notamment calquées sur l’organisation de son territoire et donc de son occupation de l’espace au cours du temps. Les rituels sont très stables dans le temps et peuvent devenir de véritables besoins pour votre chat 😉 De plus, ils s’installent très rapidement : en général, 2 ou 3 essais suffisent !

Les interactions du chat avec son maître sont souvent les mêmes d’un jour sur l’autre et très généralement démarrées à son initiative ! Ces moments privilégiés correspondent certainement à une demande d’attention du chat. Celle-ci étant rapidement soldée d’un cadeau alimentaire par le maître, cela renforce encore la demande de votre petit félin 🙂

Ma chatte attrape les souris car je ne lui donne pas assez à manger !

alimentation-chat-attraper-tuer-souris

Rassurez-vous ! Ceci est une idée reçue ☺

En effet, un chat est un prédateur et le fait de le nourrir ou pas ne changera rien à son comportement de chasse.

Une chatte gestante ou allaitante bien nourrie aura moins tendance à ne pas consommer ses proies mais cela ne l’empêchera pas de les tuer.

Où placer la gamelle de sa chatte

alimentation-nourrir-chat-gamelle

La gamelle de nourriture de votre chatte doit être disposée dans un endroit calme, à distance de la litière et bien à l’abri d’éventuels chats étrangers (qui pourraient s’introduire par une chatière ou une fenêtre) ou de chiens : la disposer en hauteur peut alors être une bonne solution !

Plusieurs endroits peuvent être choisis (on dispose alors plusieurs gamelles) surtout si le chat se révèle très actif. Pensez à en faciliter l’accès si votre chatte présente un handicap particulier.

Les préférences alimentaires du chat

alimentation-nourrir-chat-menu

La réputation de fin gourmet des chats n’est plus à faire comme en témoigne la quantité pléthorique d’aliments proposés par les industriels du pet food félin ! De même, chaque maître aura toujours sa petite anecdote à ce sujet 😉

Habituer très tôt son chat à la variété alimentaire

Si le chat est plus difficile dans ses choix alimentaires que le chien, il ne faut cependant pas généraliser. Certains chats vont développer des préférences alimentaires marquées mais pas tous. Ces préférences s’ancrent dans le jeune âge (entre 2 et 4 mois) et même dès la vie fœtale puis restent stables ! Pour éviter qu’un chat refuse systématiquement les nouveaux aliments présentés, il est nécessaire de l’habituer à une certaine diversité alimentaire dès le plus jeune âge. Un chat habitué à manger diversifié montrera même un goût prononcé pour la nouveauté !

En effet, la stabilité des préférences alimentaires chez le chat fait que le changement de régime alimentaire dans cette espèce est parfois délicat. On parle alors de néophobie alimentaire : le chat est capable de refuser de manière catégorique et définitive des aliments pourtant appréciés par d’autres chats.

Le rôle de la mère dans l’apprentissage des préférences alimentaires

Le chaton imite sa mère dans le choix de sa nourriture. Ainsi certaines préférences alimentaires peuvent se fixer vers 7 à 8 semaines. C’est pourquoi, il peut être difficile de changer la nature de l’aliment de votre chatte même si elle a davantage faim car ses besoins augmentent.

Les rôles de l’odorat et du goût dans les préférences alimentaires

L’olfaction (le chat présente un système olfactif hyperdéveloppé, on dit que c’est une espèce macrosmatique) d’abord puis le goût (présence de récepteurs pour certains molécules) ensuite vont jouer un rôle déterminant dans la prise alimentaire de votre chatte.

Le chat est spontanément attiré par les aliments riches en protéines animales (odeur des aliments carnés). Ainsi, certaines chattes vont apprécier fortement la viande, d’autres moins. Certaines préférences sont innées : ainsi le chat peut être attiré par le poisson même s’il n’en a jamais mangé. L’attirance du chat pour le lait est importante (présence de récepteurs au lactose).

Hormis les protéines, le chat ne semble pas réceptif au goût sucré et est peu sensible au salé. Il apprécie les aliments humides mais recherche alors une certaine fermeté (morceaux). Il apprécie les aliments dont la température est comprise entre 30 et 40°C (température corporelle des proies). L’effet texturant des matières grasses présentes dans un aliment attire le chat mais celles-ci présentes en trop grande quantité le repoussent.

Astuce pour faire avaler à votre chatte un comprimé caché dans la nourriture

Les chats sont particulièrement doués pour détecter la moindre petite variation alimentaire : un comprimé caché dans de la pâtée peut pousser certains individus à refuser de la consommer en raison d’une modification de son odeur liée à la présence du comprimé ainsi qu’à la manipulation de la pâtée ! Dans ce cas, une petite astuce : refroidir la portion concernée permet de masquer cette variation !

Anecdote : un chat est capable de jouer avec la viande sans la consommer

Si votre chatte a été nourrie durant sa croissance uniquement avec des croquettes, elle peut être attirée par un morceau de viande sans le consommer ! Elle jouera avec comme s’il s’agissait d’une proie mais clôturera sa séquence alimentaire en ingérant des croquettes à la place de la viande.

