Comment nourrir un chiot

Les thèmes abordés

nourrir-un-chiotQue donner à manger à un chiot ? Comment nourrir un chiot de 2 mois ? Combien de repas par jour doit-on donner à un chiot ?

Découvrez les conseils d’un vétérinaire et des réponses aux questions que vous vous posez sur l’alimentation du chiot…

Une alimentation saine et équilibrée

Dans un aliment sain et équilibré, la qualité et la quantité des nutriments apportés sont ajustées aux besoins nutritionnels du chiot.

Une alimentation saine et équilibrée permet d’assurer santé et longévité au chien. La bonne santé passe donc par l’alimentation.

La croissance du chiot

Elle est exponentielle, autrement dit considérable au début pour atteindre un palier en fin de croissance.

C’est pourquoi les besoins sont accrus notamment en vitamines, calcium et phosphore pour assurer la croissance osseuse, en protéines pour assurer la croissance musculaire, en lipides (plusieurs familles de matières grasses dont les acides gras essentiels) pour assurer l’apport en énergie.

Proportionnellement bien supérieurs à ceux de l’adulte, ils évoluent avec l’âge du chiot.

3ème semaine du chiot

Dès l’âge de 3 à 4 semaines, débute le sevrage. Celui-ci correspond à la période durant laquelle le chiot va progressivement passer d’une alimentation exclusivement lactée (le lait de la mère) à une alimentation solide.

En plus du lait maternel, le petit animal est nourri avec de l’alimentation solide pour chiots pour une habituation progressive (il est possible d’humecter celle-ci).

8ème semaine du chiot

Le sevrage s’achève. Le chiot est séparé de sa mère, il poursuit l’alimentation solide à laquelle il a été habitué.

Vers 1 an du chien

Il est possible de passer à un aliment pour chien adulte, en fonction de sa taille.

Un chien est considéré comme adulte :

• Entre 10 mois et 11 mois lorsqu’il est de petite taille.

• Entre 12 et 13 mois lorsqu’il est de taille moyenne.

• Vers 18 mois lorsqu’il est de grande taille.

Passer à un aliment pour chien adulte

Certaines règles sont à respecter lorsque vous passez d’une alimentation pour chiot à une alimentation pour chien adulte.

En effet, lors de transition alimentaire, il faut plusieurs jours à la flore intestinale pour retrouver son équilibre, c’est pourquoi des diarrhées transitoires peuvent apparaître, surtout sur les individus les plus sensibles.

On conseille donc de prévoir une transition alimentaire sur plusieurs jours. L’idéal est alors de procéder de la manière suivante en prévoyant de réaliser la transition alimentaire sur une bonne semaine :

• 1er jour : 100 % de l’ancien aliment

• 2ème et 3ème jours : 75 % de l’ancien aliment – 25 % du nouvel aliment

• 4ème et 5 ème jours : 50% – 50%

• 6ème et 7ème jours : 25% de l’ancien aliment – 75 % du nouvel aliment

• 8ème jour : 100% du nouvel aliment

Par ailleurs, retenez que votre chien adulte est capable de “bouder” les menus qui lui ont occasionné des désagréments digestifs !

transition-alimentaire-repas-alimentation-nourrir-chiot

Quand donner à manger à son chiot

Il est recommandé de donner trois repas par jour jusqu’au pic de croissance puis de passer ensuite à deux repas par jour (avec possibilité de conserver trois repas).

Le pic de croissance se situe entre 5 et 8 mois selon les races. Le chien a alors atteint les 2/3 de son poids adulte.

courbe-croissance-chiot-sevrage-alimentation

Quelle ration donner à son chiot

alimentation-ration-nourir-manger-chien-chiot

Les apports doivent correspondre aux besoins pour garantir un équilibre alimentaire adapté ainsi qu’une santé pérenne (si le chiot mange trop, il peut conserver un surpoids à l’âge adulte et s’il mange mal, il peut tomber malade) et assurer les besoins de croissance.

Par exemple, un Bouvier bernois mâle de 4 mois n’aura pas les mêmes besoins qu’une femelle Caniche de 5 mois.

De plus, bien que devenu “quasi-omnivore” au contact de l’Homme, il ne faut pas oublier, qu’en réalité, le chien présente un régime alimentaire de carnivore. Les chiens ont des besoins accrus en protéines de bonne qualité et en vitamines.

Attention au surpoids

Il ne faut pas suralimenter un chiot à volonté, sous peine d’engendrer un surpoids à l’âge adulte.

