Diarrhées – Problèmes digestifs chez le chat

Définition et symptômes des problèmes digestifs chez le chat

Les maladies inflammatoires chroniques intestinales chez le chat

Ces maladies, encore dénommées MICI (Maladies Inflammatoires Chroniques de l’Intestin), représentent une cause fréquente de troubles digestifs chroniques chez le chat.

La consultation est alors souvent motivée par un trouble qui dure depuis plusieurs mois à plusieurs années. Le trouble qui associe souvent vomissements et diarrhées, nécessite une démarche diagnostique rigoureuse de la part du vétérinaire. En effet, les symptômes sont insuffisants pour établir l’origine purement digestive du problème et la portion digestive en cause.

Au départ, le chat présente souvent des épisodes de vomissements associés à de l’anorexie. Chaque crise est entrecoupée d’une période de récupération rapide et complète.

Parfois la MICI est associée à une inflammation du pancréas et des voies biliaires.

Par ailleurs, il n’est pas toujours évident de différencier ce trouble d’un lymphome de l’intestin (cancer du système lymphatique).

Les vomissements alimentaires chez le chat

Lorsque les vomissements sont retardés par rapport au repas, ils orientent vers un problème de vidange de l’estomac (rétrécissement du pylore, tumeur, trouble mécanique secondaire à autre chose ou sans cause définie).

Les diarrhées chroniques chez le chat

Les diarrhées chroniques peuvent être liées à une cause purement digestive, mais également à beaucoup d’autres causes (parasitaires, métaboliques, neurologiques, infectieuses, hormonales).

Les diarrhées chroniques chez le jeune chat

Les causes alimentaires ou parasitaires sont fréquemment incriminées. Ainsi que les proliférations bactériennes anormales, souvent associées.

Les diarrhées chroniques chez le chat adulte (et le jeune chat)

Une cause fréquente d’inflammation chronique de l’intestin grêle chez le chat est la giardiose, maladie causée par la prolifération dans l’intestin grêle d’un parasite de la famille des protozoaires : Giardia cati.

• Les signes sont en général : une diarrhée chronique, intermittente parfois incoercible avec du sang.

• Cette agent peut également faire évoluer la maladie vers une diarrhée aiguë.

En cas de diarrhée rebelle du chat adulte, un large panel d’examens peut être réalisé.

Les diarrhées chroniques chez le vieux chat

Les affections générales (systémiques) sont le plus souvent en cause.

sante_digestion_chat

Diagnostic des problèmes digestifs chez le chat

Pour établir son diagnostic, une fois les causes non digestives éliminées, grâce, le plus souvent, à des analyses sanguines, le vétérinaire fait appel à :

La coproscopie directe

La coproscopie est l’examen macroscopique des selles puis au microscope, à la recherche de parasites.

La PCR (Polymerase chain reaction)

La PCR est un test de laboratoire à partir des selles du chat permettant d’identifier l’agent responsable de l’affection (mise en évidence du matériel ADN du parasite, de la bactérie…).

L’échographie abdominale

L’échographie abdominale permet de mettre en évidence des modifications de la paroi de l’intestin du chat, difficiles à révéler par la radiographie.

L’endoscopie (par voie haute ou basse selon le cas)

L’endoscopie permet en outre de réaliser des biopsies. Cet examen se réalise sous anesthésie générale du chat.

Une éventuelle intervention chirurgicale

Une intervention chirurgicale permet d’explorer l’intérieur de l’abdomen du chat (laparotomie exploratrice). Celle-ci permet d’effectuer des biopsies sur l’ensemble des organes de l’appareil digestif, dont le foie, le pancréas, la vésicule biliaire.

Traitement des problèmes digestifs chez le chat

Le traitement des affections digestives fait en général appel à :

Un régime diététique spécifique

Celui-ci permet d’éliminer un certain nombre d’allergènes d’origine alimentaire.

Des anti-infectieux et/ou des antiparasitaires

Ceux-ci permettent d’éliminer d’éventuels agents extérieurs responsables du problème (bactéries, parasites : puces et tiques).

Certains antiparasitaires utilisés pour vermifuger l’animal contre les parasites internes classiques montrent une efficacité envers la giardiose.

D’éventuels médicaments

Ceux-ci modulent l’activité immunitaire.

Bien entendu, le traitement approprié est prescrit par le vétérinaire après diagnostic de l’affection en cause. Celui-ci dispense également le régime diététique à mettre en place.

Conseils d’achat vétérinaire

Pour lutter efficacement contre les problèmes digestifs rebelles chez votre chat, nos vétérinaires vous recommandent une gamme d’aliments spécifiques :

alimentation-therapeutique-croquettes-chat Alimentation thérapeutique en croquettes.

patee-emincee-constipation-chat Alimentation thérapeutique en pâtée ou émincés.

alimentation-bouchees-sachet-fraicheur-troubles-gastro-intestinaux-chat  Alimentation thérapeutique en bouchées ou sachet fraîcheur.

Pour lutter efficacement contre les problèmes digestifs rebelles chez votre chat, nos vétérinaires vous recommandent aussi les antiparasitaires suivants :

collier-antipuce-antitique-seresto-chat  Collier antipuce et antitique Seresto : efficace et actif plusieurs mois.

pipette-spot-on_frontline-combo_antiparasitaire-puce-tique_chat  Pipettes spot-on Frontline : éliminent les puces et les tiques ainsi que leurs œufs.

spray_frontline_antiparasitaire-puce-tique_chat  Spray Frontline : prévention et élimination des puces et des tiques en spray.

Docteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

Cet article vous a-t-il été utile ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Votre commentaire

Soyez le premier à donner votre avis !

Rédiger un commentaire

Vous devez d'abord vous connecter pour rédiger un commentaire