Alimentation humide ou sèche pour sa chatte

Le pourcentage d’humidité de la ration n’est pas le critère primordial. Il faut avant tout apporter à sa chatte un aliment équilibré dont les apports correspondent à ses besoins globaux.

L’alimentation humide : les bouchées en gelée, les mousses et la pâtée

alimentation-nourrir-chat-patee-bouchee-mousse

Si votre chatte en gestation ou lactation boit peu, il est préférable d’adopter une alimentation humide. Cependant, si l’aliment humide favorise la satiété (ce qui est bien chez une chatte d’intérieur ou chez une chatte boulimique par exemple) car il est plein d’eau, sachez également qu’il peut également rendre la chatte plus exigeante ! Par ailleurs, il facilite la mise en place de rituels.

Des sachets fraîcheur (renfermant des bouchées en gelée) ou des boites (renfermant de la mousse ou de la pâtée) apporteront un fort pourcentage d’humidité et seront particulièrement appréciés de certaines chattes. Il est possible d’en donner matin et soir une petite quantité pour varier l’apport (mi-sec, mi-humide).

Par contre, l’aliment humide une fois ouvert, s’altérant rapidement au contact de l’air s’il n’est pas conservé au frais, il est vraiment recommandé de le distribuer à votre chatte en très petite quantité, au risque qu’il ne se dessèche et soit définitivement perdu !

Dans certaines pathologies (comme les cystites), on recommande d’augmenter le taux d’humidité de la ration en distribuant préférentiellement, le temps de traiter la crise, un aliment humide.

L’alimentation sèche : les croquettes

alimentation-nourrir-chat-gamelle-croquettes

L’aliment sec répond parfaitement à la nature du chat qui est grignoteur par définition et semble donc mieux convenir à la plupart des chats que l’aliment humide strict. Il permet également de  limiter en général les rituels de demande et la surconsommation, même si certains chats exigent parfois du maître des croquettes fraîches et aérées !

Les croquettes possèdent également l’avantage de favoriser la santé bucco-dentaire en favorisant la mastication et donc l’effet abrasif de celle-ci sur le tartre.

Il est déconseillé de donner une alimentation exclusivement sèche aux chattes boulimiques chez qui le mélange sec – humide est davantage recommandé !

Attention contrairement à une idée répandue, les croquettes ne sont pas mauvaises pour votre chatte sauf si elles sont de mauvaise qualité ! Demandez toujours conseil à votre vétérinaire, l’alimentation est avant tout une question de santé !

Une ration alliant le sec et l’humide est conseillée chez la chatte

Une ration alliant aliment sec et humide est la plus adaptée à une bonne satiété chez votre chatte en gestation ou en lactation ! Lorsqu’une petite quantité d’aliment humide est déjà distribuée matin et soir, le reste de la ration peut être apporté en croquettes laissées à disposition de la chatte (libre service) pour la journée sans dépasser toutefois les besoins (contrôler l’apport quotidien en respectant les doses prescrites). Il est conseillé de bien lire les instructions et surtout de demander conseil à son vétérinaire.

En complément, de l’eau sera délivrée dans un récipient à large base car les chats n’aiment pas se mouiller les moustaches 😉 Celui-ci sera disposé de préférence à distance de la nourriture, et l’eau sera renouvelée tous les jours.

Quand donner à manger à sa chatte

La chatte gestante ou allaitante doit être nourri en libre service en lui distribuant une ration journalière répartie sur 24h.

La ration journalière peut être répartie de la façon suivante :

• Le matin : distribuer une première petite quantité d’aliments humides, sous forme de sachet fraîcheur ou de boîte.

• La journée : le matin, avant de partir (si vous devez vous absenter), laisser à disposition de la chatte une première quantité de croquettes dans une gamelle.

• Le soir : distribuer la deuxième petite quantité d’aliments humides.

• Avant de se coucher : proposer le restant des croquettes dans des jouets alimentaires, ce qui permettra à la chatte de s’alimenter tout au long de la nuit (voir ci-dessous notre paragraphe “Nourrir sa chatte avec un jouet alimentaire”).

quoi-quand-donner-manger-a-sa-chatte-gestation-lactation

Pour les chattes d’appartement

Si votre chatte gestante ou allaitante n’a pas accès à l’extérieur, plutôt que de laisser les croquettes en libre service dans la journée, il peut être judicieux de les distribuer dans des jouets alimentaires que vous disperserez dans les différentes pièces de l’habitat.

Cela permettra d’occuper votre chatte en respectant ses besoins de chasse et également de ralentir la prise alimentaire qui contribuera à maintenir son poids de forme. Une surcharge pondérale n’est pas souhaitable même si votre chatte est gestante ou allaitante !