Il est important de respecter les quantités prescrites par le vétérinaire.

Quelle alimentation donner à son chiot ?

Le propriétaire a le choix entre deux options :

• Nourrir son chiot avec un aliment industriel il lui donne des croquettes ou de la pâtée.

• Préparer soi-même les repas de son chiot : il lui prépare un aliment fait-maison. On parle également de ration ménagère.

Selon le magazine Que Choisir, 80% des maîtres nourrissent leur chien ou leur chiot avec une alimentation industrielle contre 20% avec une alimentation fait-maison.

Nourrir son chiot avec un aliment industriel

nourriture-croquette-alimentation-chat-chien

L’alimentation industrielle diététique

On entend par alimentation industrielle, les croquettes ou les pâtées pour chiens, par opposition au fait-maison ou ration ménagère.

Une alimentation industrielle de très bonne qualité, encore qualifiée de diététique, permettra d’assurer une meilleure santé à votre chiot (une pleine forme avec moins de maladies, un beau pelage, une bonne conservation de sa masse musculaire, de sa santé urinaire …) et d’accroître significativement sa durée de vie !

Par ailleurs, il s’agit sans aucun doute de la solution la plus simple et la plus équilibrée pour votre chiot !

Il existe deux types d’alimentation industrielle diététique :

• L’alimentation physiologique qui englobe les aliments de croissance (pour chiots et chiennes en gestation ou en lactation), les aliments de maintenance pour adultes (entiers ou stérilisés) et les aliments senior (entiers ou stérilisés).

• L’alimentation thérapeutique qui englobe tous les aliments de prescription (distribués aux chiens malades).

L’alimentation physiologique

Dans un aliment diététique physiologique, les apports correspondent strictement aux besoins du chien compte tenu de sa race (son format, son pelage…), de son âge (besoins de croissance dans le cas présent en plus de l’activité de base) et plus ou moins d’autres facteurs concernant la santé en général (pour favoriser la santé buccodentaire, cutanée, digestive, urinaire).

Ce type d’aliment est distribué au quotidien lorsque le chiot ne présente aucun problème de santé particulier.

L’alimentation thérapeutique

Il ne faut pas confondre les aliments diététiques physiologiques avec les aliments diététiques thérapeutiques !

Un atout dans le traitement de la maladie de votre chiot !

Les aliments thérapeutiques sont encore appelés aliments de prescription, ils sont adaptés aux besoins des chiens souffrant de certaines affections (troubles cutanés, troubles gastro-intestinaux, obésité…). 

Les aliments de prescription font donc partie intégrante du traitement correspondant à la maladie de votre chiot. Ceux-ci sont prescrits par le vétérinaire qui aura préalablement diagnostiqué cette maladie.

Autres avantages des aliments de prescription

En fonction du stade de la maladie que votre vétérinaire aura établi grâce aux examens complémentaires réalisés, l’alimentation de prescription peut également varier et avoir un impact direct sur le mieux-être de votre chiot. C’est pourquoi il est important de suivre rigoureusement les consignes de votre vétérinaire.

Par ailleurs, pour les chiens adultes, l’alimentation thérapeutique permet parfois d’éviter une prise médicamenteuse sur le long terme : ce peut être le cas lors d’arthrose par exemple. Un grand nombre de chiens se voient ainsi éviter la prescription de médicaments anti-inflammatoires ! Ce qui permet notamment d’éviter les effets secondaires des médicaments.

Les différentes qualités d’aliments industriels

nourrir-alimentation-industrielle-chien-mange

Attention à la “malbouffe” !

Les industriels ont développé une offre abondante d’aliments, humides ou secs dont l’appétence est souvent obtenue par l’ajout de matières grasses ou d’additifs qui ne servent pas toujours la santé du chiot.

La “malbouffe” à l’instar des produits alimentaires humains n’épargne pas le marché de l’animal de compagnie ! Les chiens développent de plus en plus comme l’Homme des maladies dont l’origine peut être parfois reliée à l’alimentation, comme entre autres : les intolérances liées à une hypersensibilité digestive et les allergies cutanées d’origine alimentaire

Les différents circuits de distribution

Bien est forcé de constater que les aliments secs et humides disponibles sur le marché ne se valent pas en qualité ! De plus les sources d’approvisionnement en aliments pour chien peuvent être variées : grandes surfaces, animaleries, boutiques en ligne, cliniques vétérinaires. Il est donc difficile pour le possesseur de chien de s’y reconnaitre.