Quelle ration donner à sa chatte

alimentation-ration-nourir-manger-chat-chaton

Les apports doivent correspondre aux besoins de maintenance et de gestation ou de lactation de la chatte ainsi qu’aux besoins de croissance des chatons afin de garantir un équilibre alimentaire adapté ainsi qu’une santé pérenne.

Bien que devenu “quasi-omnivore” au contact de l’Homme, il ne faut pas oublier, qu’en réalité, le chat présente un régime alimentaire de carnivore. La chatte a des besoins accrus en protéines de bonne qualité ainsi qu’en vitamines.

Toute sa vie, le chat exige également un supplément alimentaire en taurine car il synthétise celle-ci en quantité insuffisante pour son organisme. Cet acide aminé essentiel est contenu dans la viande ou les aliments diététiques pour chats. La taurine possède notamment un rôle essentiel dans le bon fonctionnement de la vue du chat. La gestation et la lactation ne dérogent pas à cette règle.

Quelle alimentation donner à sa chatte gestante ou allaitante ?

Le propriétaire a le choix entre deux options :

• Nourrir sa chatte avec un aliment industriel il lui donne des croquettes, de la pâtées ou des bouchées en gelée.

• Préparer soi-même les repas de sa chatte : il lui prépare un aliment fait-maison. On parle également de ration ménagère.

Selon le magazine Que Choisir, 80% des maîtres nourrissent leur chat avec une alimentation industrielle contre 20% avec une ration ménagère.

Nourrir sa chatte avec un aliment industriel

nourriture-croquette-alimentation-chat-chien

L’alimentation industrielle diététique

On entend par alimentation industrielle, les croquettes, les pâtées ou les bouchées en gelée pour chats, par opposition à l’aliment fait-maison ou ration ménagère.

Une alimentation industrielle de très bonne qualité, encore qualifiée de diététique, permettra d’assurer une meilleure santé à votre chat (une pleine forme avec moins de maladies, un beau pelage, une bonne conservation de sa masse musculaire, de sa santé urinaire …) et d’accroître significativement sa durée de vie !

Par ailleurs, il s’agit sans aucun doute de la solution la plus simple et la plus équilibrée pour votre chat !

Il existe deux types d’alimentation industrielle diététique :

• L’alimentation physiologique qui englobe les aliments de croissance (pour chatons et chattes en gestation ou en lactation, comme dans le cas présent), les aliments de maintenance pour adultes (entiers ou stérilisés) et les aliments senior (entiers ou stérilisés).

• L’alimentation thérapeutique qui englobe tous les aliments de prescription (distribués aux chats malades).

L’alimentation physiologique

Dans un aliment diététique physiologique, les apports correspondent strictement aux besoins du chat compte tenu de sa race (son format, son pelage…), de son âge (chat adulte dans le cas présent), de sa physiologie (chatte en gestation ou en lactation dans le cas présent) et plus ou moins d’autres facteurs concernant la santé en général (pour favoriser la santé buccodentaire, cutanée, digestive, urinaire).

Ce type d’aliment est distribué au quotidien lorsque la chatte ne présente aucun problème de santé particulier.

L’alimentation thérapeutique

Il ne faut pas confondre les aliments diététiques physiologiques avec les aliments diététiques thérapeutiques !

Un atout dans le traitement de la maladie de votre chat !

Les aliments thérapeutiques sont encore appelés aliments de prescription, ils sont adaptés aux besoins des chats souffrant de certaines affections (troubles cutanés, troubles gastro-intestinaux, obésité…). 

Les aliments de prescription font donc partie intégrante du traitement correspondant à la maladie de votre chat. Ceux-ci sont prescrits par le vétérinaire qui aura préalablement diagnostiqué cette maladie.

Autres avantages des aliments de prescription

En fonction du stade de la maladie que votre vétérinaire aura établi grâce aux examens complémentaires réalisés (insuffisance rénale débutante ou évolutive par exemple), l’alimentation de prescription peut également varier et avoir un impact direct sur le mieux-être de votre chat. C’est pourquoi il est important de suivre rigoureusement les consignes de votre vétérinaire.

Par ailleurs, l’alimentation thérapeutique permet parfois d’éviter une prise médicamenteuse sur le long terme : ce peut être le cas lors d’arthrose par exemple. Un grand nombre de chats se voient ainsi éviter la prescription de médicaments anti-inflammatoires ! Ce qui permet notamment d’éviter les effets secondaires des médicaments.

Les différentes qualités d’aliments industriels

nourrir-alimentation-industrielle-chat-mange

Attention à la “malbouffe” !

Face au comportement de fin gourmet du chat parfois difficile à séduire, les industriels ont développé une offre abondante d’aliments, humides (pâtées, sachets fraicheur, mousses) en particulier, dont l’appétence est souvent obtenue par l’ajout de matières grasses ou d’additifs qui ne servent pas toujours la santé du chat.

La “malbouffe” à l’instar des produits alimentaires humains n’épargne pas le marché de l’animal de compagnie ! Les chats développent de plus en plus comme l’Homme des maladies dont l’origine peut être parfois reliée à l’alimentation, comme entre autres : les intolérances liées à une hypersensibilité digestive et les allergies cutanées d’origine alimentaire …

Les différents circuits de distribution

Bien est forcé de constater que les aliments secs et humides disponibles sur le marché ne se valent pas en qualité ! De plus les sources d’approvisionnement en aliments pour chat peuvent être variées : grandes surfaces, animaleries, boutiques en ligne, cliniques vétérinaires. Il est donc difficile pour le possesseur de chat de s’y reconnaitre.

On discerne grosso modo trois types d’aliments de différentes qualités : le bas de gamme, le milieu de gamme et les aliments de qualité supérieure.

En grande surface, les aliments oscillent entre le bas de gamme et le milieu de gamme sans délivrance de conseil d’un professionnel. Ainsi vous pouvez acheter sans le savoir, certes un aliment meilleur marché, mais un aliment ne convenant pas du tout à votre chatte.

Les animaleries proposent des aliments de maintenance de milieu et haut de gamme et les boutiques en ligne proposent un large panel de produits devant lequel l’acheteur peut se trouver démuni s’il n’a pas fait son “enquête” préalable. Devant trop de choix et l’absence de conseil, l’acheteur se retrouve perdu et prend le risque de choisir un aliment ne convenant pas non plus à la santé de votre chatte. De plus attiré par les promotions récurrentes d’achats groupés ou de quantités importantes, il se retrouve parfois à devoir changer d’aliment en cours de route sans possibilité d’écouler celui qu’il venait d’acheter peu de temps auparavant !

Quant aux aliments de prescription, comme leur nom l’indique, il peut être inapproprié voire contre-productif pour la santé de votre chatte de les commander sur internet par exemple, sans conseil vétérinaire préalable puisqu’il s’agit comme leur nom l’indique d’aliments thérapeutiques !

Les aliments bas de gamme

alimentation-bas-de-gamme-chat

Si le prix varie parfois du simple au double entre certaines marques et d’autres, cela est en grande partie dû à la qualité des nutriments contenus dans l’aliment et à leur valeur nutritionnelle globale ! C’est pourquoi, il faut toujours éviter les aliments premier prix, bas de gamme, vendus en grande surface (par exemple : Auchan Pouce, Leclerc Eco +, Carrefour discount, Intermarché Top Budget, Lidl…), ceux-ci faisant appel à des composants ne possédant en général que très peu voire aucune qualité nutritive, notamment lorsque les sources de nutriments ne sont pas mentionnées avec précision : par exemple, les protéines contenues dans un aliment peuvent aussi bien être issues de morceaux nobles comme elles peuvent provenir de plumes broyées !

alimentation-aliment-premier-prix-chat

De plus, il faut souvent donner beaucoup plus de croquettes de moins bonne qualité pour assurer les besoins énergétiques de votre chatte qui seraient couverts par un aliment de bonne qualité. Ce qui au final ne sera pas non plus intéressant pour votre porte-monnaie !

Les aliments milieu de gamme

alimentation-milieu-de-gamme-chat

S’il est nécessaire de proposer aux possesseurs de chattes gestantes ou allaitantes des aliments accessibles à toutes les bourses, il n’en demeure pas moins qu’à prix égal, certains aliments se révèlent meilleurs que d’autres en terme de composition !

En effet, il existe par exemple en grande surface des aliments de qualité correcte à des prix similaires  mais qui ne se valent pour autant pas tous sur le plan qualitatif. A vous de rester vigilant et de bien lire les étiquettes ! Attention aux aliments trop gras ou trop salés par exemple !

Les aliments de qualité supérieure

alimentation-haut-de-gamme-chat

Les aliments physiologiques et thérapeutiques en vente chez votre vétérinaire sont de qualité supérieure, c’est aussi pour cela qu’ils sont plus chers qu’en grande surface. Cependant si le paquet est plus cher, il faut aussi voir que la quantité à donner pour couvrir les besoins journaliers de votre chatte est souvent moindre qu’avec un aliment de moins bonne qualité ! Par exemple, en calculant le coût de revient journalier d’un aliment de qualité supérieure pour votre chat, vous verrez que ce coût n’excède souvent pas celui d’une petite boîte de pâtée de gamme inférieure et pour laquelle vous craquez très souvent en faisant vos courses car vous savez que votre chat en raffole ! Pourtant à coût égal, la qualité est loin d’être équivalente !

Votre vétérinaire est le professionnel de la santé de votre chatte. Il est donc là pour vous proposer l’aliment le plus respectueux de la santé de votre chatte et vous expliquer les différences entre les différents aliments possibles compte tenu de son âge, de sa race, de son poids, de son statut d’animal entier ou stérilisé et de son état de santé !!!