On discerne grosso modo trois types d’aliments de différentes qualités : le bas de gamme, le milieu de gamme et les aliments de qualité supérieure.

En grande surface, les aliments oscillent entre le bas de gamme et le milieu de gamme sans délivrance de conseil d’un professionnel. Ainsi vous pouvez acheter sans le savoir, certes un aliment meilleur marché, mais un aliment ne convenant pas du tout à votre chiot.

Les animaleries proposent des aliments de maintenance de milieu et haut de gamme et les boutiques en ligne proposent un large panel de produits devant lequel l’acheteur peut se trouver démuni s’il n’a pas fait son “enquête” préalable. Devant trop de choix et l’absence de conseil, l’acheteur se retrouve perdu et prend le risque de choisir un aliment ne convenant pas non plus à la santé de son chiot. De plus attiré par les promotions récurrentes d’achats groupés ou de quantités importantes, il se retrouve parfois à devoir changer d’aliment en cours de route sans possibilité d’écouler celui qu’il venait d’acheter peu de temps auparavant !

Quant aux aliments de prescription, comme leur nom l’indique, il peut être inapproprié voire contre-productif pour la santé de votre chiot de les commander sur internet par exemple, sans conseil vétérinaire préalable puisqu’il s’agit comme leur nom l’indique d’aliments thérapeutiques !

Les aliments bas de gamme

alimentation-bas-de-gamme-chien

Si le prix varie parfois du simple au double entre certaines marques et d’autres, cela est en grande partie dû à la qualité des nutriments contenus dans l’aliment et à leur valeur nutritionnelle globale ! C’est pourquoi, il faut toujours éviter les aliments premier prix, bas de gamme, vendus en grande surface (par exemple : Auchan Pouce, Leclerc Eco +, Carrefour discount, Intermarché Top Budget, Lidl…), ceux-ci faisant appel à des composants ne possédant en général que très peu voire aucune qualité nutritive, notamment lorsque les sources de nutriments ne sont pas mentionnées avec précision : par exemple, les protéines contenues dans un aliment peuvent aussi bien être issues de morceaux nobles comme elles peuvent provenir de plumes broyées !

alimentation-aliment-premier-prix-chien

De plus, il faut souvent donner beaucoup plus de croquettes de moins bonne qualité pour assurer les besoins énergétiques couverts par un aliment de bonne qualité. Ce qui au final ne sera pas non plus intéressant pour votre porte-monnaie !

Les aliments milieu de gamme

alimentation-milieu-de-gamme-chien

S’il est nécessaire de proposer aux possesseurs de chiens des aliments accessibles à toutes les bourses, il n’en demeure pas moins qu’à prix égal, certains aliments se révèlent meilleurs que d’autres en terme de composition pour votre chiot !

En effet, il existe par exemple en grande surface des aliments de qualité correcte à des prix similaires  mais qui ne se valent pour autant pas tous sur le plan qualitatif. A vous de rester vigilant et de bien lire les étiquettes ! Attention aux aliments trop gras ou trop salés par exemple !

Les aliments de qualité supérieure

alimentation-haut-de-gamme-chien

Les aliments physiologiques et thérapeutiques en vente chez votre vétérinaire sont de qualité supérieure, c’est aussi pour cela qu’ils sont plus chers qu’en grande surface. Cependant si le paquet est plus cher, il faut aussi voir que la quantité à donner pour couvrir les besoins journaliers de votre chiot est souvent moindre qu’avec un aliment de moins bonne qualité ! Par exemple, en calculant le coût de revient journalier d’un aliment de qualité supérieure pour votre chiot, vous verrez que ce coût n’excède souvent pas celui d’une boîte de pâtée de gamme inférieure et pour laquelle vous craquez très souvent en faisant vos courses car vous savez que votre chiot en raffole ! Pourtant à coût égal, la qualité est loin d’être équivalente !

Votre vétérinaire est le professionnel de la santé de votre chien. Il est donc là pour vous proposer l’aliment le plus respectueux de la santé de votre chien et vous expliquer les différences entre les différents aliments possibles compte tenu de son âge, de sa race, de son poids, de son statut de chien entier et de son état de santé !!!

Ainsi, votre vétérinaire peut aussi bien vous conseiller l’aliment physiologique le plus adapté à votre chiot ou vous prescrire un aliment thérapeutique si celui-ci a diagnostiqué un trouble chez ce dernier.