Ainsi, votre vétérinaire peut aussi bien vous conseiller l’aliment physiologique le plus adapté à votre chatte ou vous prescrire un aliment thérapeutique si celui-ci a diagnostiqué un trouble chez celle-ci.

Les conseils de votre vétérinaire en matière d’alimentation valent de l’or car leur application va directement impacter la santé de votre chatte ! Un aliment équilibré et de qualité permettra à celle-ci de conserver toute sa vie une bonne santé. Non seulement elle vivra mieux sa gestation ou sa lactation mais elle vivra aussi plus longtemps !

En fonction de l’aliment le plus adapté retenu par votre vétérinaire pour votre chatte, il peut également vous être proposé différents échantillons à faire tester à votre chatte. Celle-ci n’aura plus qu’à élire son préféré 😀 Votre vétérinaire peut également vous proposer une variété de goûts ou de textures tout autant adaptées aux besoins de votre chatte. Enfin, certains vétérinaires offrent une garantie supplémentaire : celle de reprendre votre paquet de croquettes entamé si au bout de quelques jours, votre chatte s’en détourne.

Préparer soi-même les repas de sa chatte

nourriture-preparation-alimentation-chat-chien

L’alimentation ménagère stricte

Face aux croquettes ou pâtées industrielles, certains maîtres préfèrent une alimentation ménagère et ainsi nourrir leur chatte avec des ingrédients frais tels que de la viande mélangée avec du riz, des pâtes, des légumes…

Mais attention nourrir sa chatte soi-même ne veut pas dire lui donner les restes de table !

De plus, même si la chatte peut être attirée par certains aliments que nous avons l’habitude de consommer, il n’est pas forcément souhaitable de les lui proposer. Les féculents et certains légumes, par exemple, ne doivent pas être proposés à votre chatte.

L’amidon, présent dans certains aliments, comme les pommes de terre, peut être très mal digéré et insuffisamment assimilé chez le chat, strictement carnivore à la base. Son ingestion peut entraîner des fermentations excessives, produisant des gaz importants, ainsi que des diarrhées.

Il en est de même pour les poireaux, les oignons cuits, les pois chiches, les petits pois, les lentilles, les céréales mal cuites mais également certains légumes, comme les poivrons.

Certains aliments sont même extrêmement toxiques pour le chat !

En ce qui concerne le lait, cela dépend des chattes. Les chattes qui ont arrêté de consommer du lait au moment du sevrage perdent en général l’aptitude à le digérer, ce qui entraîne alors des diarrhées. D’autres peuvent en consommer tout au long de leur vie sans manifester de trouble digestif. Une consommation modérée est tout de même recommandée pour maintenir l’équilibre alimentaire.

alimentation-aliments-toxiques-recommandes-chat

La ration ménagère stricte

Si vous souhaitez préparer vous-même les repas de votre chatte gestante ou allaitante, nous vous recommandons de procéder ainsi :

1. En début de gestation de la chatte

A raison de 31 g de viande (5 % MG) ou de poisson maigre par kg de poids de la chatte, la ration journalière se décompose ensuite comme suit :

• 5/10 de viande (5 % MG) ou de poisson maigre.

• 2/10 de riz ou de pâtes.

• 2/10 de légumes (des haricots verts de préférence).

• 1/10 d’un complément minéral et vitaminé pour chatte gestante ou allaitante.

• Une cuillerée à café d’huile végétale (de Colza, riche en Omega 3).

2. En fin de gestation de la chatte

A raison de 44 g de viande (5 % MG) ou de poisson maigre par kg de poids de la chatte, la ration journalière se décompose ensuite comme suit :

• 5/10 de viande (5 % MG) ou de poisson maigre.

• 2/10 de riz ou de pâtes.

• 2/10 de légumes (des haricots verts de préférence).

• 1/10 d’un complément minéral et vitaminé pour chatte gestante ou allaitante.

• Une cuillerée à café d’huile végétale (de Colza, riche en Omega 3).

3. Pendant la lactation de la chatte

Le besoin énergétique de la chatte allaitante varie en fonction du nombre de chatons de la portée. Une chatte allaitante est nourrie à volonté avec les proportions suivantes :

• 5/10 de viande (5 % MG) ou de poisson maigre.

• 2/10 de riz ou de pâtes.

• 2/10 de légumes (des haricots verts de préférence).

• 1/10 d’un complément minéral et vitaminé pour chatte gestante ou allaitante.

• Une cuillerée à café d’huile végétale (de Colza, riche en Omega 3).

alimentation-ration-menagere-chatte-gestation-lactation

Des besoins nutritionnels spécifiques adaptés à sa nature de carnivore

Attention ! L’alimentation ménagère stricte couvre difficilement parfaitement tous les besoins nutritionnels de la chatte gestante ou allaitante pour répondre à sa nature de carnivore et préserver la santé de tous ses organes.

Il est conseillé de coupler (de moitié) la ration ménagère avec une ration industrielle et diététique physiologique (sous forme de croquettes, pâtée ou bouchées) en adaptant les quantités pour parfaire l’équilibre alimentaire de la chatte gestante ou allaitante.

Un complément minéral et vitaminé s’avère indispensable si une ration ménagère est administrée. Notamment pour assurer la croissance des squelettes des foetus chez la chatte gestante et la montée de lait chez la chatte allaitante. Cela permet également de préserver les réserves et l’état de la mère.

alimentation-ration-croquette-chatte-gestation-lactation

Passer sa chatte à une alimentation pour chatte gestante

Certaines règles sont à respecter lorsque vous passez votre chatte à une alimentation pour chatte gestante (puis allaitante).

En effet, lors de transition alimentaire, il faut plusieurs jours à la flore intestinale pour retrouver son équilibre, c’est pourquoi des diarrhées transitoires peuvent apparaître, surtout sur les individus les plus sensibles.

On conseille donc de prévoir une transition alimentaire sur plusieurs jours. L’idéal est alors de procéder de la manière suivante en prévoyant de réaliser la transition alimentaire sur une bonne semaine :

• 1er jour : 100 % de l’ancien aliment

• 2ème et 3ème jours : 75 % de l’ancien aliment – 25 % du nouvel aliment

• 4ème et 5 ème jours : 50% – 50%

• 6ème et 7ème jours : 25% de l’ancien aliment – 75 % du nouvel aliment

• 8ème jour : 100% du nouvel aliment

Par ailleurs, retenez que votre chatte est capable de “bouder” les menus qui lui ont occasionné des désagréments digestifs !

transition-alimentaire-repas-alimentation-nourrir-chatte-gestation

Alimentation de la chatte Main Coon, Persane, Siamoise

Alimentation de la chatte Main Coon

alimentation_maine-coon

Caractéristiques du pelage

L’entretien de la peau (maintien de son intégrité) et du pelage (beauté et coloration) du Main Coon nécessitent des apports alimentaires spécifiques.

• Sa peau

Un supplément en vitamine B6, nicotinamide (également appelé Vitamine PP ou vitamine B3) ainsi qu’en oméga 3 est indispensable pour assurer l’intégrité de la peau.

De la biotine (également appelée vitamine B8) et du zinc sont également indispensables à la synthèse des acides gras essentiels impliqués dans l’équilibre global de la peau.

• Son pelage

Des apports élevés en cuivre, fer, acide pantothénique (également appelé panthénol ou vitamine B5) ainsi qu’en oméga 6 favorisent la beauté du pelage.

L’apport de L-Tyrosine, précurseur de la mélanine, permet de soutenir l’intensité de sa couleur.

Type d’aliment recommandé

Seuls des aliments industriels diététiques spécifiquement équilibrés pour les chats Main Coon respectent scrupuleusement ces besoins.

Comme il est nécessaire de nourrir votre chatte gestante ou allaitante avec un aliment deux fois plus riche protéines ainsi que plus riche en vitamines et minéraux (besoins nutritionnels similaires à l’animal en croissance) afin de couvrir les besoins de la mère et des fœtus, on lui distribuera un aliment pour chaton.

S’il est vrai que les croquettes spécial chaton main Coon sont mieux adaptées à ses besoins, votre chatte Main Coon gestante ou allaitante peut également manger des croquettes pour chaton de toute race à partir du moment où il s’agit de croquettes de très bonne qualité et que la quantité distribuée respecte ses besoins.

Tout Main Coon qu’elle est, votre chatte reste un chat avec des besoins de chat !

Alimentation de la chatte Persane

alimentation_persan

Caractéristiques de l’ingestion

De par sa nature féline, il est déjà un consommateur parcimonieux. Le chat Persan réalise en moyenne 11 repas par jour (entre 5 et 16 repas selon les individus).

La préhension alimentaire est essentiellement sublinguale : les croquettes sont attrapées avec le dessous de la langue.

Par rapport aux autres races, Le Persan ingère lentement son repas.

Type d’aliment recommandé

Les aliments industriels diététiques spécialement conçus pour les chats brachycéphales (au museau “écrasé”) optimisent la prise alimentaire par le chat Persan.

Comme il est nécessaire de nourrir votre chatte gestante ou allaitante avec un aliment deux fois plus riche protéines ainsi que plus riche en vitamines et minéraux (besoins nutritionnels similaires à l’animal en croissance) afin de couvrir les besoins de la mère et des fœtus, on lui distribuera un aliment pour chaton.

S’il est vrai que les croquettes spécial chaton Persan sont mieux adaptées à ses besoins, votre chatte Persan gestante ou allaitante peut également manger des croquettes pour chaton de toute race à partir du moment où il s’agit de croquettes de très bonne qualité et que la quantité distribuée respecte ses besoins.

Tout Persan qu’elle est, votre chatte reste un chat avec des besoins de chat !

Alimentation de la chatte Siamoise

alimentation_siamois

Caractéristiques de l’ingestion

Consommant en moyenne 16 repas par jour, le chat Siamois est caractérisé par une vitesse d’ingestion rapide. C’est pourquoi, on observe fréquemment, dans cette race, des vomissements et des régurgitations.