Les conseils de votre vétérinaire en matière d’alimentation valent de l’or car leur application va directement impacter la santé de votre chien ! Un aliment équilibré et de qualité permettra à ce dernier de conserver toute sa vie une bonne santé. Il vivra mieux et plus longtemps !

En fonction de l’aliment le plus adapté retenu par votre vétérinaire pour votre chiot, il peut également vous être proposé différents échantillons à faire tester à votre chien. Celui-ci n’aura plus qu’à élire son préféré 😀 Votre vétérinaire peut également vous proposer une variété de goûts ou de textures tout autant adaptées aux besoins de votre chiot. Enfin, certains vétérinaires offrent une garantie supplémentaire : celle de reprendre votre paquet de croquettes entamé si au bout de quelques jours, votre chiot s’en détourne.

Préparer soi-même les repas de son chiot

nourriture-preparation-alimentation-chat-chien

L’alimentation ménagère stricte

Face aux croquettes ou pâtées industrielles, certains maîtres préfèrent une alimentation ménagère et ainsi nourrir leur chiot avec des ingrédients frais tels que de la viande mélangée avec du riz, des pâtes, des légumes…

Mais attention nourrir son chiot soi-même ne veut pas dire lui donner les restes de table !

De plus, même si le chiot peut être attiré par certains aliments que nous avons l’habitude de consommer, il n’est pas forcément souhaitable de les lui proposer. Les féculents et certains légumes, par exemple, ne doivent pas être proposés au chien.

L’amidon, présent dans certains aliments, comme les pommes de terre, peut être très mal digéré et insuffisamment assimilé chez le chiot, strictement carnivore à la base. Son ingestion peut entraîner des fermentations excessives, produisant des gaz importants, ainsi que des diarrhées.

Il en est de même pour les poireaux, les oignons cuits, les pois chiches, les petits pois, les lentilles, les céréales mal cuites mais également certains légumes, comme les poivrons.

Certains aliments sont même extrêmement toxiques pour le chien !

alimentation-aliments-toxiques-recommandes-chien

La ration ménagère stricte

Si vous souhaitez préparer vous-même les repas de votre chiot, nous vous recommandons de procéder ainsi :

A raison de 30 g de viande ou de poisson par kg de poids du chiot, la ration journalière se décompose ensuite comme suit :

• 4/10 de viande ou de poisson.

• 3/10 de riz ou de pâtes.

• 2/10 de légumes (des haricots verts de préférence).

• 1/10 d’un complément minéral et vitaminé pour la croissance (voir nos conseils d’achat en fin d’article).

• Une cuillerée à café d’huile végétale (de Colza, riche en Omega 3).

alimentation-ration-menagere-chiot

Des besoins nutritionnels spécifiques adaptés à sa nature de carnivore

Attention ! L’alimentation ménagère stricte couvre difficilement parfaitement tous les besoins nutritionnels du chiot en croissance pour répondre à sa nature de carnivore et préserver la santé de tous ses organes.

Il est conseillé de coupler (de moitié) la ration ménagère avec une ration industrielle et diététique de maintenance (sous forme de croquettes) en adaptant les quantités pour parfaire l’équilibre alimentaire du chiot en croissance.

Le maître a la possibilité de :

• Coupler les deux rations pour chaque repas de la journée.

• Diviser les deux rations en deux repas : proposer par exemple au chiot la ration ménagère pour son repas du matin et la ration industrielle pour son repas du soir.

alimentation-ration-croquette-chiot

Des jouets alimentaires pour votre chiot

Afin d’occuper votre chiot sur un temps plus long que s’il consommait sans effort dans une gamelle standard, les croquettes peuvent être proposées dans des jouets alimentaires qui associent activité ludique et recherche de nourriture équilibrée. Ils contribueront à son bien-être et participeront à ses dépenses énergétiques.

jouet-alimentaire-commerce-chien-fugue-fugueur

Quelques idées de jouets alimentaires à fabriquer soit-même

1 • Percer une bouteille en plastique de quelques trous que le chiot fera rouler pour en faire sortir les croquettes.

2 • Remplir un moule à muffins (ou un moule à cupcakes) de croquettes. Recouvrir les compartiments avec des balles de tennis que le chiot devra attraper avec sa gueule pour accéder aux croquettes.

3 • Percer deux bouteilles en plastique dans la largeur et passer une barre ronde dans les trous. Fixer la barre sur un support et remplir les bouteilles de croquettes. Les bouteilles feront balancier lorsque le chiot les poussera avec sa patte et délivreront ainsi des croquettes par les goulots.