La préhension alimentaire est “en pince”, c’est-à-dire que le Siamois se sert de ses dents supérieures et inférieures comme d’une pince (il coince la croquette entre les deux mâchoires) ; c’est pourquoi, la forme tubulaire des croquettes est la mieux adaptée pour la race.

De même l’augmentation de la surface de contact des croquettes favorise la mastication, donc le broyage des aliments, et contribue ainsi à ralentir la vitesse d’ingestion. Ce qui, par voie de conséquence, limite les régurgitations.

Type d’aliment recommandé

Les aliments industriels diététiques spécialement conçus pour les chats Siamois optimisent la prise alimentaire.

De plus, l’apport L-Tyrosine, précurseur de la mélanine, permet de soutenir l’intensité de la couleur du poil du chat Siamois.

Comme il est nécessaire de nourrir votre chatte gestante ou allaitante avec un aliment deux fois plus riche protéines ainsi que plus riche en vitamines et minéraux (besoins nutritionnels similaires à l’animal en croissance) afin de couvrir les besoins de la mère et des fœtus, on lui distribuera un aliment pour chaton.

Pas de panique si vous ne trouvez pas de croquettes spécial chaton pour votre chatte Siamois gestante ou allaitante 😉 celle-ci peut également manger des croquettes pour chaton de toute race à partir du moment où il s’agit de croquettes de très bonne qualité et que la quantité distribuée respecte ses besoins.

Tout Siamois qu’elle est, votre chatte reste un chat avec des besoins de chat !

Nourrir sa chatte avec un jouet alimentaire

Par définition, un prédateur recherche activement de la nourriture et multiplie de fait les prises alimentaires le jour et la nuit. Cependant, la vie active du maître n’est pas toujours en adéquation avec le respect des besoins de sa chatte domestique. C’est pourquoi il existe des jouets alimentaires facilitant la mise en place de telles mesures.

En remplissant un jouet (sous formes de cylindre creux rempli de croquettes, Pipolino, gamelle interactive, labyrinthe à croquettes…), par exemple le soir, le maître permettra à sa chatte de s’alimenter tout au long de la nuit, sans avoir à se lever ! Il pourra en faire également de même en son absence.

Bénéfices des jouets alimentaires

1 • Le comportement alimentaire naturel de la chatte est respecté donc ses besoins sont comblés : cela favorise son bien-être.

2 • La chatte est stimulée sur le plan mental : elle est amenée à explorer tout en jouant.

3 • La chatte reste active : une activité physique lui est ainsi proposée. Des résultats sur la perte de poids sont d’ailleurs visibles en trois semaines chez certains chats obèses. Dans le cas présent, ‘activité physique restera bien entendu douce et adaptée à l’état physiologique de la femelle (gestation, lactation).

4 • Le risque de voir se développer des troubles comportementaux chez la chatte est diminué. On constate au final moins de stress, de frustration, d’ennui ou encore d’anxiété !

La gamelle interactive et le labyrinthe

La nourriture peut être proposée à la chatte gestante ou allaitante dans une gamelle interactive ou un labyrinthe qui ralentissent la prise alimentaire.

Cela permet aussi d’occuper la chatte sur un temps plus long que s’il consommait sans effort dans une gamelle standard.

croquettes-jouet-alimentaire-gamelle-interactive-chat

Les jouets ajourés

L’aliment peut également être caché dans des balles creuses, ou être proposé à la chatte gestante ou allaitante dans un dispositif creux et perforé avec des orifices.

La chatte devra le manipuler pour en faire sortir les croquettes.

pipolino-croquette-alimentation-jouet-alimentaire-chat

Le distributeur de croquettes connecté

Il existe également des distributeurs de croquettes connectés qui permettent de délivrer à distance la quantité d’aliment souhaité à la chatte gestante ou allaitante. Cela ne favorise pas particulièrement l’exploration de la chatte, phase préliminaire du comportement naturel de prédation, mais permet de fractionner l’aliment avec facilité.

distributeur-croquettes-eau-connecte-chat

Idées de jouets alimentaires à fabriquer soit-même

Vous êtes bricoleur ? Voici des idées de jouets alimentaires pour votre chatte à fabriquer soit-même !

1 • Disperser des couvercles ou de gros bouchons cachant des croquettes, un peu partout dans l’habitat. La chatte les poussera avec sa patte afin de les retourner.

2 • Mettre des croquettes dans une boite à œufs vide et fixée sur une planche en bois afin de rendre le jouet plus stable. La chatte s’amusera à déloger les croquettes comme elle le ferait avec une gamelle interactive.

3 • Percer une bouteille en plastique de quelques trous que la chatte fera rouler pour en faire sortir les croquettes.

4 • Remplir une boite en plastique (type Tupperware) de croquettes que la chatte attrapera avec sa patte par trois gros trous percés dans le couvercle. Y rajouter des balles afin de rendre la tâche un peu plus difficile pour la chatte.

5 • Disposer des rouleaux de différentes hauteur (papier toilette et sopalin) dans une boite et les remplir chacun de quelques croquettes. La chatte s’amusera à attraper les croquettes avec sa patte.

6 • Percer deux bouteilles en plastique dans la largeur et passer une barre ronde dans les trous. Fixer la barre sur un support et remplir les bouteilles de croquettes. Les bouteilles feront balancier lorsque la chatte les poussera avec sa patte et délivreront ainsi des croquettes par les goulots.

7 • Fixer sur une planche au moyen de visses des gobelets en plastique dans lesquels vous disposerez les croquettes. La planche peut ensuite être coincée sous un pied de table pour être maintenue.

jouet-jeux-alimentaire-fabrique-frabriquer-chat-1

Conseils d’achat vétérinaire

Vous souhaitez nourrir votre chatte avec une alimentation physiologique, nos vétérinaires vous recommandent l’un des aliments diététiques suivants :

royal-canin-alimentation-chatte-gestante-allaitante

Royal Canin Vetcare Feline Pediatric Weaning

Aliment complet indiqué pour les chattes gestantes ou allaitantes. Formulation étudiée pour une très bonne tolérance digestive assurée par la source de protéines. Contient des complexes anti-oxydants spécifiques qui permettent d’augmenter de façon significative la réponse immunitaire

specific-alimentation-chaton-chatte-gestante-allaitante

Specific Cat Kitten FDP

Aliment complet recommandé au cours des périodes de gestation et de lactation chez la chatte. Quantités accrues en protéines, vitamines et minéraux afin de couvrir les besoins particuliers de la chatte. Riche en Omega 3 garantissant un effet bénéfique sur la santé de la peau et du pelage

proplan-alimentation-chaton

Purina Pro Plan Cat Junior

Aliment complet adapté pour les chattes pendant les périodes de gestation ou de lactation. Haute teneur en protéines et en nutriments. Aide à renforcer le système immunitaire

alimentation-nourrir-chaton-hills-science-plan

Hill’s Science Plan Vetessentials Kitten

Aliment complet recommandé pour les chattes en gestation ou en lactation. Ingrédients de haute qualité pour une digestion efficace et saine. Contient des antioxydants qui aident à neutraliser les radicaux libres et à soutenir le système immunitaire. Enrichie en DHA, un acide gras Oméga-3 qui apporte aux chatons une quantité importante de DHA avant le sevrage

virbac-alimentation-chaton

Virbac Veterinary HPM Baby Pre Neutered Cat

Aliment recommandé pour les chattes en gestation ou en lactation. Formulation faible en glucides et riche en protéines et minéraux. Présente une immaturité digestive et immunitaire

Vous souhaitez préparer vous-même les repas de votre chatte, nos vétérinaires vous conseillent d’y ajouter un (des) complément(s) alimentaire(s) :

vit-i5-little-ca-chaton-chiot Vit i5 Little Ca:P=3

Complément alimentaire destiné à équilibrer la ration ménagère de la chatte en gestation ou en lactation. Permet de compenser les manques en minéraux et vitamines

pet-phos-chat

Pet-Phos Félin Sogeval

Complément alimentaire destiné à équilibrer la ration ménagère de la chatte gestante ou allaitante. Complément minéral vitaminé nécessaire lors de gestation ou de lactation

tonivit-chat-chaton-chiot-chien-tvm

Tonivit TVM

Solution buvable appétente apportant à l’organisme un ensemble équilibré de vitamines, oligo-éléments et acides aminés essentiels pour la chatte en gestation ou en lactation

Votre chatte a une lactation insuffisante ou vous devez nourrir un chaton orphelin, nos vétérinaires vous conseillent le produit suivant :

lait-maternite-vetoquinol-care-chaton

Milkocat Vétoquinol Care

Aliment complet d’allaitement apportant tous les constituants essentiels du lait maternel à un chaton orphelin. Peut aussi être utilisé en cas de portée nombreuse ou de faible production laitière

lait-maternite-tvm-chaton Lait maternité TVM

Aliment en poudre en complément de lactation maternelle : lors de lactation insuffisante, de portée trop nombreuse. Recommandé également lors d’élevage de chatons orphelins

bande-blanche

Acheter chez votre vétérinaire, c’est la garantie du conseil en plus ! 😉

Vous vous posez une question sur l’alimentation de la chatte en lactation ou de la chatte en gestation ? N’hésitez pas à vous tourner vers votre vétérinaire, le professionnel de la santé de votre chat 🐱

bande-blanche

Docteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

👍❤️Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager ! Votre soutien nous est essentiel pour aider Catedog à grandir ❤️

Donnez votre avis :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (6 votes, moyenne : 4,83 sur 5)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Les commentaires et questions sont provisoirement fermés. Merci de votre compréhension

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>