4 • Prendre un paillasson en caoutchouc avec des trous et y nouer environ 200 bandes de tissu polaire. Parsemer et cacher des croquettes entre les bandes du tapis de fouille, que votre chiot devra chercher.

jouet-alimentaire-fabriquer-chien-fugue-fugueur

Sujets en lien avec l’alimentation du chiot

Conseils d’achat vétérinaire

Vous souhaitez nourrir votre chiot avec une alimentation physiologique, nous vous recommandons l’un des aliments diététiques suivants :

alimentation-nourrir-chiot-purina-proplan

Purina Pro Plan Optistart Puppy

Aliment complet conçu pour assurer un bon développement chez le chiot du sevrage jusqu’à 1 an. Formulation étudiée pour une bonne hygiène bucco-dentaire et un soutient la bonne santé sur le long-terme. Système immunitaire renforcé. Soutient la bonne santé des articulations

alimentation-nourrir-chiot-royal-canin

Royal Canin Vetcare Dog Junior

Aliment complet destiné au chiot jusqu’à 12 mois. Formulation étudiée pour une très bonne tolérance digestive. Aide à renforcer les défenses naturelles du chiot pendant la croissance. Supplémentation en nutriments essentiels pour renforcer la beauté naturelle du poil et pour aider à protéger la peau

alimentation-chiot-science-plan-vetessentials

Hill’s Science Plan Vettessentials Canine Puppy

Aliment complet recommandé pour les chiots du sevrage jusqu’à leur maturité. Ingrédients de haute qualité pour une digestion efficace et saine. Contient des antioxydants qui aident à neutraliser les radicaux libres et à soutenir le système immunitaire. Enrichie en minéraux et en acide gras Oméga-3 pour favoriser une bonne croissance des os

alimentation-nourrir-chiot-specific

Specific Dog Puppy CPD

Aliment complet destiné à l’alimentation du chiot en croissance. Quantités accrues en protéines, vitamines et minéraux afin de couvrir les besoins particuliers des chiots en croissance. Riche en Omega 3 favorisant le bon développement du cerveau et de la vision et garantissant un effet bénéfique sur la santé de la peau et du pelage

alimentation-nourrir-chiot-virbac-hpm-baby

Virbac Veterinary HPM Chien Baby

Aliment destiné au chiot du sevrage jusqu’à 6 ou 7 mois en fonction de sa taille. Formulation faible en glucides et riche en protéines et minéraux pour une croissance harmonieuse du squelette du chiot. Présente une immaturité digestive et immunitaire

alimentation-nourrir-chiot-virbac-hpm-junior

Virbac Veterinary HPM Chien Junior

Aliment destiné au chiot après son pic de croissance, soit de 7 à 12 mois. Formulation faible en glucides et riche en protéines et minéraux pour le développement de la masse musculaire et une croissance harmonieuse du squelette par un soutien des articulations et des muscles

Vous souhaitez préparer vous-même les repas de votre chiot, nous vous conseillons d’y ajouter un (des) complément(s) alimentaire(s) :

vit-i5-little-ca-chaton-chiot Vit i5 Little Ca:P=3

Complément alimentaire destiné à équilibrer la ration ménagère du chiot. Permet de compenser les manques en minéraux et vitamines

pet-phos-canin-chiot-sogeval

Pet-Phos canin Croissance Ca/P=2

Complément alimentaire destiné à équilibrer la ration ménagère du chiot. Permet de compenser les manques en minéraux et vitamines

tonivit-chat-chaton-chiot-chien-tvm

Tonivit TVM

Solution buvable appétente apportant à l’organisme un ensemble équilibré de vitamines, oligo-éléments et acides aminés essentiels

bande-blanche

Acheter chez votre vétérinaire, c’est la garantie du conseil en plus ! 😉

Vous vous posez une question sur l’alimentation du chiot ? N’hésitez pas à vous tourner vers votre vétérinaire, le professionnel de la santé de votre chien 🐶

bande-blanche

Docteur Laurence Dillière Lesseur, Vétérinaire Comportementaliste

👍❤Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager ! Votre soutien nous est essentiel pour aider Catedog à grandir ❤

Donnez votre avis :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, moyenne : 4,75 sur 5)
Loading...

Un commentaire ou une question ?

C'est parti !

Les commentaires et questions sont provisoirement fermés. Merci de votre compréhension

Rédiger un commentaire

Merci de respecter la charte de publication du site.
Attention : votre commentaire sera visible par tous.

Réponse

Votre email ne sera jamais affiché publiquement

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>